« Bord du cadre »

C’est un terme des techniciens du ciné et de la télé, monteurs ..

Quand on regarde une image ciné, on a à faire à deux objet très distincts :

  • Ce sur quoi se focalise le spectateur.. le « sujet principal ».. si captivant // et

    sujet6

  • ce « bord du cadre ».. c-à-d ce qui est tout autour du sujet principal.

    C’est là qu’on note généralement cette « Perche bon Dieu !! » (le micro qui s’invite en haut de l’image) ou les faux raccords.. le verre encore plus plein alors qu’il a fini de le boire ..

    Au centre de l’image, c’est là que Tristan enlace son Isolde favorite. Mais il y a bien plus intéressant.. un peu dans les films de « fiction » mais surtout en matière de reportages d’information.
    En matière d’information, le bord du cadre est très révélateur de vérités diverses, désinformation, conditions de tournage.

    Par exemple – là, c’est une émission sur la pêche à la Géante Bleue du Nil.. Le commentateur dit qu’il filment dans une tribu de gens pas très catholiques, peut-être saupoudrés d’assassins qui se cachent dans la jungle. Et on voit la « reconstitution » d’une séquence où l’un d’eux a été attrapé par un hippopotame.
    D’évidence : il fallait bien être copains de ces soit-disant crapules pour organiser ce tournage, cette reconstitution ! Tout comme ce mec dans KohLanta.. perdu tout seul depuis deux jours mais avec une caméra en face de lui ! caméra équipée d’un caméraman, de son son assistant et bien sur d’un camion de tournage où se repose la script.

    Ce qui est le fait de toutes ces séries de télé-(soit-disante)-réalité. Séries spontanées mais qui ne répugnent pas à un peu de « mise en scène ».

    Encore un exemple édifiant : on interview cet artisan plombier retraité qui se plaint de sa modeste retraite alors, qu’en « bord du cadre », on voit qu’il dispose de meubles de valeur, de deux écrans d’ordinateurs qu’on ne peut pas se payer sans l’aide du Loto.. d’un écran 16/9 de deux mètres à 1,690 euros.. que sa femme est équipée d’une montre qui vaut bonbon, avec des boucles d’oreilles et une bague où s’enchâsse un diamant qui pèsent bien de 12 à 13 carats !

    L’illustration, c’est en bas à gauche d’une de ces émissions genre « Grand Huit » où le centre du cadre est sans grand intérêt alors que le bord du cadre est beaucoup plus avenant 😉 avec une jupette qui détourne vite l’oeil du centre du cadre !

    Maintenant, on « voit » mieux l’intérêt de ce « bord du cadre », non ?

    Ce qui vaut aussi pour la bande son qui est moins « visuelle », encore plus discrète que ce bord du cadre.. comme quand TF1 (pendant bien deux ans) a systématiquement utilisé la même bande son en arrière plan de ses reportages sur la Syrie.. bande se terminant toujours par le même « Allah ou akber !! ».

    Bien regarder, c’est un métier. Le spectateur est un dilettante.

    bord_du_cadre
     
    Une « danseuse » en bord de cadre 😉

    Publicités
  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s