Une bonne petite « française »

Wiki : diplômée en français de l’université du Kentucky.

Hier, je ressortais des vieux cartons « Eye of beholder » avec Ashley Judd.
Là, mon fils le rappelle aussi les tonnes de sensibilité qu’on trouve dans

2000 : Où le cœur nous mène (Where the Heart Is).
Un film archi gentils encore, ou Natalie Portman – dans le WallMart qu’elle squouatte, fait des mouvements matinaux pour femme enceinte ~~ trop mignonne.
A part ça : une très bonne pelliculé « sentimentale ».

Pour en finir avec le sujet Ashley, ne voyez JAMAIS :

1995 : « The Passion of Darkly Noon », c’est – sinon trop « dur », au moins « très raide ».


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s