Coluche dit

dans le film « Deux heures moins le quart avant J.C » : « De toute façon, ‘pharaon’ pour moi, c’est un bon boulot.. avant : j’étais garagiste ».
Là, c’est un peu moins gratifiant comme « boulot », même vraiment moins gratifiant, c’est Dexter, dans la série « Dexter » – son job primaire c’est criminologue des projections sanguines lors de meurtres à base d’hémoglobine; mais il fait aussi des extras et dans ce cas, ça s’appelle : criminel en série.
Mais Dexter a son éthique quand même : il ne butte que des criminels particulièrement salaces, eux mêmes criminels en série – comme ça, ça va plus vite.
 

 
Bon, ça, c’est le scénar classique; scénario que devient particulièrement croustillant dans ce cas précis : c’est quand il s’amourache d’une == elle-même == criminelle.

Encore plus troublant, ce sont ces deux trois épisodes ( » Les filles des barils ») où il trucide un mec devant une fille qu’il croyait inconsciente.. manque de bol : elle est témoin de meurtre de Dexter.
Va t-il la trucider à son tour ? puisqu’à priori, c’est la seule solution « honnête »..?
Eh bien non ~~ puisqu’il ne lui reproche rien dans le fond; il va la manipuler un minimum pour la convaincre de ne plus tenter de s’échapper et aller le donner à la Police.. et la fille fini quasiment par le remercier.. pour de très bonnes raisons mais on vous laisse la surprise des cinq dernières minutes bien sur.

Voyez : on peut être « borderline » mais être sympa.

Notable aussi : c’est que la fille en question, c’est Julia Stiles (Lumen Ann Pierce ») connue par « Dix bonnes raisons de te larguer » avec cette zique nickel-sympa alternative rock de « Letters to Cleo » (voir illustration); Kay Hanley vocal et gratte, pas trop anorexique.. mais on la garde quand même.