Nouilles « sèches » (Maj)

aubergines chinoises 2

Eh oui : en Chine, quand tu veux des nouilles, il faut préciser « sèche » (干 gan, qu’on prononce à peu près « canne » (1)), c-à-d : je ne les veux pas dans de la soupe. Car elles sont habituellement servies ainsi.

A Shanghai et sa région, il y a une recette de nouilles à l’aubergine (茄子 qiezi).
Vous allez dans une épicerie chinoise car vous ne trouvez ces fines et longues aubergines que là. Plus fermes car elles n’ont pas encore gonflé, elles ne sont pas spongieuses.

On prépare des nouilles de riz (plutôt plates) et on tranche les 3 ou 4 aubergines en grosses rondelles (2 cm).

On les fait revenir dans une huile quelconque qu’on jettera (2).. on arrose largement de sauce soja (酱油 jiangyou – celle de cuisine (3) qui est plus épaisse, pas celle de table) et on touille, fait encore un peu revenir.

Quand ça a une bonne tête, on mélange – touille avec les pâtes ou dépose sur les pâtes – c’est prêt.. à cela près qu’on jettera un peu de cives ou fanes de petits oignons émincées.. un peu de coriandre fraîche aussi (S’il n’y a pas de coriandre.. c’est pas chinois !)
Les chinois sont très sensibles à la présentation.. même en famille – avec du « brun », on met du rouge ou du vert ! Avec du jaune : du rouge ..

Avouez qu’on ne peut guère se régaler plus simple !

Léger et joliment végétalien.. les « non végétariens » – comme moi, ajouteront 50 g de boeuf émincé.
30 à 60 g de viande, c’est la « ration » chinoise ordinaire – tandis que la notre, c’est de 200, à 280 ! par repas !

Un épisode d’une série phare en Chine pour ceux que ça intéresse et après une pubbe merdrique, c’est « Que du bonheur ».. mais façon chinoise ! Et puis – on voit comment vit une famille de la classe moyenne.. comme chez nous – sauf que les chinois ont cette détestable habitude de pas bien parler le français comme nous :

jia_1

La Chine est plus grande que l’Europe, la Chine n’est pas un simple « pays » puisqu’elle est 17 fois la France (23 fois la population); alors, ne cherchez pas des nouilles shanghaiennes à Pékin – ce serait comme croire que la paella est le plat national norvégien 😉

(1) 干贝 ganbei (sec verre) ; cul sec !!

(2) Sauf huile d’olive – il n’y a pratiquement pas d’olives en Chine.

(3) 烹调 pengtiao : cuisine, cuisiner

La Chine copie.. euh.. pardon :

2006111151755139

Chinese Company Sues Facebook, Claiming It Stole Timeline IdeaJustin Lafferty on August 21, 2012 3:10 PM

Many Facebook users are still angry with the site for implementing timeline. They’re not alone. According to TechRadar, a Chinese Pinterest-like site — Cubic Network — has sued Facebook, claiming that the company stole the idea for timeline.

Read more

Société chinoise intente un procès à Facebook, affirmant qu’il a volé Timeline IdeaJustin Lafferty le 21 Août, 2012 15:10

De nombreux utilisateurs de Facebook sont toujours en colère avec le site pour mettre en œuvre timeline. Ils ne sont pas seuls. Selon TechRadar, Pinterest-like un site chinois – Réseau cubique – a poursuivi Facebook, affirmant que l’entreprise a volé l’idée de chronologie.

Les critères d’Al.Hy

criteres 7

Al.Hy se porte bien – merci.

Que ce soit dans le milieux du spectacle ou les filles en général – obnubilées par les standards actuels, pour ressembler à l’ex Claudia Schiffer, elles feraient n’importe quoi.

Il y a 15 jours, Al.Hy a publié cette photo sur son Al.Hy_Officiel. Cette belle image va me donner l’occasion (sauf son respect) de commenter un peu tout ça.
J’ai déjà commenté ça, ici : les aductors et les « salières » qui sont les deux principaux critères à l’observation de la limite avant le « surpoids ».

Et, comme je le souligne en rouge (bien que l’image soit trop éclairée, à la limite de la surexposition), les adducteurs et la salière de la sujette examinée à la loupe témoigne qu’elle est dans la norme. C’est quand ces critères ont disparu qu’on peu se dire « enveloppée » et encore.. ce n’est pas inesthétique, c’est socioculturel. Sous Napoléon III, avoir des salières eut été fort mal vu. Hier encore, je voyais une photo de la mère d’un copain : en 1950.. et elle n’est pas « maigre », je te promet ! Pas mieux pour Marilyn Monroe Baker qui a largement tout ce qui faut où il faut – elle devait manger tous les jours.

Bien, mais on ne va pas s’arrêter là dans le look.. on titrerait bien : « Look, psychologie et .. s’assumer »

C’est vrai qu’on est d’autant plus sensible à son look qu’on est une personne médiatique.. sous l’oeil cruel des caméras et des paparazzi qui guette le moindre de vos « excès ».

Pourtant, on ne peut pas échapper à sa morphologie (Grosses ou petites « attaches » ..), on peut un peu agir sur son métabolisme, surtout sur ses mauvaises habitudes mais faut il encore vivre et même « bien vivre » puisqu’on ne le fait qu’un fois.

On connait cette formule de taille/poids qui est sujette à caution car elle ne tient pas compte de la morphologie justement, de l’ossature. Celle-ci est un peu moins oiseuse, un peu moins subjective bien qu’imparfaite; elle ne conviendra pas de la même façon a une danseuse classique et à une ouvrière agricole – à age comparable.

Un des facteurs de surpoids (ou d’anorexie – c’est souvent la même chose à l’envers), c’est quand – pour divers raisons : « On est pas bien dans sa peau ».. on est pas parfaite physiquement (1) Suite à une rupture : on se jette sur les gâteaux au chocolat comme le fait Mme Closer (Kyra Sedgwick as « Brenda Leigh Johnson »).
Le seul vrai problème, ce sont les défauts physiques nets.. un « bec de lièvre », un strabisme – généralement, ils affectent la psychologie des décennies durant, faussent les relations – la puberté ..
Quand on est pas bien dans sa peau – et ça revient souvent ou longtemps, on se venge en s’auto-détruisant !! Avouons que le conflit est épique : d’un côté on voudrait être la plus belle et on s’empresse de se bafouer.

Je connais passablement plusieurs types de sociétés, plusieurs cultures – dont arabe et chinoise et je note que c’est seulement en Occident qu’on se permet d’avoir des états d’âme.
C’est moins vrai du fait le l’influence de l’Occident, de la télé, mais j’ai souvent vu en Chine, des présentatrices télé très imparfaites, j’ai vu des filles avec des taches grises de dioxyne sur le visage ou avec un strabisme très net et faire des mariages très heureux (2). Nous, on est assez riche pour avoir le moyen d’avoir des états d’âme, on se « paye » le luxe de pleurer sur notre sort dès qu’on se raye un ongle.
Le meilleur moyen de contenir son aspect physique, ce n’est pas de grossir pour faire plus de seins ou maigrir, se faire vomir pour perdre des fesses – ce n’est pas par la bouffe que ça passe, c’est par la psychologie.

A part quelques cas particuliers,s c’est surtout en s’assumant qu’on se normalise.
Vous maltraitez votre corps et « paf » : les privations produisent exactement l’effet inverse; à la moindre privation brutale – le corps, le foie, la graisse se défendent, collectent en prévoyant la prochaine privation.

Et puis : quand on est bien dans sa peau, on le reflète ce « bien dans sa peau ».

Se faire charcuter ? n’en parlons pas. Liane Foly par exemple, avait un nez très caractéristique les 1988/1990 – ça lui donnait un genre comme on dit. Puis elle est passé chez le charcutier et a perdu toute personnalité, elle est devenu ordinaire;

(1) Souvent, on est seule à le savoir.

(2) A Xi’an, j’ai rencontré une adorable fille.. avec quelques années de moins, je lui aurais bien fait d’inavouables propositions, pourtant – elle avait « une grosse » voix et des mains disproportionnées.

Al.Hy ne chante pas (encore) en japonais

Il m’a fallut m’expatrier durant 7 ans – avec mon fils.
Nous sommes partis pour la Chine, lui n’avait guère que onze ans.

J’avais un peu préparé cette expédition. Un an avant et tous les jours, pour le familiariser : je lui écrivais un caractère chinois sur un bout de papier.. qu’il l’apprenait dans le bus pour aller à Saint-Mery (Paris IV°).

Arrivé en Chine – je ne savais dire que 8 mots ou peu s’en faut, lui : guère plus mais je me suis aperçu de la facilité avec laquelle il appréhendait les choses, comment il se démerdait avec les vendeurs où avec le guichet de la SNCF chinoise – tandis que moi, je galérais.
Le chinois est une langue tonale.. musicale si tu veux et si tu ne places pas correctement les tons, tu dis n’importe quoi tandis que les chinois rigolent jaune.
A cause l’empilement de notre socioculture, il devient de plus en plus difficile d’apprendre le chinois – notre cerveau de « vieux » fait de la résistance.

IMG_0001 b

Alors que lui – faisait réparer sa minimob sur le bord du trottoir et se faisait comprendre !..
Nous, les vieux – mettons un point d’honneur à appliquer nos cours de grammaire alors que les jeunes « s’en foutent » de la grammaire; ils vont au plus efficace. On l’ignore mais les petits allemands, russes ou arabes n’ont jamais entendu causer de ces déclinaisons chiantes.. ils parlent, c’est tout !

Moi, je devais bien connaitre (mal) 800 mots de tous les jours mais ne les sortaient jamais au moment opportun. Je cherchais comment on pouvait bien dire « fil à coudre » alors que Brice disait à la vendeuse « Gei wo zhe dongxi » : donne moi ce truc.. en pointant du doigt – et ça marchait très bien.
Il mettait du « dongxi » à toutes les sauces mais allait de l’avant alors que je traînais derrière à cherche le mot juste dans mon dico 😉
Il allait à l’école communale, le foulard rouge autour du cou.. fut admis à l’université sur dérogation d’âge !! Et obtint son HSK (diplôme international de chinois) à 16 ans et 360 jours.. je ne l’ai toujours pas.

Avis aux jeunes : c’est maintenant.
Passé 30 ans, ça devient dur-dur; et pour ajouter une carte au jeu de la réussite : ya pas d’hésitation.
Pire : plutôt que l’enseignement aussi vain que scolaire, il faut aller passer ses vacances dans le pays considéré.

AL.Hy et ce japonais .. Chanter phonétiquement, ça se pratique – mais c’est quand même mieux de comprendre ce qu’on chante, et puis : ça ouvre l’esprit.
Ce doit être Baudelaire.. il voulait lire Tolstoï, mais ça le défrisait de mal comprendre les finesses au travers de la traduction, alors – passé 10 pages, il se dit « Merde !.. fo que j’apprend le russe » -ce qu’il fit, avant de reprendre son bouquin à la page 11.

Question langues : nous français, sommes des minables. Et outre être des minables, on se pavane avec l’impression de connaître !

De retour – après 15 jours de vacances en Grèce.. j’ai parachuté Brice en Syrie où il passa deux ans à Damas à apprendre l’arabe.. (1) et un petit tour en Russie pour boucler la boucle. Ce qui fait – avec l’anglais et le français paternel : 5 langues.
« Pour l’Espagnol, je verrai plus tard » dit-il mais c’est vrai qu’après le chinois et l’arabe, le « reste », c’est de la gnognotte.

Bien sur.. il m’a demandé pourquoi apprendre ces langues ?.. Que je lui ai répondu « Tu les a apprises pour rien« , « Tu les apprends par politesse.. pour le coeur » car les transactions commerciales etc, se font presque toujours en ameringlish; sauf que : quand tu deals avec des chinois ou pays arabes, que tu es en concurrence avec des allemands ou des ricains, nul doute que tes clients chinois ou arabes savent combien il est difficile d’apprendre leur langue – et t’en sont reconnaissants. Ils se montreront sensibles à ta finesse et ton ouverture d’esprit.

C’est dans « Lawrence d’Arabie » où Peter O’Tool continue en arabe, la sourate que décline le petit roi Feiçal.. et ce petit détail l’engage dans une révolution.
Petites causes, grands effets.

Voilà pour le coeur.

Pour avoir des infos sur le chinois ou l’arabe, son FaceBook, c’est michel.jackçon.

(1) Par chance : était de retour juste avant les évènements.

C’est pourtant simple (Maj : moules)

♦ C’est encore une combine pour – sinon :

« perdre » du poids, au moins – contrôler la façon dont on mange.

Il est des filles qui ne se trouvent pas assez anorexiques sous prétexte qu’elles auraient 2 kg à perdre.

Ici, on ne fera pas de médecine de bonne femme – que nous tomberions sous les coups de rouleau à pâtisserie et devant le juge pour exercice illégal de la médecine. Un simple petit conseil, donc, mais pourtant efficace, concernant la psychologie de la bouffe.
Je l’ai remarqué (cause à mes nombreuses heures de vol), chez les gens en sur-poids, le premier facteur (outre l’adolescence, la puberté) ce sont les habitudes familiales : des familles entières « bouffent » alors que d’autres se nourrissent tout simplement.

La plus mauvaise habitude, c’est le « manger mou » car, manger mou, c’est faire peu d’efforts pour engloutir.. c’est engloutir plus en moins de temps. Et cette recette efficace autant que simple : c’est de manger compliqué.
Le temps consacré à manger intervient beaucoup dans la satiété. Se jeter sur 300g de barbaque et l’engloutir en 2 mn, d’évidence, ce n’est pas la soluce car après il y aura les frites, les entremets , « fromages » ET desserts, alors que 60 g de crevettes grises prendront bien une demi-heure et donneront l’impression d’avoir mangé comme quatre.
Encore moins compliqué : comme dans le Chnord.. mangez forces moules – sans une goutte de graisse ! (5)

Par exemple (bien que ce ne soit de moins en moins possible pratiquement) : manger un truc léger et compliqué comme du pigeon, de la bécasse.. c’est long et peu gras.

On a déjà vu ici, que boire deux verres d’eau calmait déjà passablement l’appétit.

♦ Pratiquement,

on a par exemple ici, une recette de spare ribbs, du travers de porc mais contrairement à son nom, il est fort peu gras, long à déguster, peu riche tout bien réfléchit.
On se bat avec quatre morceaux qu’on va s’en sucer les doigts sans prendre 2 grammes. Comme c’est de la cuisine chinoise : pas de pain par dessus le marché.. remplacé par un bol de riz.

On peut réaliser cette recette simple pour impressionner ses copains.. ce n’est pas interdit.

Tu achètes du travers de porc – disons 4, 5 morceaux par personne; le moins gras possible mais ça l’est peu déjà.

Le nec, c’est de couper les morceaux en « bouchées », façon chinoise.
Tu les jettes dans un peu d’huile et fait revenir, les retournant en faisant sauter en l’air. Le mieux pour les faire « sauter » c’est d’utiliser un guo (锅) que les incultes appellent « ou’oke » ou wok, mot américain (1) qui ne convient pas à la cuisine chinoise.

Bon, le temps qu’on cause, les morceaux sont revenus, bien dorés (Plus ils sont revenu et plus ils sont vidés de leur graisse). On jette l’huile.. les graisses. On jette un peu de sucre dessus en remuant (2), quelques gouttes d’huile de sésame. Le sucre fond et colle à la viande. On jette du jiangyou (sauce de soja 酱油). On touille à feu vif – fait sauter. La sauce se transforme en miel brun brillant qui colle bien à la viande. On saupoudre d’un peu de piment de Cayenne concassé (même avec des pépins), « un peu » ! Généralement, on dit « travers .. sauce sucrée » mais sauce sucrée est un abus de langage, car après cuisson, il n’en reste plus, de sucre, il a été quasiment caramélisé.
Question sel.. pour éviter de saler : on jette une pincée de glutamate (3) qui remplace fort bien le « salé ».

Pour faire joli – à la chinoise – on coupe des cives/ciboulette chinoise, fanes d’oignon dessus et un peu de coriandre ciselée. Pendant qu’on « bouffe », les chinois sont très sensibles à la présentation, l’harmonie des couleurs – le vert des cives, ça sert surtout à ça.

Certain y mettrons un peu de miel plutôt que du sucre, d’autres de la cassonade, sucre brun.. ça ne change pas grand chose.

On a préparé du riz à l’autocuiseur : une mesure de riz (ne pas le laver) et un peu plus d’une mesure d’eau. Du « riz rond », riz de pauvre ou du riz long. Compter deux mesures de riz pour trois mangeurs normaux 😉 mais comme – cuit à l’autocuiseur, il est fameux, autant dire une mesure par personne.

Avec des baguettes (deux par personne) et voilà-voilou.

baijiu

Cette recette est pratiquement inconnue du nord de la Chine, c’est plutôt cantonnais (char siu). On ne mange jamais « vraiment » chinois en Europe, les français ne le supporteraient pas. On mange cantonnais, Taiwan, thaï, et bien sur, vietnamien.

Pour faire des « american spareribs », c’est exactement la même chose mais on remplace le jiangyou par de la HP-sauce qui contient pas mal de sucre.
On fait revenir; presque cuit, jette l’huile, saupoudre d’une pincée de sucre et on verse du HP-sauce mouillé d’un peu d’eau. On retourne plusieurs fois.
On peut préférer le BBQ si on le souhaite et s’il ne pleut pas des hallebardes.
Ah j’oubliais ! Question présentation : pour les « américain sparibbs » on ne coupe pas les morceaux, on les laisse groupés par 4/5 – une vision « BBQ » des choses. Le riz ? De l’Uncle Bens – où avez-vous la tête ?

D’évidence : pour que ça marche, il ne faut pas que cette idée ne soit exercée qu’une fois par an. Il faut que ça devienne une règle de vie.

Les « surpoids » choisiront la flotte.. ou un peu de Listel rosé. Pour les autres : on tombe d’accord sur le pinard : un rosé de Provence un Tavel ou un Tavel pour faire riche.

Un gris de Toul fera bien l’affaire aussi – quand on habite près de Toul; à boire comme un trou bien sur, sans aucune retenue. Les chinois eux, avec, boivent : rien – coutume chinoise, mais s’ils se décident à boire, ils éclusent de l’alcool de riz blanc (infect) qui titre 55 à 65°, tiède si possible. Ca fait monter la température de la conversation vers 55, 65°. A déconseiller sans lits de camps ou civières.

L’alcool de riz (baijiu), disons que ça ressemble peut être à de la grappa, du schnaps (« .. distillée à partir de céréales, de racines ou de fruits, en particulier… « , bref, n’importe quoi) ou vodak de très très mauvaise qualité, du genre qui rend aveugle rien qu’à la regarder. Ça a un arrière goût de vieux bois pourrit, pas de chêne, ça c’est sur – les chinois (et chinoises) adorent ça. Comme on le voit sur l’étiquette, celui-ci ne titre « que » 55°. 55 en chinois : ça fait « 5, 10, 5 » – 五十五 (wu shi wu).

(1) Américain d’importation Taiwan.

(2) Si on a ps de prétendu problème de surpoids, on peut en jeter généreusement.

(3) Qui n’a rien d’allergène comme le raconte les ignares.

(4) En ignorant que « la mastication » prépare la digestion.

(5) Bien que les gourmands hors surpoids, peuvent les préparer dans de la crème, oignons, ail avec deux brins de persil.
Quelques frites – c’est pas interdit : il existe des friteuses « sans huile » .. une cuillère tout au plus !

Les chinoise sont-elles des « jaunes »

920mm.com 6642.com18

Mais pas tous les jours alors.

Les japs aussi sont blanches et sexy.. Ils sont le pourvoyeurs des mangas du geek (1) et de la mode cosplay (2) et autres « kawaii » (3).

On les aimes bien ces japonais à cause de l’exotisme et surtout parce qu’amis américains (après que le Japon fut allié de l’Allemagne nazie).. Le japon une fois défaits, les ricains y ont installé des bases pour surveiller l’extrême Asie.

On aime beaucoup moins la Chine, bien que Mao soit mort.. Pourtant : questions us & coutumes : Chine, Corée Japon c’est exactement la même chose : la Chine a même exporté son écriture au Japon et en Corée; ainsi .. si vous voulez apprendre le japonais, commencez par ces 4.000 caractères chinois qui sont la base du japonais . 😉 Au Japons, nombre de noms propres, de lieux.. tous les trucs « sérieux », officiels sont écrit en chinois – bien que la prononciation soit souvent altérée.

Pourtant, on remerciera le Japon d’être le conservateur historique de tout ça. En effet : pour rénover la Chine, il faut bien dire que Mao Zedong a pas mal bouzillé de vestiges mais : entre permettre aux américaines de faire la photo et améliorer les conditions des pauvres, il fallait choisir..
Ainsi – curieusement, toutes les traditions chinoises, les fleurs, le thé, les styles vestimentaire sont conservées.. par le Japon ! Idem Fengshui; qigong; Taiji, Yijing .. qui, partis de Chine imprègnent encore les Chine, Corée Japon.

La Chine a aussi donné les philosophies – tout ça, c’est un peu la même chose. Par exemple : le taoïsme chinois, c’est, à peu de choses près, le shinto japonais, comme . Comme ce « Zen » dont on parle beaucoup sans savoir ce que c’est, est une émanation de la philo « chan » chinoise, lui même une dérive bouddhique.

Zen is a school of Mahayana Buddhism[note 1] that developed in China during the 6th century as Chán. From China, Zen spread south to Vietnam, northeast to Korea and east to Japan.[2]

Beaucoup de bouddhisme « à la chinoise » aussi.. à ne pas confondre avec le « bouddhisme tibétain » qui n’est pas un bouddhisme – Il n’y a pas de Dalaï-Lama théocrate, pas de rois, ni de dieu dans le vrai bouddhisme.. à la rigueur, on vénère des statues de Sakiamuni/Sidarta ou les « bouddhas » postérieurs (« illuminé par la connaissance ») mais ils n’avaient rien de divin.. c’était tous des hommes. Le bouddhisme est bien plus un comportement, une régle de vie, une philosophie qu’une religion.

Passons aux trucs plus modernes.

30-113-large_b

La naissance des mangas a lieux en Chine.
En Chine des années 50 où la presse est quasi inexistante, naissent les dazibao (大字报) où on écrit puis dessine sur les murs.
Les chinois vénèrent cette histoire du « Voyage en Occident« , où Le Moine, le Cheval, le Singe et le Cochon vont chercher le bouddhisme aux Indes et le rapportent.
Cette longue saga donne lieux à des BDs où le Singe – qui est un coquin, fait rire les jeunes (On voit encore ça à la télé chinoise.. comme si sur TF1, tu avais une « Saga Jeanne d’Arc »). Et puis, ce style à fait boule de neige – jusqu’au Japon où la médiatisation à l’américaine fera le reste du succès qu’on connait. Ce « Voyage en Occident » chinois étant tout aussi populaire au Japon bien sur.
La manga a nettement dérivé .. Pokémon puis violence.. jusqu’au petites culottes de gamines, sexy voir même porno. Pourtant, les lois sont très strictes au Japon comme en Chine : pas de sexe visible, pas de pénétration, même pas de pointes de seins; pas d’homo et bien sur pas de pub sur la came, et si vous en voyez de ces pointes sur un site prétendument jap. ou chinois – inévitablement, c’est que ce site est hébergé dans un pays laxiste comme aux US.

Le cosplay, lui est une création japonaise, c’est une mode – pour résumer : trash-gothique-la-belle-au-bois-dormant-punkette, consistant généralement à s’identifier physiquement à un personnage. Ce style est généralement craquant et transforme n’importe qu’elle petite laideron japonaise en quasi princesse.

(1) geek (gk) Slang

a. A person regarded as foolish, inept, or clumsy.
b. A person who is single-minded or accomplished in scientific or technical pursuits but is felt to be socially inept.
c. A carnival performer whose show consists of bizarre acts, such as biting the head off a live chicken.
.

(2) « costume play ».

(3) kawaii : cute, craquante, sexy.. où on note l’analogie phonétique avec le chinois « shui » qui se prononce [chouaï].

Elle pense qu’elle est ascendant capricorne ..

Al.Hy est scropionne..

A éviter donc – car question caractère, je pense que quand on ne « se frotte » pas trop à Al.Hy, on ne s’y pique pas..

La preuve aussi : Mais mon ego est très très têtu dit-elle a qui veut l’entendre. Tu parles.. elle veut être la première partout.. même le jour de sa naissance, c’est le 01/01/1994, alors tu parles ! sauf en maths quand même.

Al.Hy s’en fout un peu des signes; mais ça n’empêche pas – sinon de faire son thème astronomique, de se donner une idée.. et puis, les filles qui ne se lève que si leurs karma est propice, pourront se comparer.

Scorpionne :

coq 2

C’est le signe des fantasmes et des conflits ! Mais le Scorpion est un être qui sait dominer ses instincts. Les personnes nées sous le signe du Scorpion sont loyales et directes. Leurs sentiments et leur passion sont très débordants. Et il leur arrive très souvent d’être volontaire. Le Scorpion est aussi un idéaliste [..] Il possède une forte personnalité, il ne donne jamais à quelqu’un d’autre l’occasion de le tenir sous sa coupe. Il peut faire preuve de courage et de fermeté.
Par contre, le Scorpion est quelqu’un de très sensible, de possessif et d’entier, ce qui explique son caractère ombrageux, peut-être même très dur, pouvant aller jusqu’à la méchanceté. Le Scorpion s’avère être une personne d’une jalousie excessive et qui peut se montrer très égoïste. C’est un être très nerveux vis à vis des autres. Le Scorpion est d’une méfiance exemplaire. A certains moments, ils ne pourront plus cacher leur agressivité.
Mais toujours est-il qu’il peut se montrer gentil et généreux et qu’il est très exigeant aussi envers lui-même..

Avouons qu’on est pas tombé très loin, hein ? Et.. tant pis : on pressent qu’Al.Hy peut devenir une vraie peste si on lui résiste (On demandrra à Corinne et à Juju à l’occasion 😉 )

Vous êtes Scorpion ascendant Capricorne et vous voulez compléter la lecture de votre portrait astrologique avec la signification de votre ascendant ? [..]

Raisonnée, calme, posée, vous êtes charismatique, mystérieuse et réservée. Curieuse de tout, vous avez besoin de comprendre et de décortiquer les choses qui vous entourent. Cérébrale – angoissée, vous manquez souvent de spontanéité et d’originalité. Pas facile d’approche, vous êtes d’un tempérament méfiant et vous avez besoin de temps pour vous dévoiler. Ainsi, vous établissez toutes vos relations sur un pacte de confiance et gare s’il est rompu. Constamment dans le contrôle, vous cherchez à tout maîtriser (la vie, les choses, les gens, vos instincts, vos sentiments). Ainsi, vous faites très attention à l’image que vous renvoyiez. Carrée, droite, déterminée, volontaire, têtue, vous êtes entière, exigeante et parfois autoritaire.

Ce qui ne fait que confirmer – malheureusement, qu’Al.Hy n’est pas de pâte à modeler.

Et en chinois, ça donne quoi ?

23/01/1993 – 09/02/1994 – Coq.; La poulette est en fait : un coq !! Ou plus exactement vu du féminin : une « coquette » ou encore « coquine ».
10/02/1994 – 30/01/1995 – Chien

En résumé : Al.Hy est une poulette qui veut se faire grande comme le coq !! Bein y
– question caractère, on est pas sorti !

Un peu chinoise ?

On sait pas.. elle serait plutôt du Nord de la France..
Mais on la voit déjà sur le YouTube chinois : YouKu/Soku .. vas comprendre.

Un chinois la traduit par  » 啊哩  » qui se prononce A.Li. Le petit carré – devant les deux caractères signifie « bouche » pour dure que c’est un caractère qui n’a qu’une valeur phonétique; mais bouche – pour une chanteuse, c’est déjà pas si mal. Et deux bouches : alors, il s’agit bien d’Al.Hy

Là, ce sont les congés – mais réfléchissez-y avant la Rentrée : le chinois est une langue qui peut ouvrir des horizons à vos gamins. Le « mandarin » est la langue la plus parlée sur la planète .. eh oui !
Le chinois est une langue tonale – donc, passablement difficile pour les adultes qui sont rodés, « cultivés » aux déclics occidentaux, mais elle est naturelle pour les jeunes. La preuve : même les petits chinois l’apprenne !!
En somme : si vos jeunes ne savent pas quoi prendre en seconde ou troisième langue.. c’est tout vu. Et – fatalement, ils vous en remercieront un jour.