Pourquoi ch’t’M bien – les jeux de mots à 100 balles

Al.Hy est bien de son époque – sans aucun doute, mais elle n’a pas été complètement pourrite par la langue SMS, ni même le « causer rap » des cités « sensibles ».

Ceci posé –

Personnellement, j’ai un style écrit assez débridé imbibé de jeux de maux à 100 sous, souvent même – surréalistiques, familier.. même que ça ne plait pas à tout le monde. Mon lecteur, au premier passage, est souvent horrifié, puis il s’habitue.. comme Stéphanie Bédard (Robin des Bois) qui me tirait les oreilles que je n’étais pas un exemple pour les djeunesses canadiennes québecoise et françoise – avant que je ne m’explique.

Si « le rire est le propre de l’homme » et de son sous-produit : la femme, l’humour – lui, est loin d’être naturel; il n’est pas spontané – sauf ici et sauf chez Al.Hy.
C’est encore une raison pourquoi ch’t’M bien Al.Hy.. Al.Hy qui use de tournures, de casse-mot exactement comme je le fais.. pour s’en jouer de ces mots convenus et usagés. Par exemple, ce 17 août, voilà comment qu’elle cause sur son FaceBook_Officiel :

Envolée sur Zébulon depuis quelques jours, voici ma carte pause-(t)-hâle
J’ai déjà [..]
Baisers mouillés, Al.Hy

gong radio gnome invisible

C’est une chaussure : moi saucisse – comme Al.Hy, j’aurais pu écrire ce truc : « carte, pause-(t)-hâle » .. on a un style proche sauf qu’heureusement, Al.Hy est une fille – moi, un gars.

Sans vouloir slipanalyser la charmante, sans compter que : sans qu’elle l’ai remarqué, Al.Hy parle comme par hasard de « pause » quand elle a grand besoin de se reposer et de « hâle » où on comprend halé par le soleil – ce qui résulte bien de ses méandres neuroniques et poétiques. Mais, arrêtons là la psychananalyse – S.F n’étant vraiment pas mon copain.
Même avec l’anglais, ça marche les jeux de mots – il y a par exemple I am souris.. j’aime assez.

Al.Hy délire aussi pire que moi – pour ça déjà : je ta dore.

séuɹnoʇǝɹ sɹǝsıɐq
˙˙ʇôʇuǝıq ʇuǝʌıɹɹɐ sǝsoɥɔ ǝp sɐʇ sǝp ʇǝ ‘ǝlnoɹ ʎɥ˙lɐ
˙sıoɟ ɐl à ǝɔuǝssǝ uoɯ ʇǝ ɹnǝʇoɯ uoɯ sǝʇê snoʌ ‘uǝıʇnos ǝp ʇǝ ɹnoɯɐ,p sǝƃɐssǝɯ soʌ ‘ǝʇuǝʇʇɐ ǝɹʇoʌ ɹnod ɹǝıɔɹǝɯǝɹ snoʌ à sıɐuǝʇ ǝɾ
˙˙snoʌ ɔǝʌɐ ǝnbıunɯɯoɔ ǝɾ ǝnb ‘ɹǝıʌɐl…Afficher la suite

Sue Al.Hy_Officiel, le 7 août.

Ou bien : simple phrases tro sibyllines : Baisers d’impatience et de hâte extrême abusive et épileptique.
Votre Al.Hy qui pense à vous.
, pire .. Nous sommes Lundi et ce jour sonne vous.

Bref : exactement mon genre qui me va bien? Copieuse !

try so hard gong 8

Au regret de ne pas vous passer de l’Al.Hy, Al.phabête étant toppe secrète jusqu’à sa sortie; mais bon, « Gong », ça fera patienter.

Publicités

Blanche

Al.Hy a bien la peau blanche.. bien que.

Quand je l’ai vue pour la première fois, dans The Voice, je me suis dit « Tiens, une belle rouquine » eh bein non.
C’est une (belle) brune – elle peut donc aller à la plage de Beurk-plage.. elle bronze pas moins pas plus que toi ou moi, alors que les pauvres rouquines se confondent vite avec les crustacés cuits et autres « fruits de mer ».

D’où m’est venu cette erreur tragique de croire à une rouquine ?
C’est simplement du à l’éclairage sur les plateaux télé.
A l’époque du noir et blanc, le chef opérateur (le type qui décide de la qualité, du rendu de l’image), était obligé de faire les pieds au mur en jouant avec les ombres pour chiader une image. Puis est arrivé la couleur. Maîtriser la couleur, ce fut une autre paire de manche : fini de modeler les ombres car il fallait tenir compte d’un énorme paramètre, c’est que – selon que l’éclairage était « néon », intérieur ou extérieur, il fallait se battre avec « trop verte » ou « trop d’orange », puis – se battre à l’étalonnage.
La télé a permis de s’affranchir un peu de cette balance des couleurs, grâce au numérique mais pour ce qui est des plateaux télé – surtout quant il y a beaucoup de monde, d’accessoire, pour éviter les ombres multiples et incontrôlées, on « arrose » de lumière à l’excès; l’image se sature de couleurs, elle devient « plate » mais suffisante.. on ne parle plus de belles images, de qualité – on se suffit que ce soit homogène.

C’est ainsi qu’Al.Hy, les cheveux quasi roux sous les spots, et la peau claire, nous faisait tout l’effet d’une rouquine.

Une chanson triste

Alain Souchon – Wikipédia
Les radios préfèrent Ballade de Jim qui évoque pourtant une tentative de suicide. Le clip recevra la Victoire de la musique du meilleur vidéo-clip de l’année …
fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Souchon

[..] Depuis deux ans, sûr, Jim bossait fort
Pour que sa starlette bronze en hors-bord
Avec elle, il voulait un bébé, sans rire
Comme elle est partie, attention : Jimmy veut mourir ..

C’est curieux non .. que ce soit toujours la peine et la tristesse qui fassent les plus beaux textes ?
Al.Hy suit ce chemin aussi.

Comme ces deux perles : « Ode to Billy Joe » traduit avec heur – presque mot à mot, par Joe Dassin avec son bluffant « Marie-Jeanne« .

Evidemment, c’est pas trop « La Compagnie Créole » ..

Je n’ai pas illustré de la version officielle du clip car, curieusement, je trouve qu’il n’apporte rien. Curieux non ? Il desservirait plutôt le phrasé, la mélodie. C’est comme le dessin ou la peinture : il faut s’avoir d’arrêter de « perfectionner » sans quoi – ça fini toujours caca d-oie; même les gamins savent ça.

La perfection dans ce texte, tient aussi curieusement à ces quelques mots de la chute :

.. comme elle lui sourit – Attention : Jimmy veut lui plaire

qui sont d’un optimisme sympa après ce suicide malheureusement raté 😉 Le mythe de la roue de Sisyphe n’en aura au grand JAMAIS, fini de tourner.

Pipeletteries & autres coups de pattes

Cette feuille est une redite à laquelle on apporte quelques précisions, apporte notre sentiment.

Les « journalistes » et paparazzi français sont un peu moins caustiques que les tabloides anglais, mais leur logique n’est pas meilleure.

al.hy sexy 3072529687_1_15_ep8jZWlr faked

Avant de s’insurger contre les pauvres journalistes qui en prennent plein leur grade : « Tu vois des mecs qui n’ont en rien à f*utre et qui viennent se la racler sur toi. C’est dommage. Ils ont peut être autre chose à faire », balance-il. A s’exprimer de la sorte, Louis ne va pas se faire que des amis dans les médias…

Malgré tout, il faut avouer que la relation qu’entretiennent l’ex petite favorite de The Voice et son « pote » ne semble pas tout-à-fait claire. En effet, lorsque le présentateur demande aux présupposés tourtereaux s’ils auraient avoué être ensemble dans le cas où l’information se serait révélée exacte, Al.Hy offre une réponse quelque peu suspecte : « notre vie privée nous appartient », s’exclame la miss. On se demande si le petit Louis et sa copine de plateau ne seraient pas en train de nous raconter des salades…

D’autant plus qu’il y a peu, c’est la maman de la starlette qui jasait sur le dos du duo. Dans une interview exclusive accordée à Public, la petite commère avait de ce fait laissé entendre qu’il y’avait bien quelque chose entre sa fille et le chanteur. Selon ses dires, son enfant chérie appellerait le père de Louis Delort « beau papa ». Un surnom qui en dit long sur la nature de leur relation.

Mais ce n’est pas tout, hyper enthousiaste à l’idée que Al.Hy et le beau brun ne forment qu’un, la maman de la chanteuse avait même déclaré que si les ex candidats de The Voice faisaient un enfant ensemble il serait assurément très beau. Et de préciser qu’elle ne serait pas contre le fait de devenir grand-mère. Si ça ce n’est pas une preuve évidente que Al.Hy et « loulou » nous cachent un truc…

A moins que la mère de la jolie brune ait peut-être pris ses désirs pour de la réalité… Affaire à suivre… Alexandra Suc purebreak

« un peu moins caustiques » mains moins poli en revanche :

Al.Hy aussi en prend pour son grade au passage « l’ex petite favorite », « starlette », « jolie brune ».. on ne peut pas dire que les médias pipôles torche c*l aident, mais Al.Hy s’en souviendra.
« ex, petite favorite.. » deux coups de patte dans une courte phrase !
Et « la miss », selon le contexte : c’est gentil ou méprisant.
Où « la petite commère » en parlant de Mme Moisan est quasiment – sinon insultant, pour le moins fort irrespectueux; depuis quand use t-on d’un tel lexique à l’endroit (encontre) de parents de stars ? Où alors, le canard « Public » a tellement les glandes qu’il ne sait plus bien où est sa maison.  » .. enfant chérie », ce n’est guère mieux. Ne parlons pas de « le beau brun » qui ressemble assez à « bronzé » !

D’abord : « .. notre vie privée nous appartient » En quoi cette phrase serait-elle condamnatoire ?? Les désires journalistique – vendre du papier et la réalité sont deux choses distinctes.

Par contre, ce que Corinne Moisan pense – c’est une chose, mais on verra une certaine imprudence à confier ça – comme on le ferait au lavoir de Saint Amand. C’est pour le moins imprudent et contre productif. Car – comme on le sait, le premier « mobile » des fans, c’est de s’identifier à leur idole; nul doute que nombre de petits chtis, déjà minimum xénophobes (1), tourneraient les talons à AL.Hy.

En outre : Al.Hy aurait déjà une copain depuis longtemps, mais sans y mettre de nom, c’est « faute avouée pardonnée » comme m’a dit AL.Hy.

Note. L’illustration est une photo modifiée pour mettre l’accent sur les meilleurs morceaux d’Al.Hy – mais il y en a tellement. 😉

(1) avec les « parisiens gros bec » [les parisiens ont la parole facile] et autres.. comme dans toutes provinces d’ailleurs.