Sex toys sur

la chaîne ARTE ?

betty petit 54

Non, pas quand même.. seulement du « bondage ».
Le bondage – pour tous ceux qui ne sont pas sensés savoir ce que c’est – c’est une « spécialité » d’addiction sexuelle.. un fétichisme où les femmes (plutôt dévêtues) sont traitées comme des esclaves.. parfois ligotées, parfois pire.

On est pas trop habitué à voir ça sur ARTE (ni sur Hypheurite) – il fallait bien un début.

Sans blague : ARTE présentait hier soir, quand les gosses sont couchés et ne posent plus de questions // un reportage sur Betty Page.

Betty page – pour vous la décrire : c’est la fille qui a couvert tous les murs de la chambre des jeunes gars, tous les murs des chambrées de casernes US, toutes les parutions « coquines », durant une bonne 20aine d’années : la pin-up girl US. ARTE nous expliquant que les photos de Batty ont servi à toute une génération montante, à s’initier au particularités du corps féminin ( 😉 à la nanatomie si tu veux). Pour les détails, je fais appel à votre imagination.
Outre poser pour le « sexy », son producteur imposait qu’à chaque shooting d’une journée, qu’elleelle pose une heure de BDSM.

betty page 47

BDSM – Das Halsband ist neben dem Ring der O ein gebräuchliches Symbol des BDSM
BDSM ist die heute in der Fachliteratur gebräuchliche Sammelbezeichnung für eine Gruppe miteinander verwandter sexueller Vorlieben, die oft unschärfer als Sadomasochismus oder umgangssprachlich auch als SM oder Sado-Maso bezeichnet werden. Weitere mögliche Bezeichnungen für BDSM sind beispielsweise Ledersex oder Kinky Sex.
Der Begriff BDSM, der sich aus den Anfangsbuchstaben der englischen Bezeichnungen „Bondage & Discipline, Dominance & Submission, Sadism & Masochism“ zusammensetzt, umschreibt eine sehr vielgestaltige Gruppe von meist sexuellen Verhaltensweisen, die unter anderem mit Dominanz und Unterwerfung, spielerischer Bestrafung sowie Lustschmerz oder Fesselungsspielen in Zusammenhang stehen können.

.. voilà qui est plus précis.
En résumé : Bondage & Sado-Maso.

Betty et surtout, ses producteurs, ont été traînés en justice dans une « Amérique » puritaine .. on comprend un peu.

Jusque là, quoi de plus banal mais ce qui l’est grandement moins, c’est qu’un jour – vers ses 35 ans tapantes, non qu’elle était moins jolie mais elle l’a décidé « comme ça », elle a « raccroché » – décidant d’arrêter cette activité. Elle décida dès lors, de se consacrer

à Dieu.

Betty a même distribué des prospectus pour le plus grand prédicateur US, William Franklin « Billy » Graham !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s