« Ah si j’étais ri-cheu ♫ « 

Pour échapper à ces crapules vendeurs de ronds en plastique dans un boitier et une jaquette.. échapper aux argentiers MGM, Univer sale ou autres – le mieux est encore de promouvoir la vente en ligne iTune ou My Maajor Compagny (1)(2).
Sur un CD à 15/20 euros, cette crapule se réserve quand même 90%.. c’est cher le plastique !!

Combien peut-bien toucher un artiste – à vue de nez ?
C’est compliqué bien sur car les intervenants peuvent être nombreux.. impliquant un partage du maigre gâteau (pour les principaux intéressés !) entre « reprises », auteur, interprète, fabrication, production souvent fruits de protocoles ..

Là, on a un article chartsinfrance qui donne des idées :

quinquabelle

« Le téléchargement est surtout utilisé pour des achats de single » confirme Claire Giraudin, en prenant l’exemple de la plateforme iTunes. La Sacem, notamment garante du respect et du reversement des droits d’auteurs, explique percevoir « entre 90 centimes et 1,10 euros, soit 9% du prix hors taxes sur un CD de quinze titres » acheté sur la plateforme Apple. « Par titre vendu, la Sacem perçoit 7 centimes d’euros au total pour le ou les auteur(s), le ou les compositeur(s) et le ou les éditeur(s) », sachant qu’un morceau unique coûte généralement 99 centimes au consommateur. Quant à l’interprète, on estime qu’en moyenne 2 centimes lui reviennent [..]
Invité
le 02/12/2011, 15:58

Si je peux me permettre, la Sacem ne rémunère pas les interprètes, uniquement les auteurs compositeurs et éditeurs.. donc ce que perçoivent les interprètes leur est versé en vertu du contrat qui les lie à leur label.. et par leur label.

Encore (en 2006) :

Les interprètes qui sont liés à leur producteur par un contrat d’exclusivité traditionnel reçoivent à ce titre deux revenus principaux : les cachets d’enregistrement, dont les niveaux restent très bas et – pour les artistes principaux – les royautés (pourcentage) sur les ventes de leur disque et sur les utilisations secondaires de leur travail.
En moyenne, pour un album de variété française, l’interprète principal reçoit des royautés qui correspondent à 4 % du prix de vente TTC au public soit moins de 60 centimes d’euro par CD. Ces royautés doivent être partagées entre les artistes s’il s’agit d’un groupe.

Note sur l’illustration : elle renvoie au site d’une quinqua « quinquabelle, bourré de splendides images.

(1) Dont un des fondateurs est – comme par hasard : Michael Goldman.

(2) Et de trouver un moyen de régler une fois pour toutes cette question de « piratage ».

[Tags Keyword eMule, HADOI]

Publicités

175 articles (1) et 175 .. (Un bon début)

al.hy sexy 3072529687_1_15_ep8jZWlr faked

.. photos d’Al.Hi.. d’Ohpélie Moisan et de ce qui tourne autours; dont certaines « rares ». Quelques unes qui n’ont rien à voir aussi. Disons plutôt : 150. C’est la taille de la galerie de photos qui se trouve dans la barre de gauche.
On y trouve de l’Al.Hy « The Voice », comme de bien entendu, mais surtout : beaucoup d’images de l’avant The Voice, même « petite » ou au lycée.

On est pas des paparazzi.. on ne trouve donc pas de photos « compromettantes », en outre : on a fait le choix de ne pas montrer une brochette de photos désobligeantes.. ça n’intéresse personne quand Al.Hy se casse un talon. Pas trop de voyeurisme – mais un peu quand même..

Les amateurs de « sexy » seront déçus, mais pour ça, il faut aller râler sur la tenancière de son FaceBook officiel. Question frivolités, on a quand même dégoté ce clip où Ophélie chantait « Venus ». Le clip la montre sous ses meilleurs angles.

Deux ou trois ont été tronquées ou retouchées pour des raisons techniques, sauf une : pas pour des raisons techniques mais pour un point de vue esthétique [sexy] et didactique [usage de la plongée et contre plongées].

Pas mal de photos sont probablement sous copyright © .. tant pis, car ici, on a pas de raison commerciale hors la sortie d’Al.phabête. Mais il va sans dire que si un « ayant droit » y trouvait ombrage, on ne la retirerait pas 😉

Si vous mettez la main sur quelques autres – merci d’en fournir le lien.. ce sera sympa pour la communauté des alhyens et des aliens aussi – Qui sait ? Ce serait un peu normal que les extra-terrestres s’intéressent eux aussi à une artiste tombée du ciel.

Merci à Amel Kerkeni, sa photographe attitrée, qui lui fait des images dignes du Louvre bien mieux que Mona Lisa.

175 articles qui représentent la compile de pleins de petites anecdotes qui ne sont rassemblées « nul par ailleurs » qu’ici. Quelques unes du à nos échanges Facebook perso.. des confidences, avec Al.Hy.

(1) 182 en trois petites semaines – plus exactement.