Profils variables

Le thème – c’est « comparer ce qui est comparable » si tu veux.

Al.Hy doit assez couvent râler quand je mélange tout quand aux considérations techniques, musicales.
Elle a bien raison.. tout est question de « surface » médiatique.
De « Coeur de Pirate » à Empire Of the Sun voire Lady Gaga, il y a des précipices.

On peut se risquer qu’un auteur, un chanteur – a gagné ses trois étoiles de général quand il a fait le tour de la planète. D’abord : on est « très local », on chante entre potes. Ensuite – on peut avoir la chance d’être projeté, « sortir » et apparaître dans les médias; c’est là ou en est Al.Hi.
Mais sans « valoriser », on peut quand même comparer, car les schémas – petits ou grands, sont toujours les mêmes pour ce qui est de la qualité.
On peut avoir d’énormes moyens comme Lady Gaga – de gros moyens, comme Empire of The Sun, mais on peut aussi cartonner avec des moyens modestes comme les Michel Berger/France Gall et « Cézanne peint » mais qui restent dans l’Hexagone.
Quand « Johnny Halliday » va faire un boeuf à Las Vegas, c’est devant les 1.800 expats locaux toujours.

Les moyens engagés y sont pour beaucoup bien sur. Quand Madonna faisait le tour de la planète, on était obligé d’utiliser notre calculette en mode virgule flottante car elle n’affiche pas plus de 32 chiffres.
Les clips de Lady Gaga – ceux de feu Michael Jackson, se comptent en billion de dollars – « million » en français, de dollars.
La « surface » de la France dans l’histoire est bien short.. d’ailleurs, TOUS les labels sont US.

En somme : il n’y a pas que la qualité.. il y a surtout une masse de fric derrière tout ça; on est plus ou moins « vendables ».

Publicités

« Bonne présentation exigée »

un gars une fille 2

A droite, c’est Alexandra Lamy dans « Un gars, une fille » avec Jeanjean bien connu (C’est d’ailleurs « Un gars, une fille » qui l’a fait sortir de l’ombre).

Où on voit comment l’angle de prise de vues, la focale de l’objectif (« normal » ou grand-angle) – agissent sur l’impression qu’on se fait d’un comédien, d’une personne médiatisée.
On dirait qu’elle a des cuisses d’athlète alors qu’ailleurs, elle est même minimum sexy.

La « plongée » défavorisant, dévalorisant le personnage alors que la contre-plongée avantage sérieusement les filles en valorisant, donnant de l’importance à leurs guibolles.

Reprises

Il arrive qu’on chanteur – 12 ans après, fasse une « reprise », voire, qu’il produise un nouveau clip, mais c’est assez rare pour qu’on en parle pas.
Idem les groupes de ziciens.. c’est plus fréquent.

Mais là – avec Robin Thicke & son ( joli 😉 ) « Burred Lines ».. il met le paquet.

On assiste à une déferlente d’une huitaine/dizaine de clips.. même à vocation publicitaire avec l’enceinte « Beats Pill » Boulanger.

Etonnant non ?

Un des clip est même payant pour se payer les faveurs de la splendide Emily Ratajkowski ..

On ne va pas en remettre une couche d’Emily déjà assez craquante comme ça 😉

Je ne t’aime pas moi non plus

Al.Hy dit ne pas trop aimer le « métal » et pas le rap.

Pour le premier item : c’est de la musique qui se discute mais pour le second, c’est n’est pas de la musique qui – en conséquence, ne se discute pas.. moi non plus.

555 blk

Ce qui me fait penser, c’est ce matin – juste avant mon thé « 555 ».. les clips dans la petite lucarne : le mec s’appelle Maître Gims avec « Bella » et avec son clip, il nous donne une leçon de merdre « musicale ». Il ne se rend pas compte mais montre, s’il le fallait, que le ridicule n’est mortel.
Suivent les items qui font pleurer de ridicule :

  • Il arbore les RayBan que c’est has-been depuis Salvador Dali.
  • Sous le soleil – exactement.
  • Dans le troquet, il s’assied au ralenti un peu comme James Bond ou Dujardin si tu veux..
  • Comme on le fait d’une chienne (2) Il claque des doigts pour héler la serveuse « fromage blanc » blonde naturellement (1), qu’elle accoure à son ordre – Ouarffe, ouarffe.
  • Ensuite, on a droit à un long plan de coupe où notre poney – tel le matador, se pavane au centre des arènes tauromachiques ..
  • Bon : on a quand même pas tout suivi assidûment, déjà qu’on avait le tournis.. mais après : on voit un blanc un peu bobo (genre tradeur) avec sa bagnole V16 carburateur inversé 32 soupapes jaune canari.
    La fille doit être sa future ex moffe (puisqu’elle va le trahir pour le « chanteur ») serre dans ses bras (« embrasse ») le bobo et lui tire discrétos, la clef de sa Jag de sa poche qu’elle lance au beau
    black comme son nom l’indique.

  • Ils se trissent avec la caisse et eurent beaucoup d’enfants.
  • Où on déduit que le rappeur a – non seulement tiré la caisse mais aussi la belle blonde à ce c*n de gaulois.
  • .
    Les voila les ingrédients sauce rap de ce succès estival 2013.
    Et dire qu’il y a un public pour ça.

    Comme Al.Hy : moi non plus.

    Moi qui étais amateur de musique noire des années 60 mais pas du trou de ce caca noir actuel.

    Pour effacer tout ça qui présage un temps couvert, je vais de ce pas – me mettre un coup de « Caravane Palace » ou de la zique de Harlem façon Al.Hy Mercidis Benz.

    (1) Quand on écrit « naturellement », ce n’est pas de ses cheveux dont on cause mais du contexte historique.

    (2) Mais on ne connait pas la fille personnellement.

    [Tags Keywords negro spiritual mercedes benz]

    Effets de bord de l’internet

    L’information et la culture – C’est vrai qu’internet est un outils magique.. internet apporte même la culture aux pays les plus pauvres.
    Internet est si balaise qu’outre bousculer tout ce qui est médias change même au plus profond de nos mécanismes de réflexion, jusqu’à nos processus quasiment instinctif.

    Un exemple :

    Pour parvenir à un résultat.. choisir un bouquin à la bibliothèque par exemple, on consulte des fiches séquentiellement, l’une après l’autre alors que rechercher sous internet fait appel à des mécanismes plus proches du fonctionnement « en parallèle » de notre cerveau. Par exemple : vous ne vous souvenez plus du nom d’un chanteur ou d’un homme politique.. vous ne vous souvenez plus d’un mot, d’un concept comme « utopie » ~~ il vous suffit pour retrouver, d’entrer tout ce qui est contextuel :

    « Marchés Provence lyrics ».. « Saint Amand chanteuse » ou « Le petit père des peuples » .. et internet rendra inévitablement « utopie » et « Al.Hy » en quelques clics.

    1310269-Charles_Cros

    Ça procède de mécanismes « agglutinogène » si vous permettez – en quelque sorte.
    Ce n’est plus une succession de processus logiques pas-à-pas qui conduisent à l’information.
    Quand on fait une recherche sur internet, on ne suit pas un fil conducteur mais donnons a manger une suite de mots.

    Nul doute aussi, que cette « dispersion » de l’information déplaît aux maîtres du monde car ils ne peuvent plus la maîtriser comme à l’époque des journaux « papier ». Les pôles de ré-information se multiplient, les Snowden et Wikileaks .. les blogs fleurissent de partout.

    Internet finira t-il par rendre le monde adulte ? On verra bien.
    C’est le philosophe Jacques Rancière qui s’étonne – en étudiant Jacoto, il déduit que l’élève n’a pas besoin de maître :

    Ses étudiants hollandais veulent apprendre le français, mais lui ne connaît pas le hollandais. Il ne dispose que d’une version bilingue du Télémaque de Fénelon et se résout à leur demander d’apprendre le français en s’aidant de la traduction. Au bout d’un certain temps, il leur demande de raconter en français ce qu’ils pensent de ce qu’ils ont lu. Il s’attend à une catastrophe. Or, il est très surpris par la qualité de leurs travaux et tire de l’expérience deux leçons essentielles. La première est celle de la dissociation entre la volonté du maître et l’exercice de l’intelligence de l’élève. Si ces étudiants hollandais ont compris le fonctionnement des phrases françaises uniquement en lisant des phrases françaises, cela signifie qu’ils n’ont pas eu besoin des explications du maître pour comprendre quelque chose. L’égalité des intelligences veut d’abord dire ceci : il y a une autonomie absolument irréductible du travail d’une intelligence que l’on peut mettre en évidence par cette expérience de hasard qui a séparé complètement l’exercice du maître de l’exercice de l’élève. »

    étonnant non ? Pas besoin de maître (1).. c’est internet le prof.

    L’internet va nous forer à revoir nombre principes fondateurs. Par exemple :cette faculté de l’accès à l’information remet en question des principes fondateurs comme « les droits d’auteur » de l’écrit ou du filmique par exemple, qui font s’arracher les cheveux à l’HADOPI.
    Est-ce que l’ouvrage « La guerre des Gaules » appartient toujours aux « ayant droits’ de Jules César d’ailleurs ?
    Rétribuer les auteurs comme Al.Hy, c’est la moindre des choses, mais la manière qu’a de le faire la SACEM est révolue.. Charles Cros est mort vous savez ? Tout comme la protection des idées – « brevets de forme », brevets divers.. C’est vrai en fait : à une époque donné, Volta découvre l’électricité – soit, mais s’il ne l’avait fait, un n’autre ne l’aurait-il pas fait six mois plus tard.. comme Marconi avec sa radion. Quand c’est l’heure, c’est l’heure.

    Informatique inévitable.. des vieux disent ne pas vouloir de smartphones mais acceptent mieux des bracelets qui les relient à des centres d’urgence. Un musulman sera scandalisé de se voir remplacer une valve cardiaque par une valve de cochon mais ce même vieux ne crachera pas sur un pacemaker relié à un automate informatisé !

    L’avancée des technologies informatique va bien plus vite qu’on ne l’espérait il y a quarante ans. La traduction automatique par exemple il y a 30 ans, semblait bien loin alors qu’elle est devenue courante grâce à la vitesse et puissance des processeurs. Ne parlons pas de la pénétration dans la vie courante.. vous entendez une chanson sympa – vous cliquez l’icone « Shazam » de votre smartphone et il vous affiche « Al.Hy – Echo ». On ose même pas imaginer la complexité des programmes qui se cachent derrière cette simple et amusante fonctionnalité.

    On pense être envahi par l’informatique alors que ce n’est qu’un début !!

    (1) Ou simplement pour les grandes lignes.

    Idiot (Mauvais calcul au minimum)

    Ce midi, aux infos FR1 ou TF3 (un truc comme ça) – le mec dit que pour un bon succès genre chanteur, se dois de se faire en anglais à cause de Grande Bretagne, US .. chauvinisme décalé mis à part.
    Ce qui nous fait bien rigoler, ou alors le mec jaloux vous souhaite de vous tirer une balle de 22LR dans le pieds.

    Les US, Grande Bretagne réunis, ça compte guère plus de 300 millions d’auditeurs potentiels, alors qu’il en reste quand même 6,7 milliards à pourvoir.
    Moi français (si je pouvais chanter comme Al.Hy), je produirais une chanson en arabe et cartonnerais comme jamais.. Imagine Al.Hi chantant chinoise : 1,35 milliard de chinois de Chine et encore bien 500 millions de jaunes éparpillés – d’autant que les jaunes dont chinois, japonais raffolent de « petites françaises romantiques »; il n’est pas un super-marché chinois qui ne diffuse en boucle « Je m’appelle Hélène ».. t’as qu’a voir !

    Les années .. je sais plus, l’allemande NENA, avait été assez respectueuse de sa langue (« gutturale », comme vous savez) et surtout gonflée pour chanter « 99 Luftballons » en allemand que ça avait cartonné trois fois le tour de la planète.. l’étoile ne voulant plus descendre du firmament du TOP TEN !

    La plupart des succès estivaux sont en.. espagnol ou portugès et restent aussi scotché Top 10 estival jusqu’à ces jours-ci ! Vous vous en souvenez bien de cette « Lambada » ..

    Chorando se foi quem um dia so me fez chorar
    Chorando se foi quem um dia so me fez chorar
    Chorando estara, ao lembrar de um amor..
    que déjà quand vous étiez toute petite ..

    Et je ne compte pas l’Inde..

    Billevesée cet anglais obligatoire.

    Pour en rire : Passé le top ten, les producteurs de Nena lui demandèrent de faire en somme un « Nena, le Retour » en ameringlish et ça ne rapporta guère que quelques pièces jaunes.
    En rire toujours : le respect de la langue – A la cour de Russie, jusqu’au dernier tsar, il était de bon ton de parler : français. La fin du titre « 99 Luftballons » comprend un « s » par respect aux accords en français, alors que ce pluriel n’existe pas en allemand.
    Encore : contrairement à ce qu’on pense – en américain, il y a bien quelques mots accentués.. qui gardent leur accent français comme « café » dans certains cas. Tous les mots romantiques sont d’origine française, comme « rendez-vous », « bouquet » de mariée ..
    Ça n’a rien à voir, mais pour qu’on arrête de nous bassiner avec la langue anglaise : aux Etats-Unis d’Amérique du Nord, l’anglais n’est pas la langue officielle ou plutôt : la Constitution n’en prévoit pas de langue officielle.

    On ne vous apprendra rien probablement mais « bar_BQ » du dimanche, ça vient du français : « Faire cuire le la barbe au cul », soit : à la broche. Voilà comment les ricains enrichissent leur vocabulaire ! ,)

    Parle pas d’malheur (« Patrick Bruel » trop occupé pour faire la roue de secours partout à la fois)

    Affairiste avant « chanteur ».
    On s’amuse en lisant cette feuille :

    Patrick Bruel est sur tous les fronts

    Patrick Bruel est un homme occupé. Très occupé. [ bla bla – Ndr]

    .. La seule raison que Patrick Bruel ne fasse pas partie du jury serait donc parce qu’il « ne voyait pas à quel moment faire ça ». Réel manque de temps ? Frilosité par rapport à certains aspects du télé-crochet et de sa nouveauté en France ? Si les doutes de Patrick Bruel semblent aujourd’hui dissipés, peut-être serait-il alors un remplaçant potentiel de Garou, Louis Bertignac ou Florent Pagny dans une saison 2 de « The Voice ».

    Il essaye même de faire remplaçant d’Elton John .. aux « Vieilles Charrues » déjà que – malheureusement, elles n’ont pas trop fait recette ce juillet 2013.

    Cet affairiste combinard ne nous a pas manqué dans The_Voice et heureusement qu’il n’a pas trouvé intérêt à mettre le grappin sur notre perle qu’il se serait empressé de transformer en objet commercial comme Nolwenn Leroy (plus spécialiste en cosmétiques qu’en performances vocales) ma meilleure copine m’a d’ailleurs refilé un clip où Leroy essaye vainement de chanter Wuthering Heights en pompant les intonations particulières d’Al.Hy – authentique !!

    En vrai : ici, on n’est « fanne » de personne.. mais on aime, adore certains (nombreuses ziques) et nombre de peformers, chanteuses/-eurs. On regarde et apprécie d’abord leur technique – on est pas bêtement à genoux devant le premier lascar pour faire comme tout le monde; la preuve : on a juste cliqué « J’aime » pas plus de 9.712 fois sur les sites alhyens.
    Exception toutefois pour les avantages 😉 de Yo-Landi Vi$$er du groupe Die Antwoord qui n’est ni vraiment chanteuse (sauf ses petits « Couïc couïc ») non plus que zicienne.

    Note : pas trouvé de photo vraiment avenante de « Patrick » sans sourire commercial.

    =============================