Plate (Technique photo)

Je ne sais pas si les numériques savent faire ça : la profondeur de champs.

A part mon 6X6, j’adore mon Asahi Pentax argentique et surtout, son objectif Mamya-Sekor 55mm qui ouvre à f:1,4.
1,4, ça de fait une profondeur de champ d’un centimètre.. ça te permet de sculpter les yeux des filles // le bout des cils et flou alors que la pupille est te regarde, curieuse.

Il y a aussi les « objectifs à portrait », genre 90mm qui transforme même les petits boudins en princesses.. mais le problème n’est pas là.
La vraie question, c’est : les numériques entendent t-ils quelque chose à la profondeur de champs ? Les images sont toujours « plates » que c’est un grand malheur.

J’ai acheté un petit FUJIFILM FinePix S2000HD 10meg x15.
Une très bonne petite machine – son zoom est pratiquement linéaire.
10cm de large, 8 d’épaisseur.. le pieds.
On fait le point facilement.. un petit bijoux sauf qu’il semble ne jamais avoir entendu parler de profondeur de champ.

Un peu rapidement sans doute, je prend ensuite, un autre FUJI, un gros FINEPIX S100FS équipé d’un bon x14,3.
Un avantage, par rapport au petit, c’est que son écran est orientable – idéal en reportage.
Le drame : il n’entent rien non plus, à la profondeur de champ !
Pire : même en AUTO, Stabilisation – « faire le point » est totalement aléatoire ! Tu n’es JAMAIS certain d’avoir fait une photo à peu près nette.

Je rêve ou quoi ? Il y aurait des critères technique (focale VS capteurs) qui interdirait de comprendre la distance focale/ouverture qui déterminent la profondeur de champ.

« Reflex » mais c’est bien sûr !
Les « bridges » ne peuvent pas la profondeur de champ.

profondeur de champ et appareil photo numérique
profondeur de champ et appareil photo numérique. Bonjour Je dispose d’un appareil de type « bridge » haut de gamme qui me semblait jusqu’à …
forums.futura-sciences.com/…/487611-profondeur-de-champ-appareil-photo -numerique.html

bon conseilleur mais pas payeur, car ce type confond « profondeur de champ » et « acomodation » de l’oeil – qui, si « ça se ressemble », n’ont bien sûr rien à voir.

Sur les numériques, il y a la position

A – qui permet de faire « priorité diaphragme » et avec un diaph ouvert au maximum, on a une profondeur minimum. Ou alors la position
P – mais assez aléatoire dans mon cas, quelque soit mon appareil.

En résumé : pour maîtriser la profondeur de champs, il faut régler sur « A » avec priorité à l’ouverture.
Seul mon gros S100 possède ce réglage.
Et encore :
Sur le S100, le bouton latéral doit être positionné sur MF pour faire soi-même, ma mise au point.
Pour agir au maximum sur la profondeur de champs – puisqu’il faut avoir une grande ouverture, il faut que la sensibilité soit minimum. Par exemple f:2 50ASA.. malheureusement, le bouton ISO du gros S100 ne descend pas en dessous de 100 avec une ouverture qui ne veut pas descendre en dessous de f:3.
Autant dire qu’on a bien de la pdc mais très peu.

Si vous avez paumé la notice de votre appareil, ce n’est même pas la peine d’y penser !!

Un gars qui doit bien maîtriser tout ça, c’est l’ami Le MehoGraph

le mehograph colors_02

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s