Maintenant

♥ .. que vous connaissez 99,9%

des dessous d’Al.Hy .. passons aux dessous de Lady Gaga.
On a déniché ici, quatre vidéos qui montrent la finesse, le punch, la gentillesse, la délicatesse de Stefani Germanotta (Lady Gaga); ce qui ne l’empêche pas de se montrer tigresse à l’occasion.

Les deux premières vidéos sont de : « 50 mn Inside – Enquête Lady Gaga » (Stefani Joanne Angelina Germanotta)

Qu’on aime ou pas; qu’on ait passé l’age ou qu’on ne l’ait pas encore.. n’en reste pas moins que c’est un phénomêne.

Pas deux ans après ses débuts, elle se rafle 8 prix aux MTV’s.

Elle hérisse le poil des vieilles bigotes.. Ce n’est pas Wagner, c’est vrai, mais pareil phénomène est remarquable, avouons-le – et puis, dans notre ambiance de caca rap habituelle, une poupée bien propre sur elle, ça ne dérange pas dans le paysage.

♥ La troisième vidéo,

c’est un « Taratata » (défendu bec d’Al.Hy et ongles d’Al.hy) à Paris – où on découvre sa sensibilité; entre autres, elle chante son grand père et discute avec le présentateur sur un air familial loin du style des nouvelles stars plus – surtout moins – « bretonnes ».

Ici, sans en être fan inconditionnel, dès ses débuts, cette nénette nous a impressionné par sa finesse, sa façon de plaire aux jeunes et de faire râler les boeufs .

On note – pour ce qui est de sa finesse et c’est rare chez les ricains, qu’elle adore la France et ses bons côtés .. avenue George V.

Mignonne aussi, car elle compense son physique « correcte sans plus » par ses maquillages délirants.. en somme, sa volonté de réussir, bien qu’ordinaire .. son physique ordinaire est le responsable de son style déjanté.

On dirait – au travers de l’émission, que son bon coeur et son honnêteté « passe à travers » son maquillage que les sans-humour taxeraient de grotesque.

Emission intelligente car axée sur l’essor, le parcours de la demoiselle plus que sur la scène par elle même qui ne vaut que quand on aime ça.

Vidéo – Seconde partie..

Un caractère bien trempé.. à un moment, Nagui lui demandant de montrer un tatouage, il se penche et tend la main.. réponse de la crotale : Stefani bloque son geste avant qu’il ne touche sa cuisse ! Scorpionne ou crotale ? au choix, mais elle n’est pas du genre promotion canapé.

Ce qu’on retiendra aussi de cette émission – outre le cursus gagatesque bien sympa, ce sont toutes les références qu’elle fait, ses premiers amours genre Alice Cooper, David Bowie jusqu’aux satanics Marilyn Manson.

                                   # # #

Nagui : Les débuts

Vers la fin des années 1970, il participe à des radios pirates, notamment Radio Midi et Radio Vintimille. Au début des années 1980, il commence une prépa HEC sans enthousiasme mais n’abandonne pas son désir de réussir dans le monde de la radio. Installé à Paris pour ses études, il lance Radio Galère en FM, qui émet sur la Côte d’Azur. Lorsqu’il retourne à Cannes, il officie comme disc-jockey dans les discothèques des environs, puis entre chez Radio France Nice Côte d’Azur[5].

En 1983, alors qu’il n’a que 22 ans, il fait ses débuts à la télévision sur Télé Monte Carlo en présentant l’émission Club 06 jusqu’en 1985[7][..]

Nagui sera récompensé, de 1993 à 1995, par le 7 d’or de la meilleure émission de jeux[5].

En 1993, Nagui fonde Air Productions, sa société de production, installée à La Plaine Saint-Denis, et lance sur la chaîne France 2 une émission musicale, Taratata, où il reçoit des artistes jouant leurs morceaux en public[5]. Celle-ci recevra le 7 d’or de la meilleure émission musicale en 1995, ainsi qu’en 2000.

♥ Il y a deux ans,

sur on autre site – on écrivait ce qui suit au titre de la bêtise du couple Ruquier-Nollaud dans un de leurs « On est pas couché » :

Non, non, ce n’est presque pas une blague, pour une fois qu’il y a un vrais scoupe, un truc intéressant chez « On Est Pas Couché » Ruquier (A2).

On dirait que les invités habituels, Nollaud, Zemmour et Ruquier feraient partie de l’équipe des intervieweurs, mais Lady Gaga retournerait la situation de telle façon que ce soit eux, nos intellos qui se déshabilleraient devant elle – eux qui dévoileraient pour une fois, leurs personnalités – est c’est pas beau à voir des arroseurs arrosés des plateaux du tube cathodique..
C’est ce qui s’est passé ce jour là.

Lady Gaga, on aime ou on aime moins – question d’âge et de goût – mais cette fille fait un carton planétaire, elle ne compte plus les disques d’Or ou de Platine ..

Cette nana aux mensurations honnêtes a un visage étrusque, un tarin.. mignon qui lui donnent un profil charmant.

Quand elle arrive sur le plateau, elle est polie avec ses fans mais se méfie visiblement – elle est quand même minimum cintrée/méfiante; ses agents ont du lui dire qu’elle tombait sur des « mecs » qui se prenaient pour des intellos la considérant comme une amuseuse.

Et elle commence par répondre sagement – seule contre les trois agitateurs.

« Mes pôles d’intérêt ? Sex drogue alcool porno » dans un français approx. Puis « Je suis spécialiste », dans un français limpide. Elle se paye déjà leur tête.

ladyg8

Pour les rares puits d’inculture qui ne seraient pas encore fannes inconditionnels : ce qu’elle fait question showbiz, se situerait un peu dans la niche laissée par Madonna.
Madonna était plus fine de visage mais plus sportive physiquement – des épaules de déménageur et des cuisses d’acier (Milan 1988 je crois).. elle tient la scène, saute et gesticule plus de deux heures .. une athlète.
Les textes de Madonna existent, elle a même des thèmes, alors que Lady Gaga avoue qu’elle s’en fout, « C’est pour rigoler .. », n’empêche que ses « chansons » si on peut dire, ses clips déménagent. Elle donne dans un registre limite trash sympa, hérité de Bowie, Alice Cooper, et très certainement – même si personne ne lui a demandé – par Marilyn Manson. Saupoudré.. inspirée aussi par un M.Jackson moins « satanic » et aussi de Freddy Mercury (Radio Gaga !!), mais elle dit tenir son nom de répéter souvent « je suis complètement gaga ». Ce n’est pas une « chanteuse », comme Madonna, c’est une faiseuse de shows.

Elle dit faire tout ce qu’il est possible qu’elle fasse, elle écrit ses textes (bon, c’est vrai qu’elle n’a pas trop de peine ..) elle contribue à ses vidéos avec les réalisateurs. Elle dessine et décide de son look – et y arrive fort bien.

Elle se dit fan de Bowie gamine, se déclare fanne de « M. Jackson qui représente tout le showbiz, la popculture » et là, on ne peut pas trop lui donner tort.
L.G adore le trash – durant un de ses concerts – « Les gens se vomissaient les un sur les autres.. »

Tout ça avec une petite attitude méfiante devant la brochette d’ « intellectuels » français

Quand elle décide d’interviewer Nollaud il arrive à dire qu’il comprend mal qu’elle n’ai que 4 thèmes « Le woo, woo, le hop-hop-hop.. » j’ai oublié les deux autres; il dit ne rien voir « de littéraire » dans ses « textes » – p’tain, il a une bonne vue ! Bref, il s’étonne qu’elle ne fasse pas du Nollaud ou du Prévert.

lgaga12

Nollaud s’étonne qu’elle n’ait pas les mêmes préoccupations que lui – quand on regarde sa tronche, on comprend.
Zemmour « musique que j’écoute.. votre musique est toujours la même – badaboum , badaboum » le gourd, ce n’est pas de la musique, c’est du spectacle, un peu comme Michael Jackson, mais pas dans la même catégorie, M.J avait des textes et ses shows devaient coûter bombom-dollars. Zemmour n’y comprend bien, Zemmour manquerait t’il de zhumour ?

Pour clouer le bec de tous ces génies elle a une réflexion métaphysique des plus pertinentes « Si vous n’aimez pas mon style.. eh bien tant pis ». Bref, une princesse qui n’entrera pas dans la discothèque de nos intellectuels mais aura réussi un levé de voile intéressant sur la psychologie de nos zigotos.

En quelque sorte, les zigotos sont démasqués dans leur pauvreté en matière d’humour. A se demander si, chez Zemmour, dans son appart, les rares trucs intéressants ne seraient pas une reproduction de la Joconde, côté discothèque, J.B Lully; chez Nollaud, l’Angélus bien connu et certainement « du djaze »..
Ces tristes sires au manque d’humour auraient tout intérêt à relire les meilleurs passages de Jean de la Fontaine pour se défroisser un peu !

Le seul des interviewés qui sauve la face est curieusement Ruquier, qui ne brille pas par sa finesse (On se rappelle cette même emission où il se foutait franchement de la gu*ules de la jolie Ericka Moulet). Mais cette fois, il défend un peu la demoiselle en comprenant que c’est son style, délibéré, qu’elle est chouette dans son genre « De la musique pour s’amuser » dit il assez justement
.

Publicités