Un peu de sexes, maintenant (Maj)

Sous-titre : « Ce que les gens sont compliqués, quand même ».

♥ Mais noooon !

Pas de « Q », ou alors, c’est qu’on s’est trompé de site.

sdm Mélusine Mayance  Léna

Qu’Al.Hy soit une pretty gal, c’est une chose.. mais ici, on ne parlera pas de bimbos. Je me pencherai seulement sur un curieux phénomène de société.
Ce phénomène, c’est que – contrairement à des ouvertures sociétales comme le mariage homosexuel (qu’on soit farouchement « pour » ou farouchement tout contre.. et c’est ce qui va me faire parler à la première personne :

c’est que des choses des plus naturelles deviennent suspectes.
On vit – d’un côté, une libération sexuelle pas loin de l’outrance.. des Meetic d’échangisme ornant nos publicités alors que comme je l’ai vécu dernièrement : je passe pour un dangereux pervers d’avoir demandé – dans le bus, à une maman, de faire une photo de sa splendide gamine.
Bon, c’est vrai que j’ai des enfants qui ont passé la 20 aine, mais, est-ce que « demander poliment » fait de moi un maniaque ? Vas comprendre.

Voyez l’illustration par exemple.
Après les heures de vol (pas « viol ») si j’écris que j’adore Audrey Lamy, on va déjà dire que c’est louche eut égard nos différences d’âge.. à la rigueur; mais tu imagines que je dise aimer la coiffure, le cou – la gorge, de Mélusine ? alors, une commission rogatoire n’est pas loin ..

bassin2

Et cette hystérie est générale que systématiquement (depuis cette légitime chasse aux pédophiles), quand il s’agit de sexe ou plus simplement de beauté du sexe opposé, tu te fais suspecter de borderline serial-killeur en puissance.
N’aurai-je plus le droit de parler des « dessous l’Al.Hy » sans qu’on fronce les sourcils ?
« Il est fumeur en plus ».
D’où nous vient cette chasse hystérique.. aux hystériques justement ? Drôle de société où on dresse les uns contre les autres – les homos contre les pas, les noirs contre les fromages blanc, les jeunes contre les moins .. Les méfiance et défiance (par « devoir de précaution ») représenteraient un « progrès » ? Déjà qu’on utilise plus des mots comme « gentils ».

alizee12

♥ La différence

entre les jeunes et les anciens, c’est l’expérience ou « les expériences ». Ainsi : si les jeunes découvrent, les vieux peuvent en parler, eux, de ce qu’ils ont découvert au fil de l’eau.

Connaître les filles « en détail » ne fait de nous des sadingues.
Personnellement, j’ai été opérateur de prises de vues ciné, caméraman et ai donc été très près de l’esthétique des gens, des femmes.. ce qui m’a fait les observer sous tous les angles.. maquillage, tout ça..
Tiens .. deux exemples qui montre combien on peut devenir « technicien en filles » sans pour ça, en abuser.
Ces exemples attrayant au comportement, aux déplacements devant la caméra.. pourquoi un mec et une fille, ce sont bien deux « gens » différents.. non permutables.

Par exemple : le port du pantalon.

Contrairement à ce que racontent les médias : hommes et femmes sont très différents « physiquement » (sans compter les hormones et les métabolismes). L’ossature est différente; la mâchoire, les arcades sourcilières, la nuque – la médecine légale le sait bien. Pire : l’os iliaque n’a rien a voir et nul opération n’y ferait rien.
Ce qui influe par exemple, sur le port du pantalon; une fille dans un jean – ça va, mais dans un tissu léger : c’est nul.

Ossature qui déteint sur le comportement (C’est le deuxième de mes exemples). lors se nombreux mouvements – du à l’attache des fémurs dans l’iliaque, les filles resserrent leurs genoux dans leurs mouvements, quand elles marchent ou courent.. les gars – c’est le contraire; ils donnent parfois même l’impression d’être nés sur un tonneau !

chloe al.hy 5

A l’arrêt, les filles (regardez les dessins de mode) on la pointe des pieds vers l’intérieur – les types : le contraire.
Voyez l’illustration où « visiblement » Al.Hy est bien une fille !! Un gars ne se tiendra JAMAIS comme ça; et Chloé – qui pour les mêmes raisons, se tient (comme un cheval) : « en danseuse », sur une jambe (droite) – toujours à cause des attaches à l’os iliaque.

C’est ainsi que des professions – comme opérateur ciné ou photographe, finissent par avoir des « travers » professionnels qui n’ont rien de pervers .. ce qui m’autorise à « dévisager » telle gonzesse de haut en bas sans rougir de honte.
Vous voyez bien, qu’on peut être âgé, près des filles – sans être un dangereux psychosé 😉

Publicités

Star Wars ou pas .. (Un article qui ne concerne PAS DU TOUT, Al.Hy)

C’est vrai – ce sont les coiffures de Star Wars qui me suggère : les coiffures permettent les folies les plus folles.. c’est moins évident chez les gars – on ne fera pas entrer dans « coiffures » les casques de motards !

L’homme est une verrue sur la Nature, une anomalie de l’Evolution, la preuve : chez les animaux c’est la femelle qui est moche (à quelques rares exceptions), chez l’homme – ou plutôt, chez la femme, c’est le contraire.

nikita15 les-visiteurs81

Depuis le Déluge, comme on dit, les exemples de ces coiffures pullulent, et c’est un bonheur. Il y a 4000 ans déjà, les coiffures chez les filles et même les pharaonnes, sont souvent splendides, idem chez les romains, les coiffures d’étrusques (un peu comme l’illustration avec Nathalie Portman) ornées de deux Babaorom, sont bien appétissantes, ça vous donne envie de les croquer dans le cou, oui, vous savez, là où il y a ces petits cheveux si doux.

Et ça continue : Natopéon III, n’en parlons pas – « la classe », comme dans « Le hussard sur le toit » où Juliette Binoche nous en sert une adorable collection.
Et ça continue jusqu’aux années 60 à vue de nez. Le féminisme aurait sonné le glas de la beauté, des artifices féminins, des fanfreluches (quelles connes), ça s’arrête net juste après 68 : les femmes ne portent plus couvre-cheffe (Sauf dans la pub pour yagourts). Avant, on aurai jamais trouvé une dame « bien » qui se serait assise sans galure à la table d’un restaurant – une femme sans chapeau : c’était une tapin.

Ceux qui ne sont pas particulièrement fans de chapeaux peuvent mettre un agréable fond sonore le temps que ça passe.

Ici, on entend par « coiffure » l’ensemble cheveux + coiffe ou chapeau, un ruban dans les cheveux – un « flot » comme on dit en Lorraine, c’est déjà une coiffure.

On l’imagine, les modes ne sont pas homogènes sur la planète et il est amusant de voir les chapeaux chinois.. les coiffes des empereurs qui parfois leur cachaient la vue ! Les « argenteries » compliquées chez les chinoises ou les arabes .. un délice.

closer731 kyria201
De nos jours, il n’y plus guère que le cinéma historique ou de SF qui nous en régale de telles coiffures. On peut se repasser 20 fois tel DVD de Star Wars aux coiffures en délire – jolis délires.
Je ne me souviens plus le nom de cette pellicule – avec une des soeurs Arquette, Rosana je pense où elle change bien 20 fois de chapeau en 90 minutes.. Re régal.

Le chapeau ce n’est pas un truc anodin qu’on met sur la tête, il y a des femmes à qui ça va assez mal.. il vaut mieux présenter une gorge qui se prête au port de la coiffure.. une gorge longue, longue, comme une nuit de garde à vue – c’est encore le mieux. Tiens, un de ces mauvais exemples.. Nikita dans Nikita justement, porte ça que ça frise le ridicule, mais elle a des excuses, peu de temps avant, elle se coiffait plutôt pounquette.

Il est des filles qui ne savent même pas à quoi peut servir cet accessoire .. cette ânesse de Kyra dans la série « Closer » qui à cou et un port de reine et n’en porte quasiment jamais, sauf par grand soleil ou champs de courses – le drame.

groov7

« Star Wars » fut un régal d’imagination.

tatum-oneal_4 winonarider2

Sans compter les jolis délires.. mais difficilement portables « pour l’instant », je pense à « Blade Runner » par exemple – la séquence où il est dans la boite de nuit.

026_natalie_portman-padme2 natalie-portman-star-wars-padme amidala-padme-star-wars9

Le couvre-cheffe – je rapprocherais bien ça de l’histoire de la photo. Avant qu’elle n’existe cette photo, la vocation de la peinture était surtout « portraitiste conventionnel » sur commande pour la plupart ou sacrée.. Mais, le petit oiseau en sortant de sa boite noire, a libéré les arts picturaux de leur carcan. Comme il suffisait dorénavant de presser sur un bouton, la peinture pouvait enfin s’émanciper – Cézanne pouvait enfin voir le jour.
Les coiffures, c’est un peu ça mais à l’envers : le féminisme a interdit les chapeaux, mais les femmes vraiment libres peuvent s’exprimer – en en portant justement, de ces coiffes !

sherl32 petits-meurtres26 petits-meurtres24

On évoquera pas les coiffures de théâtre qui n’ont pas du tout vocation à être portées !!

natasa_solak2 fee_harmony12 grey_mignonne09

Comme par les hauts-talons, Al.Hy se sent peu concernée – sauf quelques photos « posées »; sa crinière de lionne fait déjà ça très bien.

al.hy skyrock 4

Vous excuserez certaines images qui font leur caractère.. mais l’affichage dépend des systèmes (Trident, Gecko, WebKit) et de la programmation CSS .. il suffit de cliquer.

[tags keywords Nathalie Portman chignon bun]

Al.Hy ne chante pas (encore) en japonais

Il m’a fallut m’expatrier durant 7 ans – avec mon fils.
Nous sommes partis pour la Chine, lui n’avait guère que onze ans.

J’avais un peu préparé cette expédition. Un an avant et tous les jours, pour le familiariser : je lui écrivais un caractère chinois sur un bout de papier.. qu’il l’apprenait dans le bus pour aller à Saint-Mery (Paris IV°).

Arrivé en Chine – je ne savais dire que 8 mots ou peu s’en faut, lui : guère plus mais je me suis aperçu de la facilité avec laquelle il appréhendait les choses, comment il se démerdait avec les vendeurs où avec le guichet de la SNCF chinoise – tandis que moi, je galérais.
Le chinois est une langue tonale.. musicale si tu veux et si tu ne places pas correctement les tons, tu dis n’importe quoi tandis que les chinois rigolent jaune.
A cause l’empilement de notre socioculture, il devient de plus en plus difficile d’apprendre le chinois – notre cerveau de « vieux » fait de la résistance.

IMG_0001 b

Alors que lui – faisait réparer sa minimob sur le bord du trottoir et se faisait comprendre !..
Nous, les vieux – mettons un point d’honneur à appliquer nos cours de grammaire alors que les jeunes « s’en foutent » de la grammaire; ils vont au plus efficace. On l’ignore mais les petits allemands, russes ou arabes n’ont jamais entendu causer de ces déclinaisons chiantes.. ils parlent, c’est tout !

Moi, je devais bien connaitre (mal) 800 mots de tous les jours mais ne les sortaient jamais au moment opportun. Je cherchais comment on pouvait bien dire « fil à coudre » alors que Brice disait à la vendeuse « Gei wo zhe dongxi » : donne moi ce truc.. en pointant du doigt – et ça marchait très bien.
Il mettait du « dongxi » à toutes les sauces mais allait de l’avant alors que je traînais derrière à cherche le mot juste dans mon dico 😉
Il allait à l’école communale, le foulard rouge autour du cou.. fut admis à l’université sur dérogation d’âge !! Et obtint son HSK (diplôme international de chinois) à 16 ans et 360 jours.. je ne l’ai toujours pas.

Avis aux jeunes : c’est maintenant.
Passé 30 ans, ça devient dur-dur; et pour ajouter une carte au jeu de la réussite : ya pas d’hésitation.
Pire : plutôt que l’enseignement aussi vain que scolaire, il faut aller passer ses vacances dans le pays considéré.

AL.Hy et ce japonais .. Chanter phonétiquement, ça se pratique – mais c’est quand même mieux de comprendre ce qu’on chante, et puis : ça ouvre l’esprit.
Ce doit être Baudelaire.. il voulait lire Tolstoï, mais ça le défrisait de mal comprendre les finesses au travers de la traduction, alors – passé 10 pages, il se dit « Merde !.. fo que j’apprend le russe » -ce qu’il fit, avant de reprendre son bouquin à la page 11.

Question langues : nous français, sommes des minables. Et outre être des minables, on se pavane avec l’impression de connaître !

De retour – après 15 jours de vacances en Grèce.. j’ai parachuté Brice en Syrie où il passa deux ans à Damas à apprendre l’arabe.. (1) et un petit tour en Russie pour boucler la boucle. Ce qui fait – avec l’anglais et le français paternel : 5 langues.
« Pour l’Espagnol, je verrai plus tard » dit-il mais c’est vrai qu’après le chinois et l’arabe, le « reste », c’est de la gnognotte.

Bien sur.. il m’a demandé pourquoi apprendre ces langues ?.. Que je lui ai répondu « Tu les a apprises pour rien« , « Tu les apprends par politesse.. pour le coeur » car les transactions commerciales etc, se font presque toujours en ameringlish; sauf que : quand tu deals avec des chinois ou pays arabes, que tu es en concurrence avec des allemands ou des ricains, nul doute que tes clients chinois ou arabes savent combien il est difficile d’apprendre leur langue – et t’en sont reconnaissants. Ils se montreront sensibles à ta finesse et ton ouverture d’esprit.

C’est dans « Lawrence d’Arabie » où Peter O’Tool continue en arabe, la sourate que décline le petit roi Feiçal.. et ce petit détail l’engage dans une révolution.
Petites causes, grands effets.

Voilà pour le coeur.

Pour avoir des infos sur le chinois ou l’arabe, son FaceBook, c’est michel.jackçon.

(1) Par chance : était de retour juste avant les évènements.