A jeter

En fait : « rien à jeter », quand on regarde cette nouvelle pub H&M – avec Gisele Bündchen.. ça change de Beyoncé qui fait un peu « tas de barbaque » à côté, avoue.

.
Rampage dit « Supermodel » Gisele Bundchen.. mouais, c’est à peu près tout à fait ça. Elle n’est pas déplaisante qu’on dira : pas un look bimbo gonflée silicones.. juste de la viande, mais que dans le filet.

Idéale pour les pubs « hors d’âge » : les jeunes rêveront de lui ressembler et les vieilles se diront : « J’étais un peu comme ça ».
C’est vrai qu’H&M fait dans un créneau particulier : mettre le top mode à la portée des petits budgets Comme « Revlon » dans le cosmétique si tu veux.

gisele-bundchen-usernetsite.com_ (1)

Fille d’ancien nazi exporté vers les Amériques du Sud ? Drôle de pedigree, Gisèle – d’abord : elle a un prénom magique, longtemps délaissé mais qui revient en trombe à cause des redites de l’opéra :

Giselle, ou les Wilis – Créé à Paris le 28 juin 1841 à l’Académie royale de musique devenue l’Opéra de Paris, Giselle reprend le thème traditionnel de l’amour plus fort que la mort qui … fr.wikipedia.org/wiki/Giselle,_ou_les_Wilis

Côté pedigree de Gisèle toujours :

Since 2004, she has been the highest-paid model in the world, and is the sixteenth richest woman in the entertainment industry (as of 2007).[11] In 2012 she placed first on the Forbes top-earning models list, estimated to have earned $45 million in one year.[12] From 2000 to 2005, Bündchen was in a much-publicized relationship with American actor Leonardo DiCaprio.[13]

En somme : dans la vraie vie, elle ne porte probablement pas de H&M !

Nul doute que H&M a fait un gros chèque.. avec beaucoup de zéros.
Elle a un nom bizarre aussi : on la voit plutôt nordique ou allemande.. « Bündchen » avec un umlaut sur le « u », alors qu’elle est à 11.000 km de là.. is a Brazilian fashion model and occasional film actress and producer. Cherche pas à comprendre.

Ici, le petit making-off; là : le full making-off, « assez marrant » dit Musique de Pub

Un sacré morceau cette giskette.

Sur une zique de « The King » : All Day and All of the Night, que les moins de 20 ans ne peuvent .. qu’elle chante soi-même.

Ne clique pas dessus.. c’est juste pour la belle image :

Bündchen-gisele-bundchen-27935253-1600-1200
.
Encore : voyez combien la contre-plongée photo, favorise les nanas.

Publicités

Ah .. si !

Ou plutôt : non.. Al.Hy n’était pas forcée d’être piano_voix_chanteuse – avec ses yeux verts, sa toison de lionne, elle aurait pu faire promoteuse es cosmétique et autres shampoineries.. racoleuse Tupperwar // ce sont de bons créneaux aussi.

Mais c’eut été dommage pour ses cordes vocales .. pour son ego – on n’eut été privé des deux.
Fo choisir dans la vie ~~ Merci, Al.Hy, d’avoir fait le bon choix.

panthene

Le travail aussi, car on a aucun mérite a naître belle, tandis que – s’user les doigts sur un clavier, s’arracher les tripes de vocalises : ça, c’est respectable.

Tiens : suit une amusante confusion dans les premières minutes de The Voice, saison 1 – malheureusement et conne par hasard, la vidéo a été blacklistée :

(16/02/12) L’émission The Voice avec Jenifer, Garou, Florent Pagny et Louis Bertignac dans le jury démarrera sur TF1 le 25 février prochain. Après une bande annonce, une reprise de « Rolling In The Deep » d’Adele par les jurés, voici un autre teaser. Ecoutez bien la voix de la jeune fille au piano chantant « Wat’s Up? » des 4 Non Blondes.
Elle ne vous rappelle pas quelqu’un ? En tous cas, Jenifer, Garou, Florent Pagny et Louis Bertignac décrochent tous un sourire immense. Encore plus lorsqu’ils découvrent qui se cache derrière cette voix. Qui parie avec nous que la mystérieuse inconnue est Nolwenn Leroy ?

Nolwenn Leroy a-t-elle piégé Jennifer dans The Voice ? (video)
(26/02/12) La première de The Voice a eu lieu samedi 25 février. Et nous avons perdu notre pari. Ce n’est pas Nolwenn Leroy qui piège Jenifer mais une jeune femme surnommée Al.Hy qui reprend « What’s Up » de 4 Non Blondes et qui enchante le jury.

Merci @Michou59 pour l’info.

Voilà – vous savez tout des cosmétiques mais, comme moi, avec encore beaucoup à apprendre entendre d’Al.Hy.

Qui c’est ? :

Al.Hy Jnifer

Bein : elle, c’est une vraie chanteuse déguisée en Nolwenn ou une Nolwenn grimée en chanteuse – au choix.
A droite, c’est moins difficile : C’est Jenifer ~~ mais de dos 😉 Question « sexy », sa novice pourrait en prendre un peu de graine.

Qui que je suis-je ? (Mon Facebook à moi perso)

Pour laisser des commentaires : cliquer sur les titres des articles

Je suis une sorte de poète de la clef à molette si tu veux.
Un minimum cultivé mais aussi avec le regard pointu du technicien, pointu d’un ancien opérateur de prises de vues ciné.tv, sondier .. moi-même soprane II il y a bien longtemps.
Ici, mon noulot, c’est de regarder Al.Hy « sous la loupe » en somme.

Une certaine ouverture d’esprit aussi : j’ai passé 7 ans en Chine (où j’ai bien vu – malgré ce qu’on raconte, que Mao est bien mort) – Ai un fils de 23 ans qui me rafraîchi sans cesses les neurones. Il parle 5 langues dont chinois et arabe – un futur bizenessman (dit-il) et espère « président de la république ».. Bon, pour ce dernier item : on verra.

                                   - - -

Lorrain (près de chez Jeanne d’Arc), puis dans une base américaine.. musique « noire ». Divorce de mes parents direction Paris.
Technicien en herbe, je fabrique mon premier « poste à transistor » Transistor au singulier car – à part une diode.. il n’y en avait qu’un dans une boite à savon.
Quelques années plus tard (quand même !) je fais un passage journaleux à l’Est-Républicain.
Arrivé à Paris Capitale : modeste critique d’art, petit journalisme. Très influencé par le surréalisme, par Boris Vian, sans invitation, je suis reçu par Salvator Dali qui m’offre une demi journée de reportage à Cadaques.

Bien qu’à tendance technicien, j’entre en licence de linguistique car j’étais intrigué par la communication, les langues, la sémiologie.. tout ça. Je prend aussi deux UV de cinéma (1) Puis comprenant que la linguistique – à part un vernis, ne me mènerait qu’à faire rat universitaire, me tourne vers l’informatique bien plus juteuse et entre parallèlement à l’Ecole de Vaugirard (Ecole Louis Lumière, rue Lhomond) pour préparer un BTS d’opérateur de prises de vues cinématographiques.
Devient « pigiste » en quelque sorte – alternant tournages – assistant LM, opérateur ou réalisateur CM et MM (Des « 30 millions d’amis avec Pierre, cadreur télé aussi) mais quand le porte-monnaie est vide, je prend des piges en informatique pour payer les factures qui s’amoncèlent.
C’est à la fin de « La Nuit Américaine » d’ailleurs, où il dit après le tournage : « Bon, bein on se revoit à l’ANPE (Pôle Emploi de ces jours-ci).. Salut ! ». Où comprend que les gens des médias (sauf Al.Hy 😉 ), soient obligés de fayotter pour survivre. En fait, ça marche comme ça : tu es chômeur professionnel et tu décomptes de ton carnet bleu les quelques jours où tu as bossé (à moins d’être né avec une petite cuiller là où on sait, ou de « connaître » QUELQU’UN).

Puis : divorce saignant.. j’en ai marre de ces lois françaises de crotte et, enlevant quasiment mon fils de 11 ans, nous allons voir comment ça se passe de l’autre côté de la planète.. vous savez.. là où il fait nuit quand ici, c’est grand soleil : en Chine.
On en revient 7 ans plus tard; mon fils est « bi-culturel » et parle un chinois courant (Il est diplômé du HSK international – à 16 ans et 360 jours !). Presque « tri-culturel » car sur le chemin de rentrer en France, je le largue deux ans en Syrie où il apprend l’arabe littéraire à l’université de Damas.
Il me demande à quoi servent le chinois et l’arabe puisque les « deals », les affaire se font en anglais ? Je lui répond : « C’est par politesse; c’est pour le coeur ». Nul doute que lorsque vous êtes en compétition avec des ricains en Chine ou dans les pays arabes, Afrique.. ça vous donne un sacré avantage – vos interlocuteurs savent combien leur langue est difficile.
Mon fils Brice en revient juste 6 mois avant, le problème qu’on sait.
Ensuite, il est allé passer 4 mois de « vacances » en Russie – pour le russe – débarquant par moins 25.

Encore ?

Suis breveté pilote avion TT_VFR mais avec seulement 130h de vol.. c’est devenu vraiment trop chéro et il y a l’inutilité.
J’adore le cheval, ou plutôt : les chaouals et moi : on est potes de naissance.. et puis, j’ai eu ma jument « Gaby », mais c’est une autre histoire .. J’adore les zamino.. j’ai même réparé une pauvre poule que le chien Carl – il lui avait arraché la peau du dos.. J’aime quelques humains aussi; mais tu m’diras : Al.Hy est-elle humaine.. avec ses alhyens ?..

                                   - - -

Ne vous privez pas de booster Al.Hy – une fille (trop sensible à l’intérieur) qui à un coeur grand comme ça et qui plus est, essaye de se demerdrer hors sentiers battus, sans aller pleurnicher à Patrick.

J’ai dis avoir ouvert https://hypheurite.wordpress.com/ à Al.Hy qui m’a répondu :

♥ J’adore ! Ça me fait vraiment plaisir. la menteuse !! elle n’a pas besoin de ça ~ 😉

(1) récit filmique, et l’étonnant Vladimir Propp – qui, dans « Morphologie_du_conte » explique qu’il ne peut y avoir qu’une quarantaine d’ « histoires », de scernaii, de thèmes musicaux .. le reste n’étant que cosmétique, d’us et coutumes locaux.. étonnant non ?