Le bon temps où les nanas mangeaient à leur faim

Goûts et couleurs .. A chacun sa Norma Jeane Baker, remarquez – moi, c’est plutôt Eve Perieux et, bien sûr : Laly Mignon (1) et puis encore // Jennifer Aniston avec Beth Behrs sans oublier Amy Adams qu’on voit bien ici :

C’est une princesse tombée d’un conte pour enfants. Là, elle vient de débarquer chez lui, il la recueille le temps qu’elle retrouve son prince Charmant chevalier Blanc.
Elle lui reprochait de se mettre en colère alors qu’elle – comme Blanche Neige, ne peut pas se mettre en colère sauf que : de princesse de BD elle devient, à son « contact » une femme.. et peut donc se mettre en colère à son tour.

et encore un peu assez Anne Hattaway mais je mets pas de vidéo car – vu qu’à cause de sa bouche, ça ne tiendrait plus dans l’artik, ni // bien sûr, Keira Knightley (« Closer ») pour la similaire raison de bouche.

Tiens, puisque je parle d’Eve Périeux (Prod. AB Azoulay Les Vacances de l’Amour) ~~ un clip qui ne devrait pas déranger les messieurs 😉

eve perieux sexy

(1) Jeu de mots pour Laly Meignan

[Tags Keywords Il était une fois – Enchanted – Amy Adams ]

Star Wars ou pas .. (Un article qui ne concerne PAS DU TOUT, Al.Hy)

C’est vrai – ce sont les coiffures de Star Wars qui me suggère : les coiffures permettent les folies les plus folles.. c’est moins évident chez les gars – on ne fera pas entrer dans « coiffures » les casques de motards !

L’homme est une verrue sur la Nature, une anomalie de l’Evolution, la preuve : chez les animaux c’est la femelle qui est moche (à quelques rares exceptions), chez l’homme – ou plutôt, chez la femme, c’est le contraire.

nikita15 les-visiteurs81

Depuis le Déluge, comme on dit, les exemples de ces coiffures pullulent, et c’est un bonheur. Il y a 4000 ans déjà, les coiffures chez les filles et même les pharaonnes, sont souvent splendides, idem chez les romains, les coiffures d’étrusques (un peu comme l’illustration avec Nathalie Portman) ornées de deux Babaorom, sont bien appétissantes, ça vous donne envie de les croquer dans le cou, oui, vous savez, là où il y a ces petits cheveux si doux.

Et ça continue : Natopéon III, n’en parlons pas – « la classe », comme dans « Le hussard sur le toit » où Juliette Binoche nous en sert une adorable collection.
Et ça continue jusqu’aux années 60 à vue de nez. Le féminisme aurait sonné le glas de la beauté, des artifices féminins, des fanfreluches (quelles connes), ça s’arrête net juste après 68 : les femmes ne portent plus couvre-cheffe (Sauf dans la pub pour yagourts). Avant, on aurai jamais trouvé une dame « bien » qui se serait assise sans galure à la table d’un restaurant – une femme sans chapeau : c’était une tapin.

Ceux qui ne sont pas particulièrement fans de chapeaux peuvent mettre un agréable fond sonore le temps que ça passe.

Ici, on entend par « coiffure » l’ensemble cheveux + coiffe ou chapeau, un ruban dans les cheveux – un « flot » comme on dit en Lorraine, c’est déjà une coiffure.

On l’imagine, les modes ne sont pas homogènes sur la planète et il est amusant de voir les chapeaux chinois.. les coiffes des empereurs qui parfois leur cachaient la vue ! Les « argenteries » compliquées chez les chinoises ou les arabes .. un délice.

closer731 kyria201
De nos jours, il n’y plus guère que le cinéma historique ou de SF qui nous en régale de telles coiffures. On peut se repasser 20 fois tel DVD de Star Wars aux coiffures en délire – jolis délires.
Je ne me souviens plus le nom de cette pellicule – avec une des soeurs Arquette, Rosana je pense où elle change bien 20 fois de chapeau en 90 minutes.. Re régal.

Le chapeau ce n’est pas un truc anodin qu’on met sur la tête, il y a des femmes à qui ça va assez mal.. il vaut mieux présenter une gorge qui se prête au port de la coiffure.. une gorge longue, longue, comme une nuit de garde à vue – c’est encore le mieux. Tiens, un de ces mauvais exemples.. Nikita dans Nikita justement, porte ça que ça frise le ridicule, mais elle a des excuses, peu de temps avant, elle se coiffait plutôt pounquette.

Il est des filles qui ne savent même pas à quoi peut servir cet accessoire .. cette ânesse de Kyra dans la série « Closer » qui à cou et un port de reine et n’en porte quasiment jamais, sauf par grand soleil ou champs de courses – le drame.

groov7

« Star Wars » fut un régal d’imagination.

tatum-oneal_4 winonarider2

Sans compter les jolis délires.. mais difficilement portables « pour l’instant », je pense à « Blade Runner » par exemple – la séquence où il est dans la boite de nuit.

026_natalie_portman-padme2 natalie-portman-star-wars-padme amidala-padme-star-wars9

Le couvre-cheffe – je rapprocherais bien ça de l’histoire de la photo. Avant qu’elle n’existe cette photo, la vocation de la peinture était surtout « portraitiste conventionnel » sur commande pour la plupart ou sacrée.. Mais, le petit oiseau en sortant de sa boite noire, a libéré les arts picturaux de leur carcan. Comme il suffisait dorénavant de presser sur un bouton, la peinture pouvait enfin s’émanciper – Cézanne pouvait enfin voir le jour.
Les coiffures, c’est un peu ça mais à l’envers : le féminisme a interdit les chapeaux, mais les femmes vraiment libres peuvent s’exprimer – en en portant justement, de ces coiffes !

sherl32 petits-meurtres26 petits-meurtres24

On évoquera pas les coiffures de théâtre qui n’ont pas du tout vocation à être portées !!

natasa_solak2 fee_harmony12 grey_mignonne09

Comme par les hauts-talons, Al.Hy se sent peu concernée – sauf quelques photos « posées »; sa crinière de lionne fait déjà ça très bien.

al.hy skyrock 4

Vous excuserez certaines images qui font leur caractère.. mais l’affichage dépend des systèmes (Trident, Gecko, WebKit) et de la programmation CSS .. il suffit de cliquer.

[tags keywords Nathalie Portman chignon bun]

Les critères d’Al.Hy

criteres 7

Al.Hy se porte bien – merci.

Que ce soit dans le milieux du spectacle ou les filles en général – obnubilées par les standards actuels, pour ressembler à l’ex Claudia Schiffer, elles feraient n’importe quoi.

Il y a 15 jours, Al.Hy a publié cette photo sur son Al.Hy_Officiel. Cette belle image va me donner l’occasion (sauf son respect) de commenter un peu tout ça.
J’ai déjà commenté ça, ici : les aductors et les « salières » qui sont les deux principaux critères à l’observation de la limite avant le « surpoids ».

Et, comme je le souligne en rouge (bien que l’image soit trop éclairée, à la limite de la surexposition), les adducteurs et la salière de la sujette examinée à la loupe témoigne qu’elle est dans la norme. C’est quand ces critères ont disparu qu’on peu se dire « enveloppée » et encore.. ce n’est pas inesthétique, c’est socioculturel. Sous Napoléon III, avoir des salières eut été fort mal vu. Hier encore, je voyais une photo de la mère d’un copain : en 1950.. et elle n’est pas « maigre », je te promet ! Pas mieux pour Marilyn Monroe Baker qui a largement tout ce qui faut où il faut – elle devait manger tous les jours.

Bien, mais on ne va pas s’arrêter là dans le look.. on titrerait bien : « Look, psychologie et .. s’assumer »

C’est vrai qu’on est d’autant plus sensible à son look qu’on est une personne médiatique.. sous l’oeil cruel des caméras et des paparazzi qui guette le moindre de vos « excès ».

Pourtant, on ne peut pas échapper à sa morphologie (Grosses ou petites « attaches » ..), on peut un peu agir sur son métabolisme, surtout sur ses mauvaises habitudes mais faut il encore vivre et même « bien vivre » puisqu’on ne le fait qu’un fois.

On connait cette formule de taille/poids qui est sujette à caution car elle ne tient pas compte de la morphologie justement, de l’ossature. Celle-ci est un peu moins oiseuse, un peu moins subjective bien qu’imparfaite; elle ne conviendra pas de la même façon a une danseuse classique et à une ouvrière agricole – à age comparable.

Un des facteurs de surpoids (ou d’anorexie – c’est souvent la même chose à l’envers), c’est quand – pour divers raisons : « On est pas bien dans sa peau ».. on est pas parfaite physiquement (1) Suite à une rupture : on se jette sur les gâteaux au chocolat comme le fait Mme Closer (Kyra Sedgwick as « Brenda Leigh Johnson »).
Le seul vrai problème, ce sont les défauts physiques nets.. un « bec de lièvre », un strabisme – généralement, ils affectent la psychologie des décennies durant, faussent les relations – la puberté ..
Quand on est pas bien dans sa peau – et ça revient souvent ou longtemps, on se venge en s’auto-détruisant !! Avouons que le conflit est épique : d’un côté on voudrait être la plus belle et on s’empresse de se bafouer.

Je connais passablement plusieurs types de sociétés, plusieurs cultures – dont arabe et chinoise et je note que c’est seulement en Occident qu’on se permet d’avoir des états d’âme.
C’est moins vrai du fait le l’influence de l’Occident, de la télé, mais j’ai souvent vu en Chine, des présentatrices télé très imparfaites, j’ai vu des filles avec des taches grises de dioxyne sur le visage ou avec un strabisme très net et faire des mariages très heureux (2). Nous, on est assez riche pour avoir le moyen d’avoir des états d’âme, on se « paye » le luxe de pleurer sur notre sort dès qu’on se raye un ongle.
Le meilleur moyen de contenir son aspect physique, ce n’est pas de grossir pour faire plus de seins ou maigrir, se faire vomir pour perdre des fesses – ce n’est pas par la bouffe que ça passe, c’est par la psychologie.

A part quelques cas particuliers,s c’est surtout en s’assumant qu’on se normalise.
Vous maltraitez votre corps et « paf » : les privations produisent exactement l’effet inverse; à la moindre privation brutale – le corps, le foie, la graisse se défendent, collectent en prévoyant la prochaine privation.

Et puis : quand on est bien dans sa peau, on le reflète ce « bien dans sa peau ».

Se faire charcuter ? n’en parlons pas. Liane Foly par exemple, avait un nez très caractéristique les 1988/1990 – ça lui donnait un genre comme on dit. Puis elle est passé chez le charcutier et a perdu toute personnalité, elle est devenu ordinaire;

(1) Souvent, on est seule à le savoir.

(2) A Xi’an, j’ai rencontré une adorable fille.. avec quelques années de moins, je lui aurais bien fait d’inavouables propositions, pourtant – elle avait « une grosse » voix et des mains disproportionnées.

Pipeletteries & autres coups de pattes

Cette feuille est une redite à laquelle on apporte quelques précisions, apporte notre sentiment.

Les « journalistes » et paparazzi français sont un peu moins caustiques que les tabloides anglais, mais leur logique n’est pas meilleure.

al.hy sexy 3072529687_1_15_ep8jZWlr faked

Avant de s’insurger contre les pauvres journalistes qui en prennent plein leur grade : « Tu vois des mecs qui n’ont en rien à f*utre et qui viennent se la racler sur toi. C’est dommage. Ils ont peut être autre chose à faire », balance-il. A s’exprimer de la sorte, Louis ne va pas se faire que des amis dans les médias…

Malgré tout, il faut avouer que la relation qu’entretiennent l’ex petite favorite de The Voice et son « pote » ne semble pas tout-à-fait claire. En effet, lorsque le présentateur demande aux présupposés tourtereaux s’ils auraient avoué être ensemble dans le cas où l’information se serait révélée exacte, Al.Hy offre une réponse quelque peu suspecte : « notre vie privée nous appartient », s’exclame la miss. On se demande si le petit Louis et sa copine de plateau ne seraient pas en train de nous raconter des salades…

D’autant plus qu’il y a peu, c’est la maman de la starlette qui jasait sur le dos du duo. Dans une interview exclusive accordée à Public, la petite commère avait de ce fait laissé entendre qu’il y’avait bien quelque chose entre sa fille et le chanteur. Selon ses dires, son enfant chérie appellerait le père de Louis Delort « beau papa ». Un surnom qui en dit long sur la nature de leur relation.

Mais ce n’est pas tout, hyper enthousiaste à l’idée que Al.Hy et le beau brun ne forment qu’un, la maman de la chanteuse avait même déclaré que si les ex candidats de The Voice faisaient un enfant ensemble il serait assurément très beau. Et de préciser qu’elle ne serait pas contre le fait de devenir grand-mère. Si ça ce n’est pas une preuve évidente que Al.Hy et « loulou » nous cachent un truc…

A moins que la mère de la jolie brune ait peut-être pris ses désirs pour de la réalité… Affaire à suivre… Alexandra Suc purebreak

« un peu moins caustiques » mains moins poli en revanche :

Al.Hy aussi en prend pour son grade au passage « l’ex petite favorite », « starlette », « jolie brune ».. on ne peut pas dire que les médias pipôles torche c*l aident, mais Al.Hy s’en souviendra.
« ex, petite favorite.. » deux coups de patte dans une courte phrase !
Et « la miss », selon le contexte : c’est gentil ou méprisant.
Où « la petite commère » en parlant de Mme Moisan est quasiment – sinon insultant, pour le moins fort irrespectueux; depuis quand use t-on d’un tel lexique à l’endroit (encontre) de parents de stars ? Où alors, le canard « Public » a tellement les glandes qu’il ne sait plus bien où est sa maison.  » .. enfant chérie », ce n’est guère mieux. Ne parlons pas de « le beau brun » qui ressemble assez à « bronzé » !

D’abord : « .. notre vie privée nous appartient » En quoi cette phrase serait-elle condamnatoire ?? Les désires journalistique – vendre du papier et la réalité sont deux choses distinctes.

Par contre, ce que Corinne Moisan pense – c’est une chose, mais on verra une certaine imprudence à confier ça – comme on le ferait au lavoir de Saint Amand. C’est pour le moins imprudent et contre productif. Car – comme on le sait, le premier « mobile » des fans, c’est de s’identifier à leur idole; nul doute que nombre de petits chtis, déjà minimum xénophobes (1), tourneraient les talons à AL.Hy.

En outre : Al.Hy aurait déjà une copain depuis longtemps, mais sans y mettre de nom, c’est « faute avouée pardonnée » comme m’a dit AL.Hy.

Note. L’illustration est une photo modifiée pour mettre l’accent sur les meilleurs morceaux d’Al.Hy – mais il y en a tellement. 😉

(1) avec les « parisiens gros bec » [les parisiens ont la parole facile] et autres.. comme dans toutes provinces d’ailleurs.

Ah .. Lana !!

pas encore 30 ans lana del rey 0724200801 c

C’est comme ça qu’on voit qu’elle a une adorable bouche « en petit canarde » – moins « immense », elle fait quand même penser à celle de Miss Closer : Kyra Sedgwick, « Brenda Leigh Johnson ».

Là : Lana n’a pas besoin d’aide pour se mouvoir; que c’est qu’un régal :

Ici encore, le backstage – un de cette trop belle pubbe, trombone craquante Lana del Rey (voir la forme de son bassin, ses hanches avec une petite loupe). Même les taiwanais en raffolent.
 

 
On s’étonnera – à part l’ « artillerie », que c’est un film 35 qu’on fait.. pas un vague betamax effaçable.
Aussi que Lana est pieds nus.

D’autres débrifingues, comme ici – toujours H&M. Moins origénial sans Lana, mais qui ne manque pas de piquant.
Vous reprendrez bien un p’tit coup de Lana – là, c’est un lyric, mais aussi, un minimum plastic (mais il faut regarder jusqu’à la fin. Là : ça gueule tellement à son accueil qu’elle est obligée de réclamer le silence.. on est pas les seuls à aimer çatte (1).

Alors que celui d’Al.Hy c’est genre « spleen » pour simplifier, ici, on qualifiera celui de Lana de « mortifère ».
Même quand elle parle de « jouer », ça a toujours un arrière goût de suicide – la grande partie de son registre est ainsi.. C’est un style.
Lana est mal connue chez nous et c’est grand dommage.

Elle fait partie des 10 « Pas encore 30 ans et déjà richissimes » dit M6.

Sois-pas jalouse Al.Hy : à côté de toi, Lana n’a qu’un petit filet de voix ~~ 😉

(1) Inévitable féminin (pour Lana) du mot « ça ».