Un peu de sexes, maintenant (Maj)

Sous-titre : « Ce que les gens sont compliqués, quand même ».

♥ Mais noooon !

Pas de « Q », ou alors, c’est qu’on s’est trompé de site.

sdm Mélusine Mayance  Léna

Qu’Al.Hy soit une pretty gal, c’est une chose.. mais ici, on ne parlera pas de bimbos. Je me pencherai seulement sur un curieux phénomène de société.
Ce phénomène, c’est que – contrairement à des ouvertures sociétales comme le mariage homosexuel (qu’on soit farouchement « pour » ou farouchement tout contre.. et c’est ce qui va me faire parler à la première personne :

c’est que des choses des plus naturelles deviennent suspectes.
On vit – d’un côté, une libération sexuelle pas loin de l’outrance.. des Meetic d’échangisme ornant nos publicités alors que comme je l’ai vécu dernièrement : je passe pour un dangereux pervers d’avoir demandé – dans le bus, à une maman, de faire une photo de sa splendide gamine.
Bon, c’est vrai que j’ai des enfants qui ont passé la 20 aine, mais, est-ce que « demander poliment » fait de moi un maniaque ? Vas comprendre.

Voyez l’illustration par exemple.
Après les heures de vol (pas « viol ») si j’écris que j’adore Audrey Lamy, on va déjà dire que c’est louche eut égard nos différences d’âge.. à la rigueur; mais tu imagines que je dise aimer la coiffure, le cou – la gorge, de Mélusine ? alors, une commission rogatoire n’est pas loin ..

bassin2

Et cette hystérie est générale que systématiquement (depuis cette légitime chasse aux pédophiles), quand il s’agit de sexe ou plus simplement de beauté du sexe opposé, tu te fais suspecter de borderline serial-killeur en puissance.
N’aurai-je plus le droit de parler des « dessous l’Al.Hy » sans qu’on fronce les sourcils ?
« Il est fumeur en plus ».
D’où nous vient cette chasse hystérique.. aux hystériques justement ? Drôle de société où on dresse les uns contre les autres – les homos contre les pas, les noirs contre les fromages blanc, les jeunes contre les moins .. Les méfiance et défiance (par « devoir de précaution ») représenteraient un « progrès » ? Déjà qu’on utilise plus des mots comme « gentils ».

alizee12

♥ La différence

entre les jeunes et les anciens, c’est l’expérience ou « les expériences ». Ainsi : si les jeunes découvrent, les vieux peuvent en parler, eux, de ce qu’ils ont découvert au fil de l’eau.

Connaître les filles « en détail » ne fait de nous des sadingues.
Personnellement, j’ai été opérateur de prises de vues ciné, caméraman et ai donc été très près de l’esthétique des gens, des femmes.. ce qui m’a fait les observer sous tous les angles.. maquillage, tout ça..
Tiens .. deux exemples qui montre combien on peut devenir « technicien en filles » sans pour ça, en abuser.
Ces exemples attrayant au comportement, aux déplacements devant la caméra.. pourquoi un mec et une fille, ce sont bien deux « gens » différents.. non permutables.

Par exemple : le port du pantalon.

Contrairement à ce que racontent les médias : hommes et femmes sont très différents « physiquement » (sans compter les hormones et les métabolismes). L’ossature est différente; la mâchoire, les arcades sourcilières, la nuque – la médecine légale le sait bien. Pire : l’os iliaque n’a rien a voir et nul opération n’y ferait rien.
Ce qui influe par exemple, sur le port du pantalon; une fille dans un jean – ça va, mais dans un tissu léger : c’est nul.

Ossature qui déteint sur le comportement (C’est le deuxième de mes exemples). lors se nombreux mouvements – du à l’attache des fémurs dans l’iliaque, les filles resserrent leurs genoux dans leurs mouvements, quand elles marchent ou courent.. les gars – c’est le contraire; ils donnent parfois même l’impression d’être nés sur un tonneau !

chloe al.hy 5

A l’arrêt, les filles (regardez les dessins de mode) on la pointe des pieds vers l’intérieur – les types : le contraire.
Voyez l’illustration où « visiblement » Al.Hy est bien une fille !! Un gars ne se tiendra JAMAIS comme ça; et Chloé – qui pour les mêmes raisons, se tient (comme un cheval) : « en danseuse », sur une jambe (droite) – toujours à cause des attaches à l’os iliaque.

C’est ainsi que des professions – comme opérateur ciné ou photographe, finissent par avoir des « travers » professionnels qui n’ont rien de pervers .. ce qui m’autorise à « dévisager » telle gonzesse de haut en bas sans rougir de honte.
Vous voyez bien, qu’on peut être âgé, près des filles – sans être un dangereux psychosé 😉

La coiffure dans tout ça (Maj)

al.hy 3 coiffures 9

C’est une banalité – diront très justement les filles, mais voyez comme la coiffure peut « changer » que c’est une autre personne.
Une nana se trouve moche : elle prend la carte bleue de son mec et prend aussi RDV chez un spécialiste en look (ou autre « visagiste ») et voilà qu’elle ressort en quasi-princesse.

Dans cette illustration et pour quelqu’un qui connait mal AL.Hy – Al.Hy se tire les cheveux, dégage largement ses joues et surtout ses oreilles et – ressemblerait tout à coup, à Anne-Élisabeth Blateau de la série « Scènes de Ménage » (mais il faut regarder un épisode pour se faire une idée); Anne-Élisabeth y parait replète – presque rondouillarde (pour le scénario) que ça ne plaira probablement pas à Al.Hy, tant pis, cette comparaison est là pour l’exemple & le fun.

Ce sont les oreilles qui font cette énorme différence – qui changent car quand les cheveux sont libres et longs, ils les cachent et allonge le visage.

Tout ça pour dire qu’Al.Hy vient de me savonner cruellement ( ;)) qu’un image du carrousel de gauche – ce n’est « pas du tout moi ». Il est vrai qu’on se connait mal déjà.. je veux dire « de visu » et il ne faut pas grand chose pour transformer un look..

Le maquillage aussi, mais il est moins pérenne, il est fugace..
A ce titre : il est une surenchère actuelle détestable sur les cils « grands comme des papillons » que ça en devient ridicule – Ridicule comme cette mode en Chine.
Les chinoises ont les yeux plus ou moins bridés ~~ qu’elles font charcuter et en outre : se mettent de lentilles colorées pour annexer leur pupille toujours noire.. que c’est un choc quand vous voyez que la caissière à de « grands » (« Rond » disent les chinoises)yeux bleus !

149452_528493297182986_1104887412_n part

Devise (La logique, c’est un métier)

de Stan Laurel et Oliver Hardy :

Une journée sans rire est une journée perdue.

Et nous sommes bien d’accord.
Ce monde (immonde) n’est déjà pas trop marrant à en croire nos gazettes.. C’est bien pourquoi je cultive le rire, les bons mots surréalistes ou au trente troisième degré, la rigolade et les blagues sauf les bêtes et trop méchantes.

Bien sur : chanteuse à textes – c’est rarement marrant. C’est bien pour ça qu’ici, on fait la contrepartie pour égayer Al.Hy et alhyens.

Nécessité d’autant plus forte qu’on ne peut pas dire que nos comiques actuels soient vraiment comiques avec les clichés usagés.. j’ai beau me gratter le front, je n’en vois pas un qui me percute l’esprit

Spectacles d’humour et one-man-shows à Paris ..

  • Les Alcoolytes : Dialogues de sourds
    (2 votes)

  • Alexandre Barbe : Nique le stand-up !
    (11 votes)

  • Arnaud Cosson
  • Arturo Brachetti & Friends : Comedy Majik Cho
    Tarifs : Place de 20 à 71€ .. A ce prix là, ils doivent offrir une louche de caviar à l’entre-actes.

  • La Bajon
    (4 votes)

  • Benjamin Verrecchia
    (16 votes)
    36€ – plus c’est cher et moins c’est mauvais ?

  • Bérengère Krief
    (130 votes)
    « Un show où Jeanne d’Arc croise Batman et Freud côtoie Ribéry. Fraîche et moderne, girly et universelle, Bérengère Krief .. »
    Tarifs : Place 16€ – Mouais, ça vaut pas plus. Comme quoi, fo pas se fier aux votes.

  • Bonaf
    (15 votes)
  • .
    Passons sur les Jean-Marie Bigard et autres Anne Roumanoff les Djamel Debbouze .. Elie Semoun, Palmade et Laroque qui radotent.

    Laroque & Palmade – à la rigueur.
    Bref : depuis Desprorges (de par sa finesse) et Coluche (par sa lourdingue) qui était passé maître avec sa « .. différence entre un pigeon. » on ne voit rien venir. Il y a quelques « petits amuseurs » mais avouons que ça manque de pépse. Ce ne sont pas les vannes de zinc de Jean-Marie qui me feront grimper aux rideaux.

    coluche2

    Je rappelle qu’ici, les membres fondateurs sont k’humour débridé 2° degré mais aussi le surréalisme (le décalé) et Coluche nous plait bien à cause de ça.
    Cette histoire de « .. différence entre un pigeon » (1) est l’archétype de la blague surréelle.. comment veux-tu qu’il y ait une différence entre un pigeon.
    Cette « .. différence entre un pigeon. » c’est une des multiples questions que les DRHs posent à des prétendants collaborateurs BAC +9. Le but étant de déstabiliser le candidat.. voir comment il se sort d’une situation très difficiles voire absurde.. une impossible « mise en condition ».
    Comme quoi l’ « illogique » a bien son intérêt.

    La logique, c’est un métier

    Il y a celle-là aussi – question déstabilisation :

    « Le train d’arrête et montent 10 voyageurs..

    .. descendent 2 voyageurs.
    .. en montent 4 .. »

    Bon – après s’être fait promener ainsi entre 7 ou 8 stations.. le résultat donne 18 et l’examinateur te demande sérieux :

    « Combien avait-il de stations ? »

    Mais ne crachons pas dans la soupe absurde ou surréaliste – nous, qui avons tété aux mamelles de Pascal et Descartes.
    En Chine par exemples – en Asie, les formes de pensées sont différentes des nôtres tout en donnant satisfaction, en particuliers dans la démarche ontologique, qu’est ce qu’on fiche sur cette planète, la valeur de l’argent, le « bien » et le mal.
    D’ailleurs, même nous – imprégnés de logique, avons recours à la « logique floue » pour résoudre des problèmes des plus épineux.
    Pas si floue que ça d’ailleurs puisqu’elle sert au contrôle aérien (gestion du trafic aérien).

    (1) Ce bon mot est une reprise.

    Piano forte (Secrets d’Al.Hycoves)

    Al.Hy nous corrigera le cas est chiant ..

    Le clavecin « pince » les cordes, ainsi – on peut pas jouer du clavecin autrement que l’instrument ne le décide.. on ne peut pas jouer « fort » ou moins fort; c’est joli.. « baroque », inimitable sonorité mais, c’est un peu limité. Alors que le piano – muni de marteaux, permet qu’on frappe « fort » ou pas, ce qui donnera la même note mais à des puissances différentes.

    Des pianos ont même des pédales pour ventiler les cordes et agir sur la couleur et le sustain. Pour détail : demandez à Al.Hy qui s’use les doigts depuis sa 4° année.

    Aussi : ce n’est pas évident de traduire ces différences de pression sur un clavier électronique .. sur un Moog, car la touche est ou « ouverte » ou fermée – un point c’est tout.

    Pour pallier.. donner l’illusion, les « claviers » sont muni de filtres (électroniques) d’ « attaques », de sustain .. différentes..

    Un clavier électronique, permettrait facilement de couvrir 30 octaves si toutefois notre oreille pouvait les entendre !

    On s’accorde a appeler « piano voix » un clavier qui couvre le registre d’une « bonne » voix humaine masculine à féminine de basse à soprane ++, contre alto, alto – c’est à dire : 6 octaves. Le piano forte classique couvrant lui 12 octaves.

    piano 75faef919a7aa0f1d2e29a431557a7f4

    La couleur, dans la musique.

    Eh oui !!
    On sait que l’oreille humaine entend des vibrations (sons) de – disons 15 hz, jusqu’à 18, 19.000 Hz parfois même un peu plus.
    Il est pourtant une curiosité..

    Un peu de maths d’abord (zavez pas peur, elles ne mordent pas !)

    Par exemple son « la » bat à une fréquence de 440 cycles par seconde. Si on ajoute à ce son, un peu de son « harmonique » #3 (1320 Hz), le son est plus agréable à l’oreille..
    Et – curieusement, c’est encore vrai dans les aigus sachant qu’on ne devrait plus rien entendre.. Ce fut un débat dantesque entre amateurs de musique digitale (CD-ROM) pourfendue par les oreilles fidèles à « l’ analogique » (amplis à tubes/lampes).

    tessiture7

    Tiens.. tant qu’on y est : il y a de rares personnes qui ont « l’oreille absolue », c’est à dire qu’ils n’ont pas besoin de diapason pour accorder – leur oreille est sensible à une différence de 1 Hz !

    Même une oreille ordinaire est déjà très sensible au « désaccord ». Par contre : l’oeil est le parent pauvre de la sensibilité – on est incapable de trouver la couleur bleue d’un paquet de gauloises dans un éventail (charte) de bleus ou de rouges pour le can de Coca-Cola. De là la « sensibilité » du boulot d’étalonnage aux ciné/télé.