« On ne chante pas Barbara avec une voix de déménageur »

On ne chante pas Barbara avec une voix de déménageur

Il manque à Bruel la pudeur et l’élégance de la longue dame brune.

José Meidinger

« Dis quand te tairas-tu… ? » Ce n’est pas Mozart mais Barbara que l’on assassine dans le dernier album de Patrick Bruel où il reprend les plus belles chansons de la grande dame brune. C’est en effet un art délicat que de revisiter les chansons des autres…

Bien d’accord !

Publicités

2 réflexions sur “« On ne chante pas Barbara avec une voix de déménageur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s