Rendre à César ces « zen « et autres « karaté » (Maj)

C’est un copier/coller d’un article que j’ai vu sur un site géopolitique mais comme ici, on n’en fait pas de « politique », on passera sur son lien.

                                                  ###

… le Zen aussi – dont raffolent les « folles » occidentales, vient de Chine.

Voyez comment l’atlantiste Wikipedia (qui hait ces « communistes » chinois) contourne habilement l’origine de cette philosophie chinoise, le « chan » (finalement prononcé « zen » au japon) :

Le zen est une branche de bouddhisme mahāyāna qui insiste sur la méditation (dhyāna) à partir de la posture assise dite de zazen.

Le mot zen est la romanisation de la prononciation japonaise du caractère 禅 ou 禪, (« méditation silencieuse »), prononcé chán en mandarin, prononcé zeu en shanghaien, le mot ayant été emprunté au sanskrit dhyāna, en pâli jhāna (« recueillement parfait »).

Le zen se réfère au chan chinois influencé par le taoïsme et, plus particulièrement, à la posture de méditation de Siddhārtha Gautama lorsqu’il obtint l’éveil sous l’arbre de la Bodhi il y a plus de 2500 ans en Inde.

Où Wiki arrive même à donner l’impression que 禅 [chan] est un mot japonais alors qu’il est chinois, comme les 4.000 caractères de base de la langue japonaise !

Où elle serait cette « supériorité » japonaise si son maître historique était chinois ? hein ?

[ Les occidentaux – quand ils disent « je suis zen » pensent en fait : je suis « feng shui », je suis cool alors que Chan – pardon « Zen » est une attitude impénétrable/imperméable aux modes occidentales.
Pour s’en convaincre, voilà comment un maître zen répondait à un aspirant qui lui demandait :

– Maître, qu’est-ce que « Zen » ?
et l’autre répondant :
– Zen, est une nouille qui pourri au soleil.

Voyez combien, nous – occidentaux, sommes loin de comprendre la métaphysique asiatique !
« Zen », devenant pour nous, un simple composant de nos modes à l’occidentale ! – Ndr hypheurite]

Tout comme ce « karaté » inspiré par les wushu, Shaolin.. karaté dont les règles modernes, n’ont été fixée que les années 50 au Japon.

« .. kung-fu. Au Japon, ils prirent le nom de kempo [..]

De la Chine à Okinawa.

Grâce aux échanges commerciaux et culturels entre la Chine et l’île d’Okinawa située au sud du Japon, ces arts martiaux ont été importés, développés et perfectionnés pour devenir le karaté. Les plus grands experts [..] Gichin Funakoshi senseï est considéré aujourd’hui comme le père du karaté moderne. Il n’en est pas l’inventeur, mais plutôt le promoteur. »)

Le karaté dont les principes proviennent des îles proches de Taiwan – à mille kilomètre du japon (1) et à quelques brasses du continent chinois !

Le karaté (空手道, karate-dō?) est un art martial dit japonais. Cependant, l’origine est okinawaïenne (l’île principale de l’archipel des Ryūkyū), qui a longtemps constitué un royaume indépendant du Japon, au Sud de l’île de Kyūshū.

(1) Kyūshū 九州 (ja)

Kyūshū (九州? jiuzhou en chinois) est la troisième par sa taille et la plus méridionale des quatre îles principales du Japon. Elle est considérée comme le lieu de naissance de la civilisation japonaise.

dans les eaux chinoises !!!

jiuzhou
cherchez l’ « origine » japonaise !! de cette île chinoise 😉

Ce mot « 九州 » encore chinois, utilisé par les japonais, tenez-vous bien.. c’est un des deux noms poétiques/historique pour dire Chine en chinois (Comme « 华 » hua).. comme nous dirions « La France éternelle ».. 九州 et 华 signifient « La Grande Chine » .. fallait le faire, non ?

On vérifie tout ça dans le dictionnaire ABC DE FRANCIS qui est américain et ne peut pas être taxé de « pro chinois » !!

Le karaté n’a été formalisé comme sport de combat « japonais » que dans les années 50.

Même l’ « américain » translate.google est un gros menteur quand il traduit du chinois au français !!! par Zen et pas Chan :

chan

Chán (bouddhisme)(chinois 禅, pinyin chán), « méditation silencieuse », transcription en mandarin du sanskrit dhyāna, est une forme de bouddhisme mahāyāna née en Chine à partir du ve siècle [..]

Sous ses multiples formes, il est devenu à partir du IXe siècle une des deux grandes catégories du bouddhisme chinois avec l’école de la Terre Pure (jingtu).

Le chán s’est transmis de Chine au Viêt Nam, en Corée et au Japon. C’est sous son nom japonais zen, équivalent du mandarin chán, qu’il est le plus connu en Occident..

                                                  ###

Ça remet un peu les pendules à l’heure, non ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s