Chansons à texte

On est tout en extase devant le Coca-Cola; on a tous cette amour pour les chansons « en américain ».

Par chance : le français moyen – c-à-d 95%, n’est pas capable d’aligner une phrase korrect en US. Comprendre – alors, c’est encore pire.. comment dit-on « A peu près », en anglais ? On dit : .. more, less (2).

Ainsi, on s’extasie sur des chansons comme :

« Seulement toi .. hou hou [..]
Le danse magique que tu as faite.. bla bla

Fait que mon rêve devienne réalité ..
Seulement toi .. a ah ♫ ♫  »

ou autres « Only you », heureusement sans trop s’y appesantir.
Je me suis souvent amusé de quelques chansons creuses des Beatles (que j’adore par ailleurs), Zaz – n’en parlons pas :

« Qu’on me donne la tour Eiffel ♫
Je n’en veut pas
Qu’on me donne un chèque en blanc
Je n’en veut pas
Qu’on m’donne une verre de soda
Je n’en veut pas (bis) .. »

Ake ça vole pas haut non plus et qu’Al.hy présente quand même nettement mieux !

Il faut taper dans le ringard : Jacques Brel, Brassens, Trenet (1).. moins ringard : Barbara (Une petite cantate) ou « Cargo Culte » de Gainsbourg (1), pour que ça le fasse.

Cette année, c’est le cinquantenaire de la Biteulmania
« On a l’impression que depuis les Beatles, on a rien fait de mieux – La pop n’a rien fait de mieux depuis » dit Europe_1/ Le mec exagère un peu, il y a eut Jackson, mais on comprend bien.

Le râpe.. alors n’en parlons pas :

Ke je kiffe pa lé keuffes .. Euh !

.. d’abord fodrait apprendre le français.

(1) Cargo Culte

Je sais moi des sorciers qui invoquent les jets -dans la jungle de Nouvelle-Guinée.
Ils scrutent le zénith convoitant les guinées que leur rapporterait le pillage du fret.
Sur la mer de corail au passage de cet appareil – ces créatures non dénuées de raison,
ces « papous » attendent des nuées ~~ l’avarie du Viscount et celle du Comet.
Et comme leur totem n’a jamais pu abattre à leurs pieds ni Boeing ni même DC4,
ils rêvent de hijacks et d’accidents d’oiseaux.
Ces naufrageurs naïfs armés de sarbacanes – qui sacrifient ainsi au culte du cargo,
en soufflant vers l’azur et les aéroplanes…

Où es-tu Melody ?

et ton corps disloqué – hante-t-il l’archipel que peuplent les sirènes ?

Ou bien, accrochés au cargo dont la sirène d’alarme s’est tue, es-tu restée ?

Au hasard des courants as-tu déjà touché ces lumineux coraux des côtes guinéennes
où s’agitent en vain ces sorciers indigènes – Qui espèrent encore des avions brisés,
n’ayant plus rien à perdre ni Dieu en qui croire .. afin qu’ils me rendent mes amours dérisoires, moi, comme eux, j’ai prié les cargos de la nuit.
Et je garde cette espérance d’un désastre aérien qui me raménerait Melody ~~
Mineure détournée de l’attraction des astres
[..]

Read more: GAINSBOURG SERGE – CARGO CULTE LYRICS
[ From: http://www.metrolyrics.com/cargo-culte-lyrics-gainsbourg-serge.html ]

Grand malheur : ce texte n’est pas de moi.
 

 

Wiki – Serge Gainsbourg : chant, composition

Alan Parker : guitare, Dave Richmond : basse, Dougie Wright (?) : batterie
Jean-Claude Vannier : composition, orchestration, direction musicale
Enregistrement guitare, basse, batterie : Marble Arch, Londres (21-23 avril 1971)
Directeur orchestration et arrangement : Jean-Claude Vannier, Production : Jean-Claude Desmarty
Prise de son : Jean-Claude Charvier, Assistant : Rémy Aucharles, Mastering : Jean-Marie Guérin

Boudé par le public à sa sortie (seulement 71 400 exemplaires vendus et certifié disque d’or en 19832)..

(1) Quand dis « ringard » – ça a le sens de « très anciens.. on ne va pas cracher dans ma soupe à Charles quand il chantait  » ..les petits oiseaux qui vendaient des petits bouts de gruyère » au claire de Lune.

..Il y a des canards qui parlent anglais
Je leur donne du pain ils remuent leur derrière
En m´disant  » Thank you very much Monsieur Trenet

(2) Je l’ai appris le mois dernier en regardant malgré moi, cette pubbe Nespresso.

Publicités

La vulgarité comme qualité & Pour Mlle Sydony peut-être, mais pas pour Al.Hy

Maddie_hasson_the_finder_promo_shot_DrLI3GS.sized

Là, on évoque deux trucs :

  • La vulgarité sympathique dans les médias et
  • Trop en faire question maquillage
  • .
    Item #1 :

    On a quatre cas d’espèces :

  • Cette fille dans la série TV récente des « Sherlock Holmes » : Rachel McAdam
  • puis – La fille dans la série « The Finder ».. Maddie Hasson.
  • Et enfin, les deux dernières/nouvelles actrices (« Amy » (1)) féminines dans « Dr Who ».
  • Clara Oswald et Billie Piper.
  • .
    dans le désordre.

    38217-doctor-who-billie-piper jenna-louise-coleman2

    Toutes les quatre ne sont pas des bimbos dignes de Playboy.. elles ont des frimousses passablement ordinaires, voire vulgaires mais qu'elles sont tellement attachantes.
    Comme quoi : il faut se méfier – même de cette fille qui monte devant vous, dans le métro, peut avoir un « quelque chose » de craquante – suffit de chercher.

    Item #2. C'est pas difficile : s'il ne tenait qu'à Al.Hy – hors renforcer les ongles à doup de Dior : elle ne se maquillerait pas.
    Le second thème c'est "Comment peut-on trop en faire" ou : "les limites du maquillage".
    Ce sont des pubbes récentes qui vantent des ailes de papillons en guise de cils.
    Et on y voit des cils.. des cils, mais des cils que la moindre bourrasque risque de porter tort aux porteuses de ces postiches.. Postiches pour potiches, que je me risquerais.

    doctorwhoreviews-com-03

    C’est vrai que pour un petit thon – améliorer la nature le temps d’une boite de nuit.. dans la pénombre c’est sympa, mais les limites elles aussi, ont leur limite.

    Vous voyez où on veut en venir avec ces deux items un peu contradictoires.. c’est que rien ne vaut le naturel.
    Qu’il vaut mieux savoir que votre comparse pue de la g.. dès le premier réveil.
    J’ai une copine blacke.. que la première fois q’elle a retiré sa perruque.. ça fait tout drôle 😉

    Par contre : c’est vrai qu’un trait de rouge sur les lèvres d’une fille à la peau claire de lune (comme Al.Hy), c’est un clin d’oeil paradisiaque.

    (1) Karen Guillian (dernière illustration) as « Amy » (prononcer [é-mie]) Karen qui est une pure perle rouquine scotish à côté de ces deux sympathiques noiraudes.

    Tirer (Facebook) au clair

    stephanie bedard & sachou11

    Stéphanie Bédard
    Bon. Je dois mettre un truc au clair.

    Il faut arrêter de me demander de faire des messages ..

    Dit Stéphanie Bédard sur son FaceBook..
    Quel caractère (et c’est vrai qu’elle en a & pas seulement dans Les Robins des Bois ».. dans ici aussi.

    C’est vrai que FaceBook – outre qu’il nous espionne à qui mieux mieux, a une façon de gérer les messages entre comptes, assez fumeuse.
    Tu clics sur un abonné un peu connu et « pan », tu reçois ses 351 derniers post.. ils s’imbriquent .. noyant tes propres posts.
    Et après : tu y vas de dizaines de « Je n’aime plus ça ».. il y aurait des critères de sélection que ça ne serait pas plus mal.

    175 articles (1) et 175 .. (Un bon début)

    al.hy sexy 3072529687_1_15_ep8jZWlr faked

    .. photos d’Al.Hi.. d’Ohpélie Moisan et de ce qui tourne autours; dont certaines « rares ». Quelques unes qui n’ont rien à voir aussi. Disons plutôt : 150. C’est la taille de la galerie de photos qui se trouve dans la barre de gauche.
    On y trouve de l’Al.Hy « The Voice », comme de bien entendu, mais surtout : beaucoup d’images de l’avant The Voice, même « petite » ou au lycée.

    On est pas des paparazzi.. on ne trouve donc pas de photos « compromettantes », en outre : on a fait le choix de ne pas montrer une brochette de photos désobligeantes.. ça n’intéresse personne quand Al.Hy se casse un talon. Pas trop de voyeurisme – mais un peu quand même..

    Les amateurs de « sexy » seront déçus, mais pour ça, il faut aller râler sur la tenancière de son FaceBook officiel. Question frivolités, on a quand même dégoté ce clip où Ophélie chantait « Venus ». Le clip la montre sous ses meilleurs angles.

    Deux ou trois ont été tronquées ou retouchées pour des raisons techniques, sauf une : pas pour des raisons techniques mais pour un point de vue esthétique [sexy] et didactique [usage de la plongée et contre plongées].

    Pas mal de photos sont probablement sous copyright © .. tant pis, car ici, on a pas de raison commerciale hors la sortie d’Al.phabête. Mais il va sans dire que si un « ayant droit » y trouvait ombrage, on ne la retirerait pas 😉

    Si vous mettez la main sur quelques autres – merci d’en fournir le lien.. ce sera sympa pour la communauté des alhyens et des aliens aussi – Qui sait ? Ce serait un peu normal que les extra-terrestres s’intéressent eux aussi à une artiste tombée du ciel.

    Merci à Amel Kerkeni, sa photographe attitrée, qui lui fait des images dignes du Louvre bien mieux que Mona Lisa.

    175 articles qui représentent la compile de pleins de petites anecdotes qui ne sont rassemblées « nul par ailleurs » qu’ici. Quelques unes du à nos échanges Facebook perso.. des confidences, avec Al.Hy.

    (1) 182 en trois petites semaines – plus exactement.

    Soyez pas trop dur avec vos vieux

    Série M6 dont les thèmes sont littéralement pompés de « Scènes de ménage » déjà pas terrible à côté de « Que du bonheur. Là, c’est un épisode de la série « En Famille ». Pas de quoi se relever la nuit, mais ce clip est sympa (bien que super-trop-méchant),:
     
    en famille 2
     
    Même les parents ont le droit de vivre – un peu.

    Les jeunes d’aujourd’hui sont les vieux de demain. Le reste : on sait pas, mais ça au moins, c’est une chaussure.

    Ces vampires

    Selena Marie Gomez.2

    Je suis de la génération précédente.. l’époque de « La nuit des morts vivants ».
    A cette époque, il y avait le trash, les gothiques – punk. Depuis – et c’est à peu près « Harry Potter » le moment clef – débarquent foule de séries vampiresques.
    Un peu de vampires, pourquoi pas, mais là, le genre correspond à une inondation mal maîtrisée.
    Les 18 de ces jours-ci vont me taxer de vieux chnoc pourtant, j’insiste; adhérer, aimer des trucs mortifères, c’est un peu se révolter contre la logique sociale – c’est un mécanisme normal, mais là, ça dépasse la logique : on voit des vampires blacks, des couples de vampires bien installés avec pignon sur rue, des vampires qui ont des gosses avec des mortelles, vampires qui boivent du Coca-Cola.. bref : ça donne l’impression de n’importe.

    J’évoquais le phénomène Harry Potter » où l’auteur prend de sympathiques libertés avec la logique. Mais depuis, on se dit qu’on peut pondre un scénario avec VRAIMENT n’importe quoi.
    C’est un genre.

    Une chose est sure : de tous temps, on a aimé « se faire peur ». Comme il y a pire, notre quotidien nous est plus léger. Et selon les époques – les moyens techniques du récit, ça change. Il y a trois siècles, on racontait les loups-garou au coin près de l’âtre. Ensuite vinrent les Images d’Epinal et « Nosfératu le Vampire » de Murnau – ça vous foutait les chocottes que maintenant, ça ferait rire.
    Et avec l’informatique : tout devient virtuellement possible. Il y a 10 ans, la mode était à cette tête de chien qui sort d’une tête de chien qui sort d’une tête de chien .. du dragon.

    Come on Eileen – Ledru-Rollin – Paris

    come on aileen 1

    Passé les marchés aux puces parisiens, on trouve en revanche quelques shops comme « Come on Eileen », dont la maison mère est près de Paris Bastille.. sur trois étages de caves.. même des gens du ciné.. des costumier viennent s’y inspirer en cachette. On parie qu’une demi journée, ça le fait pas !?

    Bon, il faut être une fille ou admirer (comme ici), certaines sapes de filles, ya même d’impossibles groles..

    « Come on Eileen », c’est pire que Cyndi Lauper.. oui : en pire. C’est aussi bourré d’accessoires : sacs, bas qui grésillent et autre ceinturons.

    Mais : fo aimer le vintage. J’avais des copines allemandes qui venaient en France pour deux choses : les sapes trouées, les djeans pouraves et .. le vinaigre français (bien que ça ne se mélange pas).

    De quoi faire craquer Al.Hy, mais elle a d’autre chats à fouetter en ce moment – Pauvres chats.

    Puisqu’on a le nez dans les sapes.. là, c’est une japonaise qui fait du crochet, des broderies incroyables :

    tambour imageCA9IA7OR_e

    On connait la méticulosité des ouvrières chinoises.. l’Amérique de Kennedy incapable de « broder » les mémoires à tores de ferrite pour les ordinateurs de l’époque, faisait sous-traiter chez Mao !

    C’est l’histoire de Mme Etsuko Harada qui a ouvert une échoppe sur rue, 12 rue Trousseau Paris 11 ème.. « Trousseau », amusant quand on sait que sa matière première, c’est le fil doré ou argenté.. dentelle, crochet et tout ce qui s’y rapporte.

    Il hy a quelques mois, a discuté 5 minutes de son art.. elle achevait un ouvrage de crochet hélicoïdal.. On parlait de mécaniser et elle rit en disant, montrant l’hélice : « &#a, c’est pas demain la veille ! ». Même la copie est impossible à cause par exemple, de l’augmentation de tension du fil de tour en tour, qui va donner une forme particulière sans que ça n’apparaisse à l’oeil.

    Des milliers d’heures de travail.. pour la vente au détail mais surtout les sous-ensembles de la haute-couture.
    En espérant que le prochain père Noël japonais penser à Al.Hy.