A jeter

En fait : « rien à jeter », quand on regarde cette nouvelle pub H&M – avec Gisele Bündchen.. ça change de Beyoncé qui fait un peu « tas de barbaque » à côté, avoue.

.
Rampage dit « Supermodel » Gisele Bundchen.. mouais, c’est à peu près tout à fait ça. Elle n’est pas déplaisante qu’on dira : pas un look bimbo gonflée silicones.. juste de la viande, mais que dans le filet.

Idéale pour les pubs « hors d’âge » : les jeunes rêveront de lui ressembler et les vieilles se diront : « J’étais un peu comme ça ».
C’est vrai qu’H&M fait dans un créneau particulier : mettre le top mode à la portée des petits budgets Comme « Revlon » dans le cosmétique si tu veux.

gisele-bundchen-usernetsite.com_ (1)

Fille d’ancien nazi exporté vers les Amériques du Sud ? Drôle de pedigree, Gisèle – d’abord : elle a un prénom magique, longtemps délaissé mais qui revient en trombe à cause des redites de l’opéra :

Giselle, ou les Wilis – Créé à Paris le 28 juin 1841 à l’Académie royale de musique devenue l’Opéra de Paris, Giselle reprend le thème traditionnel de l’amour plus fort que la mort qui … fr.wikipedia.org/wiki/Giselle,_ou_les_Wilis

Côté pedigree de Gisèle toujours :

Since 2004, she has been the highest-paid model in the world, and is the sixteenth richest woman in the entertainment industry (as of 2007).[11] In 2012 she placed first on the Forbes top-earning models list, estimated to have earned $45 million in one year.[12] From 2000 to 2005, Bündchen was in a much-publicized relationship with American actor Leonardo DiCaprio.[13]

En somme : dans la vraie vie, elle ne porte probablement pas de H&M !

Nul doute que H&M a fait un gros chèque.. avec beaucoup de zéros.
Elle a un nom bizarre aussi : on la voit plutôt nordique ou allemande.. « Bündchen » avec un umlaut sur le « u », alors qu’elle est à 11.000 km de là.. is a Brazilian fashion model and occasional film actress and producer. Cherche pas à comprendre.

Ici, le petit making-off; là : le full making-off, « assez marrant » dit Musique de Pub

Un sacré morceau cette giskette.

Sur une zique de « The King » : All Day and All of the Night, que les moins de 20 ans ne peuvent .. qu’elle chante soi-même.

Ne clique pas dessus.. c’est juste pour la belle image :

Bündchen-gisele-bundchen-27935253-1600-1200
.
Encore : voyez combien la contre-plongée photo, favorise les nanas.

Publicités

Pas que Juliette

Juliette Moisan – la quasi jumelle d’Al.Hy (à un an près), chante SuperBus.

ForumSoutienAlHy ‏@Forum_AlHy 8 Août
Aujourd’hui nous somme Jeudi mes Al.Hyiens, et je partage avec vous un groupe que j’adore <3… http://fb.me/26z2i93PQ Afficher le média Répondre Retweeter Favori Plus

Encore une histoire de famille..

.
Juju est une jolie fille; bien que cadette d’un an, elle semble plus « posé » qu’Ophélie.
Elle semble avoir la même conformation physique (craquante) mais question rivaliser sur le plan vocal, il lui faut prendre un peu de « coffre »; il faut que sa frangine lui apprenne à crier, gueuler (1) comme disent des imbéciles. Par contre – dans la aigus.. elle n’a besoin de personne

(1) C’est vrai que c’est une condition sine qua non pour apprendre à chanter que de gueuler, ne serait-ce que pour se dénouer les poumons, gorge et cordes vocales. Et après : qui peut le plus peut le moins, n’est-il pas ?

[Tags keywords ,AVE, MARIA, Schubert]

Al.Hy ne chante pas (encore) en japonais

Il m’a fallut m’expatrier durant 7 ans – avec mon fils.
Nous sommes partis pour la Chine, lui n’avait guère que onze ans.

J’avais un peu préparé cette expédition. Un an avant et tous les jours, pour le familiariser : je lui écrivais un caractère chinois sur un bout de papier.. qu’il l’apprenait dans le bus pour aller à Saint-Mery (Paris IV°).

Arrivé en Chine – je ne savais dire que 8 mots ou peu s’en faut, lui : guère plus mais je me suis aperçu de la facilité avec laquelle il appréhendait les choses, comment il se démerdait avec les vendeurs où avec le guichet de la SNCF chinoise – tandis que moi, je galérais.
Le chinois est une langue tonale.. musicale si tu veux et si tu ne places pas correctement les tons, tu dis n’importe quoi tandis que les chinois rigolent jaune.
A cause l’empilement de notre socioculture, il devient de plus en plus difficile d’apprendre le chinois – notre cerveau de « vieux » fait de la résistance.

IMG_0001 b

Alors que lui – faisait réparer sa minimob sur le bord du trottoir et se faisait comprendre !..
Nous, les vieux – mettons un point d’honneur à appliquer nos cours de grammaire alors que les jeunes « s’en foutent » de la grammaire; ils vont au plus efficace. On l’ignore mais les petits allemands, russes ou arabes n’ont jamais entendu causer de ces déclinaisons chiantes.. ils parlent, c’est tout !

Moi, je devais bien connaitre (mal) 800 mots de tous les jours mais ne les sortaient jamais au moment opportun. Je cherchais comment on pouvait bien dire « fil à coudre » alors que Brice disait à la vendeuse « Gei wo zhe dongxi » : donne moi ce truc.. en pointant du doigt – et ça marchait très bien.
Il mettait du « dongxi » à toutes les sauces mais allait de l’avant alors que je traînais derrière à cherche le mot juste dans mon dico 😉
Il allait à l’école communale, le foulard rouge autour du cou.. fut admis à l’université sur dérogation d’âge !! Et obtint son HSK (diplôme international de chinois) à 16 ans et 360 jours.. je ne l’ai toujours pas.

Avis aux jeunes : c’est maintenant.
Passé 30 ans, ça devient dur-dur; et pour ajouter une carte au jeu de la réussite : ya pas d’hésitation.
Pire : plutôt que l’enseignement aussi vain que scolaire, il faut aller passer ses vacances dans le pays considéré.

AL.Hy et ce japonais .. Chanter phonétiquement, ça se pratique – mais c’est quand même mieux de comprendre ce qu’on chante, et puis : ça ouvre l’esprit.
Ce doit être Baudelaire.. il voulait lire Tolstoï, mais ça le défrisait de mal comprendre les finesses au travers de la traduction, alors – passé 10 pages, il se dit « Merde !.. fo que j’apprend le russe » -ce qu’il fit, avant de reprendre son bouquin à la page 11.

Question langues : nous français, sommes des minables. Et outre être des minables, on se pavane avec l’impression de connaître !

De retour – après 15 jours de vacances en Grèce.. j’ai parachuté Brice en Syrie où il passa deux ans à Damas à apprendre l’arabe.. (1) et un petit tour en Russie pour boucler la boucle. Ce qui fait – avec l’anglais et le français paternel : 5 langues.
« Pour l’Espagnol, je verrai plus tard » dit-il mais c’est vrai qu’après le chinois et l’arabe, le « reste », c’est de la gnognotte.

Bien sur.. il m’a demandé pourquoi apprendre ces langues ?.. Que je lui ai répondu « Tu les a apprises pour rien« , « Tu les apprends par politesse.. pour le coeur » car les transactions commerciales etc, se font presque toujours en ameringlish; sauf que : quand tu deals avec des chinois ou pays arabes, que tu es en concurrence avec des allemands ou des ricains, nul doute que tes clients chinois ou arabes savent combien il est difficile d’apprendre leur langue – et t’en sont reconnaissants. Ils se montreront sensibles à ta finesse et ton ouverture d’esprit.

C’est dans « Lawrence d’Arabie » où Peter O’Tool continue en arabe, la sourate que décline le petit roi Feiçal.. et ce petit détail l’engage dans une révolution.
Petites causes, grands effets.

Voilà pour le coeur.

Pour avoir des infos sur le chinois ou l’arabe, son FaceBook, c’est michel.jackçon.

(1) Par chance : était de retour juste avant les évènements.