Ça m’en bouche un coin

« Les français en mangent près de 800 tonnes par an. » Seulement quelques dizaines de tonnes coassent le français.

Des grenouilles bien sur ..

Mais comme elles sont « étrangères », elles nous arrivent congelées et c’est la galère de les préparer pour leurs donner une consistance qui ressemblerait à la fraîcheur.. Les laisser décongeler lentement (toute façon : comme elles sont déjà crevettes.. elles sont plus pressées 😉 ).

Poêlée ? Oui, dans un beurre d’escargot en forçant bien sur l’ail, mais c’est là qu’elles fondent en flotte. Mieux : en beignets – le toppe car ça les vide du trop-plein d’humidité..

Ma combine .. les laisser deux jours au réfrigérateur sur du Sopalin ©.
Car généralement, leur muscles « frais », se détachent mal.. il faut tirer dessus; alors que reposées 48 heures, les attendri que c’est un bonheur.
Ou encore : préférer celles qui causent en français.. fraîches – quand on a la chance d’en trouver sans être obligé d’aller au bord de l’étang et d’agiter le petit chiffon rouge durant des heures.

Et les girlies ne diront pas que c’est trop gras..

Que ça sente l’ail ? Mais si après ripailles, on ne fait pas trop de folies de son corps ou du corps des autres ..

Publicités

2 réflexions sur “Ça m’en bouche un coin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s