On en apprend tous les jours (Cuisine à la bière et au pain d’épice etc)

Temps de préparation : 30 minutes – Temps de cuisson : 120 minutes

Ingrédients (pour 3 personnes) :
– une noix de beurre
– 500 g de carbonade de boeuf
– 2 oignons
– 4 tranches de pains d’épice [..]
– 50 cl de bière de table (ou de Gueuze)
– sel et poivre

C’est la recette de la carbonade flamande eh oui..

Tu vois : ça n’a rien de compliqué sauf qu’il ne faut pas avoir trop les crocs – deux bonnes heures de cuisson.

boeuf n 4

Et pourquoi mon étonnement, hein ? de la carbonade, moi qui en fais depuis le début du siècle sans pourtant savoir à quoi correspondait de mot de « carbonade » – la carbonade étant un morceau de ce pauvre boeuf qui n’avait fait de mal à personne..
Très exactement, la carbonade (qui s’écrit aussi avec deux « n »), c’est simplement du boeuf mais pas trop dans le filet.. le « pot au feu » peut faire l’affaire.

Les giskettes ne râleront pas car ça ne fait pas prendre un gramme.. plus exactement : pas 10 grammes.

Pommes vapeur, spaghets ou coquillettes – ça marche très bien.
Boisson : bière.

Rectificatif :  » .. ne râleront pas car ça ne fait pas prendre 30 grammes ».

Tant qu’on y est..

Steak sauce Roquefort :

Dans le temps, on faisait barboter des bas morceaux boeuf avec quelques condiments, des cafards imprudents tombaient parfois dedans.. ça s’appelait du « fond de sauce ».
A cause de l’Hygiène, c’est maintenant interdit dans les restaurants alors, ils font comme moi : ils remplacent par du « bouillon rôti de boeuf » où approchant; c’est un peu moins bon.. surtout sans cafard.

Un grand écrivain – roi de la fourchette à ses moments perdus, expliquait son fond de sauce : deux ou trois boeufs, des tourterelles ou à défaut alouettes.. quelques poulardes parsemées de restes de faisans barbotant trois jours pour donner une tasse de cet élixir

On retourne le steak dans la poële,
Le retire et « déglace », c’est à dire que loin du feu, on jette 5cl de cognac, calvados ou même whisky.
On dépose deux cuillers à soupe de crème et presque autant d’eau. L’eau est la base de la préparation car sans eau, ça va réduire trop vite.
Du Roquefort à souhait qu’on écrase.
On jette deux pincées de ce « fond de sauce » par personne et on touille.. on touille, on retouille le temps que ça réduise. Il faut absolument que la crème « cuise » pour que ça perde le goût de crème.
On remet le steak et on laisse cuire quelques minutes au grès. C’est tout bon au sens propre.

Frites – qui aident à « saucer ».

Le steak au poivre, c’est exactement idem la même chose, sauf qu’à la place du fromage, on écrase fortement le steak dans du poivre concassé – pile et face.

Rappel : en public – on ne lèche jamais l’assiette ! surtout pas celle de sa voisine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s