Devise (La logique, c’est un métier)

de Stan Laurel et Oliver Hardy :

Une journée sans rire est une journée perdue.

Et nous sommes bien d’accord.
Ce monde (immonde) n’est déjà pas trop marrant à en croire nos gazettes.. C’est bien pourquoi je cultive le rire, les bons mots surréalistes ou au trente troisième degré, la rigolade et les blagues sauf les bêtes et trop méchantes.

Bien sur : chanteuse à textes – c’est rarement marrant. C’est bien pour ça qu’ici, on fait la contrepartie pour égayer Al.Hy et alhyens.

Nécessité d’autant plus forte qu’on ne peut pas dire que nos comiques actuels soient vraiment comiques avec les clichés usagés.. j’ai beau me gratter le front, je n’en vois pas un qui me percute l’esprit

Spectacles d’humour et one-man-shows à Paris ..

  • Les Alcoolytes : Dialogues de sourds
    (2 votes)

  • Alexandre Barbe : Nique le stand-up !
    (11 votes)

  • Arnaud Cosson
  • Arturo Brachetti & Friends : Comedy Majik Cho
    Tarifs : Place de 20 à 71€ .. A ce prix là, ils doivent offrir une louche de caviar à l’entre-actes.

  • La Bajon
    (4 votes)

  • Benjamin Verrecchia
    (16 votes)
    36€ – plus c’est cher et moins c’est mauvais ?

  • Bérengère Krief
    (130 votes)
    « Un show où Jeanne d’Arc croise Batman et Freud côtoie Ribéry. Fraîche et moderne, girly et universelle, Bérengère Krief .. »
    Tarifs : Place 16€ – Mouais, ça vaut pas plus. Comme quoi, fo pas se fier aux votes.

  • Bonaf
    (15 votes)
  • .
    Passons sur les Jean-Marie Bigard et autres Anne Roumanoff les Djamel Debbouze .. Elie Semoun, Palmade et Laroque qui radotent.

    Laroque & Palmade – à la rigueur.
    Bref : depuis Desprorges (de par sa finesse) et Coluche (par sa lourdingue) qui était passé maître avec sa « .. différence entre un pigeon. » on ne voit rien venir. Il y a quelques « petits amuseurs » mais avouons que ça manque de pépse. Ce ne sont pas les vannes de zinc de Jean-Marie qui me feront grimper aux rideaux.

    coluche2

    Je rappelle qu’ici, les membres fondateurs sont k’humour débridé 2° degré mais aussi le surréalisme (le décalé) et Coluche nous plait bien à cause de ça.
    Cette histoire de « .. différence entre un pigeon » (1) est l’archétype de la blague surréelle.. comment veux-tu qu’il y ait une différence entre un pigeon.
    Cette « .. différence entre un pigeon. » c’est une des multiples questions que les DRHs posent à des prétendants collaborateurs BAC +9. Le but étant de déstabiliser le candidat.. voir comment il se sort d’une situation très difficiles voire absurde.. une impossible « mise en condition ».
    Comme quoi l’ « illogique » a bien son intérêt.

    La logique, c’est un métier

    Il y a celle-là aussi – question déstabilisation :

    « Le train d’arrête et montent 10 voyageurs..

    .. descendent 2 voyageurs.
    .. en montent 4 .. »

    Bon – après s’être fait promener ainsi entre 7 ou 8 stations.. le résultat donne 18 et l’examinateur te demande sérieux :

    « Combien avait-il de stations ? »

    Mais ne crachons pas dans la soupe absurde ou surréaliste – nous, qui avons tété aux mamelles de Pascal et Descartes.
    En Chine par exemples – en Asie, les formes de pensées sont différentes des nôtres tout en donnant satisfaction, en particuliers dans la démarche ontologique, qu’est ce qu’on fiche sur cette planète, la valeur de l’argent, le « bien » et le mal.
    D’ailleurs, même nous – imprégnés de logique, avons recours à la « logique floue » pour résoudre des problèmes des plus épineux.
    Pas si floue que ça d’ailleurs puisqu’elle sert au contrôle aérien (gestion du trafic aérien).

    (1) Ce bon mot est une reprise.

    Les chinoise sont-elles des « jaunes »

    920mm.com 6642.com18

    Mais pas tous les jours alors.

    Les japs aussi sont blanches et sexy.. Ils sont le pourvoyeurs des mangas du geek (1) et de la mode cosplay (2) et autres « kawaii » (3).

    On les aimes bien ces japonais à cause de l’exotisme et surtout parce qu’amis américains (après que le Japon fut allié de l’Allemagne nazie).. Le japon une fois défaits, les ricains y ont installé des bases pour surveiller l’extrême Asie.

    On aime beaucoup moins la Chine, bien que Mao soit mort.. Pourtant : questions us & coutumes : Chine, Corée Japon c’est exactement la même chose : la Chine a même exporté son écriture au Japon et en Corée; ainsi .. si vous voulez apprendre le japonais, commencez par ces 4.000 caractères chinois qui sont la base du japonais . 😉 Au Japons, nombre de noms propres, de lieux.. tous les trucs « sérieux », officiels sont écrit en chinois – bien que la prononciation soit souvent altérée.

    Pourtant, on remerciera le Japon d’être le conservateur historique de tout ça. En effet : pour rénover la Chine, il faut bien dire que Mao Zedong a pas mal bouzillé de vestiges mais : entre permettre aux américaines de faire la photo et améliorer les conditions des pauvres, il fallait choisir..
    Ainsi – curieusement, toutes les traditions chinoises, les fleurs, le thé, les styles vestimentaire sont conservées.. par le Japon ! Idem Fengshui; qigong; Taiji, Yijing .. qui, partis de Chine imprègnent encore les Chine, Corée Japon.

    La Chine a aussi donné les philosophies – tout ça, c’est un peu la même chose. Par exemple : le taoïsme chinois, c’est, à peu de choses près, le shinto japonais, comme . Comme ce « Zen » dont on parle beaucoup sans savoir ce que c’est, est une émanation de la philo « chan » chinoise, lui même une dérive bouddhique.

    Zen is a school of Mahayana Buddhism[note 1] that developed in China during the 6th century as Chán. From China, Zen spread south to Vietnam, northeast to Korea and east to Japan.[2]

    Beaucoup de bouddhisme « à la chinoise » aussi.. à ne pas confondre avec le « bouddhisme tibétain » qui n’est pas un bouddhisme – Il n’y a pas de Dalaï-Lama théocrate, pas de rois, ni de dieu dans le vrai bouddhisme.. à la rigueur, on vénère des statues de Sakiamuni/Sidarta ou les « bouddhas » postérieurs (« illuminé par la connaissance ») mais ils n’avaient rien de divin.. c’était tous des hommes. Le bouddhisme est bien plus un comportement, une régle de vie, une philosophie qu’une religion.

    Passons aux trucs plus modernes.

    30-113-large_b

    La naissance des mangas a lieux en Chine.
    En Chine des années 50 où la presse est quasi inexistante, naissent les dazibao (大字报) où on écrit puis dessine sur les murs.
    Les chinois vénèrent cette histoire du « Voyage en Occident« , où Le Moine, le Cheval, le Singe et le Cochon vont chercher le bouddhisme aux Indes et le rapportent.
    Cette longue saga donne lieux à des BDs où le Singe – qui est un coquin, fait rire les jeunes (On voit encore ça à la télé chinoise.. comme si sur TF1, tu avais une « Saga Jeanne d’Arc »). Et puis, ce style à fait boule de neige – jusqu’au Japon où la médiatisation à l’américaine fera le reste du succès qu’on connait. Ce « Voyage en Occident » chinois étant tout aussi populaire au Japon bien sur.
    La manga a nettement dérivé .. Pokémon puis violence.. jusqu’au petites culottes de gamines, sexy voir même porno. Pourtant, les lois sont très strictes au Japon comme en Chine : pas de sexe visible, pas de pénétration, même pas de pointes de seins; pas d’homo et bien sur pas de pub sur la came, et si vous en voyez de ces pointes sur un site prétendument jap. ou chinois – inévitablement, c’est que ce site est hébergé dans un pays laxiste comme aux US.

    Le cosplay, lui est une création japonaise, c’est une mode – pour résumer : trash-gothique-la-belle-au-bois-dormant-punkette, consistant généralement à s’identifier physiquement à un personnage. Ce style est généralement craquant et transforme n’importe qu’elle petite laideron japonaise en quasi princesse.

    (1) geek (gk) Slang

    a. A person regarded as foolish, inept, or clumsy.
    b. A person who is single-minded or accomplished in scientific or technical pursuits but is felt to be socially inept.
    c. A carnival performer whose show consists of bizarre acts, such as biting the head off a live chicken.
    .

    (2) « costume play ».

    (3) kawaii : cute, craquante, sexy.. où on note l’analogie phonétique avec le chinois « shui » qui se prononce [chouaï].