Cherche : 1/2 mm de carré de peau

bb e

Contrairement à d’autres « chanteuses », Al.Hy garde ses « avantages » bien rangées dans leurs containers.. c’est un peu dommage mais ça la regarde.
Comme tout mec normalement constitué d’hormones stéroïdiennes, moi, je suis affûté à l’affût du moindre petit carré de peau féminine alhyenne (la peau, c’est le truc doux et tendre qui recouvre la viande).

les nouvelles filles d a cote - belle bronzee crinoline

Depuis Wuthering Heigt, je n’ai de cesse de flairer Al.Hy – la suivre à la trace de son parfum.. « Wuthering » .. où elle soulève accidentellement cette superbe robe jaune et nous montre clairement qu’elle porte des jarretelles aussi bleues que ses bas.. mais seulement à cette rare occasion (Al.Hy n’est pas du genre à se casser un haut talon car il faut en porter pour ça).

A part cet évènement remarquable de 6 cm2 carré de peau claire – depuis, Al.Hy se fait bien rare en cette matière..
Mais d’impatience – à force de gratter du sabot dans le sable, j’ai fini par capturer un clip où elle portait un robe trop « mini » (Un pull un peu long ?).. mais vite couverte par un organza ou plutôt une mousseline sombre qui cache malheureusement tout ça qui va bien.. qui cache ces deux visages de bébés jumeaux que font les deux genoux.. Le désastre.
Mais c’est vrai que TF1 21 heure, ya encore des gamins qui regardent ..

On ne va pas lui demander une crinoline transparente (1) quand même, mais on prévoit malgré tout se venger en initialisant démocratiquement une pétition que – sur 80.000 alhynnes et alhyens, les 70.000 alhyens masculins, signeront volontiers – c’est sur.

les 4

(1) Étymologie de crinoline : faite à base de crin de cheval, particulièrement souple et résistant; quasiment imputrescible.

Publicités

.. à César, ce qui .. & Al.Hy trop honnête ?

ci, sur (Al.)Hypheurite.wordpress … je fais la chasse aux photos (petites & « grandes »), d’Al.Hy. Soit pour faire découvrir Ophélie et Al.Hy à ceux qui la connaissent peu ou pour ceux qui souhaitent se faire un book « collector » en présageant qu’une star est née.
Je fouille partout.. dans les greniers, même les « Copains d’Avant le Déluge », mais je dois bien l’avouer : j’use et re-use de AlHy.Skyrock qui a été 50% de mes source.
Je ne vole pas sans conserver et manifester le copyright © quand il y a lieu.. le nom du photographe et toujours, le nom du fichier est relayable à sa source (survol de la souris sur l’image).. beaucoup d’images SUR skyrock ne sont pas DE skyrock; skyrock lui même « collecteur » d’images en somme.

L’épopée The Voice sur Skyrock fut une grande chose mais avec quelques ratées.. comme par exemple ce « sous-skyrock », cette ramification : sofienerock76.skyrock.com ou j’étais passablement gavé, un peu agacé par une forme de manque de prise au sérieux. Je veux dire que sur Skyrok, les débuts d’Al.Hy sont présentés sur le style « Destin de Lisa » ou encore « Blanche Al.Hy et les 7 nains ». au moins une dizaine de pages – une centaine d’articles, sont enrubannés, surchargés d’images gif animées de gros coeurs qui palpitent d’étoiles ze diamants.. niveau gamin de 13 ans; c’est presque puéril.
Si c’est gentil au début, ça fini par fatiguer.
Voilà l’intérêt que je trouve à hypheurite.wordpress : c’est la présentation nette, claire, précise sans fioritures.. Al.Hy est une ‘grande personne » en somme.
Ce n’était pas méchant bien sur – au début ça part d’un bon sentiment « al.hyens », mais à la longue, ça fait un peu cour de récréation. A mon sens : ce romantisme de quatre sous me semble plutôt desservir Al.Hy qui maintenant, est en « voix » de « professionnalisation ».

Al.Hy elle même, finit par exprimer cette idée avec d’autre mots :

sr1

Où on voit qu’Al.Hy, contrairement au parterre de lèche bottes médiatiques habituels, ,’ a pas sa langue dans sa poche.

sr2

On voit, sur cet écran de clôture – combien l’ancienne Ophélie en culottes courtes, tient à ce que l’on ne voit plus d’elle, qu’une professionnelle – Belle, posée, qualitative – prête à entrer dans l’arène et rivaliser avec les meilleures du toppe Ten.

.. avec cette sibylline profession de foi : « Tou(te)s seul(e)s au monde » – un des douze morceaux d’Al.phabête – l’album actuemllement sous presse.

« .. la plateforme Skyrock ne me plait plus du tout »
Le milieux du spectacle est fait – d’un côté de hyènes, argentiers, de l’autre : lèches bottes et autres promos canapé.. on ne peut pas dire qu’Al.Hy fayotte des amis mais au moins, elle ne cache pas son sentiment. Preuve en est qu’elle s’y est déjà frotté à ce « spectacle à la Patrick Bruel » et que les cartes qu’elle joue ne sont pas les mêmes.

Blanche

Al.Hy a bien la peau blanche.. bien que.

Quand je l’ai vue pour la première fois, dans The Voice, je me suis dit « Tiens, une belle rouquine » eh bein non.
C’est une (belle) brune – elle peut donc aller à la plage de Beurk-plage.. elle bronze pas moins pas plus que toi ou moi, alors que les pauvres rouquines se confondent vite avec les crustacés cuits et autres « fruits de mer ».

D’où m’est venu cette erreur tragique de croire à une rouquine ?
C’est simplement du à l’éclairage sur les plateaux télé.
A l’époque du noir et blanc, le chef opérateur (le type qui décide de la qualité, du rendu de l’image), était obligé de faire les pieds au mur en jouant avec les ombres pour chiader une image. Puis est arrivé la couleur. Maîtriser la couleur, ce fut une autre paire de manche : fini de modeler les ombres car il fallait tenir compte d’un énorme paramètre, c’est que – selon que l’éclairage était « néon », intérieur ou extérieur, il fallait se battre avec « trop verte » ou « trop d’orange », puis – se battre à l’étalonnage.
La télé a permis de s’affranchir un peu de cette balance des couleurs, grâce au numérique mais pour ce qui est des plateaux télé – surtout quant il y a beaucoup de monde, d’accessoire, pour éviter les ombres multiples et incontrôlées, on « arrose » de lumière à l’excès; l’image se sature de couleurs, elle devient « plate » mais suffisante.. on ne parle plus de belles images, de qualité – on se suffit que ce soit homogène.

C’est ainsi qu’Al.Hy, les cheveux quasi roux sous les spots, et la peau claire, nous faisait tout l’effet d’une rouquine.

La vulgarité comme qualité & Pour Mlle Sydony peut-être, mais pas pour Al.Hy

Maddie_hasson_the_finder_promo_shot_DrLI3GS.sized

Là, on évoque deux trucs :

  • La vulgarité sympathique dans les médias et
  • Trop en faire question maquillage
  • .
    Item #1 :

    On a quatre cas d’espèces :

  • Cette fille dans la série TV récente des « Sherlock Holmes » : Rachel McAdam
  • puis – La fille dans la série « The Finder ».. Maddie Hasson.
  • Et enfin, les deux dernières/nouvelles actrices (« Amy » (1)) féminines dans « Dr Who ».
  • Clara Oswald et Billie Piper.
  • .
    dans le désordre.

    38217-doctor-who-billie-piper jenna-louise-coleman2

    Toutes les quatre ne sont pas des bimbos dignes de Playboy.. elles ont des frimousses passablement ordinaires, voire vulgaires mais qu'elles sont tellement attachantes.
    Comme quoi : il faut se méfier – même de cette fille qui monte devant vous, dans le métro, peut avoir un « quelque chose » de craquante – suffit de chercher.

    Item #2. C'est pas difficile : s'il ne tenait qu'à Al.Hy – hors renforcer les ongles à doup de Dior : elle ne se maquillerait pas.
    Le second thème c'est "Comment peut-on trop en faire" ou : "les limites du maquillage".
    Ce sont des pubbes récentes qui vantent des ailes de papillons en guise de cils.
    Et on y voit des cils.. des cils, mais des cils que la moindre bourrasque risque de porter tort aux porteuses de ces postiches.. Postiches pour potiches, que je me risquerais.

    doctorwhoreviews-com-03

    C’est vrai que pour un petit thon – améliorer la nature le temps d’une boite de nuit.. dans la pénombre c’est sympa, mais les limites elles aussi, ont leur limite.

    Vous voyez où on veut en venir avec ces deux items un peu contradictoires.. c’est que rien ne vaut le naturel.
    Qu’il vaut mieux savoir que votre comparse pue de la g.. dès le premier réveil.
    J’ai une copine blacke.. que la première fois q’elle a retiré sa perruque.. ça fait tout drôle 😉

    Par contre : c’est vrai qu’un trait de rouge sur les lèvres d’une fille à la peau claire de lune (comme Al.Hy), c’est un clin d’oeil paradisiaque.

    (1) Karen Guillian (dernière illustration) as « Amy » (prononcer [é-mie]) Karen qui est une pure perle rouquine scotish à côté de ces deux sympathiques noiraudes.

    Pas de tatouezes et pas de piercingues

    Grand malheur : c’est cette jolie Coeur de Pirate qui s’est « dévisagé » les bras qu’elle devient littéralement in-vi-sible.. une bête de foire. C’est comme si Al.Hy se mettait des piercings..
    Mais elle, le bon sens l’en a préservé.

    Une fille un peu rouquine, à la peau claire.. est déjà « assez belle » comme ça, assez belle « nature ».

    En Chine, comme en France il y a longtemps, les femmes « précieuses » se garde, se préservaient la peau du soleil.