Les smseux (Petite maj)

cappe tourrond

Les djeunes sont friands de SMS.. certains vieux l’étaient aussi d’une certaine façon; par exemple : on utilisait le télégraphe de monsieur Chappe pour se dire deux ou trois trucs et on racontait pas l’Ancien Testament – tu peux me faire confiance (3). Puis, ce fut le tour de la télégraphie « Morse », le code « Q ». QRA, signifie : « Lieu de résidence », QRT : arrêter, mourir.. QFE : « Quelle est la pression atmosphérique à l’altitude de l’aérodrome (ou au seuil de la piste)en hPa) ? », et des extensions familières comme « 77 » : bonjour, 88 : baisers (réutilisé par les CBistes).
Aujourd’hui donc, on reste dans la ligne et on va au plus rapide fort de nouvelles technologies mises à notre disposition.
Mais c’est vrai que dans l’usage courant, 88, ça manque quand même de romantisme.. vrai que ça fait reculer la langue française déjà qu’elle tousse à cause de l’améringlish.

C’est Stéphanie Bédard qui m’engueulait parce qu’elle pensait qu’involontairement, je soignais mal ma grammaire, faisais des fautes ( » .. mois saucisse. ») et qu’elle admettait mal des tournures surréalistes au 3° degré.. avant que je ne m’explique.

Les smseux vont être tro déçus car Al.Hy tient son langage, elle – même quand elle tchatte. En outre, et je l’adore pour ça : fruit du hasard certainement : elle a un verbe aussi débridé, marrant, que le mien. On a pourtant un précipice d’écart d’âge mais on vibre que je la comprend à mi mot comme elle me comprend je l’espère. Et tout ça sans sms..

A moins que ce soit une « grosse » coquine.. futée rusée kom elle est, elle s’adapte; elle use d’un bon français ou de SMS selon avec qui elle dialogue // oui, c’est plutôt ça.

Revenons-en à son esprit saute-mouton débridé :
Hier 20 h, elle me dit par exemple : « Je vais à la chasse » pour dire : « Met ton clavier en pause.. je vais acheter de la viande morte à la superette du coin car je commence à avoir la dalle ». Ou déclare à ses alhyens :

Al.Hy 17 août
Envolée sur Zébulon depuis quelques jours, voici ma carte pause-(t)-hâle.
J’ai déjà hâte de vous retrouver,.. Tellement de choses nous attendent..

Ce qui dénote un caractère trempé d’une bonne dose d’humour // Vous avez peut-être vu comme moi, Al.Hy tirer la langue durant une interview (Après Wuther .. de mémoire)

« Mots » exactement du genre de ceux que j’écris moi même 😉
Et Al.Hy – involontairement ou pas (certainement) ne joue pas qu’avec les mots mais aussi avec le sens car sur l’illustration où elle tombe dans une piscine enroulée de palmiers :

Envolée sur Zébulon depuis quelques jours, voici ma carte pause-(t)-hâle
J’ai déjà hâte de vous retrouver,.. Tellement de choses nous attendent..
Sachez, mon adorable tribu, que je serai bientôt au service de vos oreilles !
Baisers mouillés,
Al.Hy

qui a l’évident sens de « hale » comme « halée » (bronzée) par le soleil. Que dire : triple sens : carte postale, mais « pause » (congés bien mérités) ..

Idem pour ce qui est d’autres jeux de mots dignes de Salvador Dali – genre « Je ma muse » qui défriserait Stéphanie, mais qui est mignon comme toute (1). Moi, c’est de même facture genre « petite nana chronique » ou « internenette » que je m’aime bien aussi.
Ophélie/Al.Hy préparait un bac lettres.. alors, elle use correctement les mots – c’est normique.
Elle en use joliment d’ailleurs pendant que nombre de mots tombent aux oubliettes sous la pression de l’anglais – comme ce « stress » qui ne veut strictement rien dire alors qu’en français, on a bien 50 mots pour exprimer telle idée. Tiens – ne serait-ce que :

design kate micucci

Affolement, angoisse, angoissé, anxieux, appréhension, alarmé, à cran, agité, à bout, aversion, avoir peur, contrainte, craintif, choqué, commotion, claqué, crevé, dépassé, débordé, harassé, épuisé, embarrassé, embêté, empoisonné, épouvanté, ennuyé, émotion, ébranlement, exploité, éreinté, exténué, énervé, effroi, s’effrayé, effarouché, fatigué, forcé, fébrile, fourbu, frayeur, frémir, frousse, frissonner, hantise, harassé, humilié, impressionné, inquiet, impatient, intimider, las, lessivé, menacé, meurtri, miné, moulu, noyé, obligé, contraint de/à, obnubilé, outré, obsédé, paniqué, poursuivi, apeuré, pressé, peine, peureux, phobique, pusillanime, pensif, préoccupé, palpiter, perdre ses moyens, rompu, s’alarmer, soucieux, soucieux, songeur, secousse, surchargé, surexploité, surmené, sursauter, tarauder, terreur, terroriser, traumatisme, tendu, tension, tourmenté, troublé, timide, timoré, avoir le trac, tracassé, trembler, tourmenté, trouille, vanné, vidé ..

.. je me suis arrêté à la lettre « v » et encore – j’en oublie bien une vingtaine.

Dans cette pauvre langue qu’est l’anglois.. il n’y aurait qu’un mot pour résumer tout ça ?
Le français est une belle langue mais il est vrai qu’on a intérêt souvent, à la raccourcir, simplifier mais l’ « améliorer » aussi, jouer avec – comme fait le poète, lui inventer des tournures comme « Je ma muse » qui couvre joliment bien un concept, celui d’être inspirée par le feunne.

Ce polichinelle qui critiquait Al.Hy qu’elle gueule ou crie.. moi, quand j’entend Al.Hy, je vibre en accord « parfait » avec ses ré, ses la ♬ et ses zut. Idem pour sa façon de s’exprimer internetement.

Ou alors – suite à un accident de bracelet (2) : Ophélie est un peu ma fille.

(1) « Tout » s’accordant avec Al.Hy, comme chacun l’a comprit.

(2) Ref. à « La vie n’est pas un long fleuve tranquille ».

(3) Un épisode de Kaamelott rigole d’un ancêtre au télégraphe Chappe.. où on communiquerait avec deux drapeaux comme dans la marine aussi.

[Tags Keywords Kate Micucci]

Publicités

Elle peut le faire !!

Al.Hy s’est beaucoup prêté à l’objectif de sa photographe « principale » Amel Kerkeni, qui lui fait de splendides photos.

« .. splendides photos. » bien qu’un peu classiques.

Mais il ne faudrait pas oublier que celle-là :

al.hy 385661_157900147686969_1225689229_n retouchee. ext

bluffante sexy est de Stéphanie Volpato (FB) qui tire les portraits et la mode.

Ici, on a quelques photos « un peu sexy » ou « sexy par destination » (1) d’Al.Hy – mais Al.Hy prétendant vendre sa voix plutôt que ses charmes, est radin question « sexy » ce qui n’empêche que Stéphanie est quand même parvenu à la convaincre de mettre des jarretelles pour l’occasion.

C’est un fait la sexualité compte beaucoup dans notre vie et que l’ignorer – surtout dans les médias, ce serait dommage.. même à petite dose.
La chanson, la poésie, mais l’image « physique » aussi, fait partie de nos besoins oniriques – d’autant qu’Al.Hy s’intéresse surtout à un publique jeune, particulièrement prêt à séduire et à être séduit.

En somme : merci Stéph. d’avoir poussé Al.Hy dans des retranchements qui ne nous déplaisent pas 😉

(1) En matière de justice – une arme par destination, c’est un objet ordinaire dont l’usage a été détourné pour servir d’arme – comme un crayon pointu. «  »sexy par destination », se serait « sexy malgré elle » en somme.

C’est pas si fréquent & « gentil » usagé

Un commentaire sur deux.. c’est pour m’engueuler..

Que je cause mal le parlement français .. que j’écris trop vite et sais plus s’il faut un « d » ou deux à address .. bref : ça va jamais.
Il n’y a pas que l’orthographe .. le style aussi : le second degré est strictement interdit..

Le français subit-il

furax_ru2

  • un ramollissement du neurone
  • simultanément à une contraction du trou du ..?
  • Et-il borné ? Tombé sans imagination ? Lobotomisé hors « distractions citoyennes » autorisées et autres « fête des voisins » que si tu crèves le lendemain, personne ne lèvera le petit doigt ?

    En même temps « libéraux » pour soi-même mais très critique quand il s’agit des autres (des « vieux », alors – on n’en parle même plus).

    Bref : ça manque d’humour tout ça et il est inutile de ressortir les « gruyère qui tue » des Pierre Dac & Francis Blanche.. ça ne fait même plus sourire – pas assez « exotique » ?

    ♥ Tout ça pour dire quoi ? Quelle est la portée de cet entrefilet ?? C’est tout bonnement qu’un bloggueur sympa s’est fourvoyé – pardon : abonné à https://hypheurite.wordpress.com.
    Je clique de ce pas jeter un coup d’oeil pour vite comprendre que nous avons des styles.. comment dire ??
    Disons : des styles jumeaux.
    Gentil moqueur mais sans une once d’agressivité .. sauter dans les flaques ~~ déjà, avec un nom comme ça, tu sais à couac t’attendre 😉

    Il ne cause pas d’Al.Hy mais est-ce la peine ?? Il doit avoir une fille de son age (à Al.Hy) qui y pourvoira.

    ♥ Un autre ami c’est joint à notre petite table ronde.. c’est images_provence.. encore un WordPress qui s’occupe de musique, de montage, de belle images qu’on gardera sous le coude pour cet hivers et de bien d’autres choses. Style affable (accueillant, aimable, amène, avenant, bienveillant, civil, courtois, hospitalier, poli, prévenant, serviable, sociable – d’après linternaute.com) et décontracté.. Lui non plus n’a pas besoin de cause d’Al.Hy.. c’est son « grand » qui s’en charge 😉

    sydony 14

    Pourtant, quand j’échange des propos avec Al.Hy – « n’a » que 19 ans.. on se comprend en français.. comme quoi, tous les djeunes ne sont pas fourbis de la même pâte. Comme avec mon fils de 23.. pas besoin de « kiffer » pour se faire comprendre. Al.Hy utilise même le mot « gentil ».. moi qui le croyait has been du dictionnaire. !

    Un adage chinois dit « Fumer rend gentil ».. on est pas forcé, mais j’en connais qui auraient bien besoin de trois paquets par jour.

    Rappel toutefois – mais est-ce bien nécessaire ? Ici, notre crèmerie – notre raison sociale est de paparazziter Al.Hy tant qu’on le peut.. les petits problèmes d’une chanteuse qui deviendra (encore plus) grande, et si on a quelques mots sur cette société dans laquelle baigne Al.Hy, il est hors de question de s’embringuer dans des états d’âmes sociétaux ou politiques – il en foisonne déjà suffisamment. On est ici pour se dérider, se faire du plaisir dans les oreilles, pas pour refaire le monde.

    ♥ Même des demoiselles passent par ici – pour mesurer nos « tablettes » 😉 ?

    Voilà, ça, c’est une bonne chose de faite ! Mais moi, je fais quoi moi ? Bon je vais pas faire genre, de toute façon j’en meurs d’envie alors… J’accepte ! & forcément, je vais voir ses photos ahah.

    Hummm, merci les copains du rugby de mettre des photos des vestiaires, parce qu’en plus d’être super gentil, il a des super tablettes ! L’homme parfait *bave* .

    Cochonnes !! Nous qu’on croyait être seuls à reluquer sous les jupes des filles 😉 !

    MlleSydony parle à son journal tous les jours.. mais nous aussi, on la surveille du coin de l’oeil – on regarde par dessus son épaule qu’elle fasse pas de bêtises.

    On peut aimer la langue française, mais – quand on souhaite faire passer une idée, ce n’est pas une priorité, c’est l’idée la priorité.

    Les vieux – c’est toujours comme ça

    « De mon temps, c’était l’bon temps »
    et c’est comme ça à chaque génération : les jeunes sont des « blousons noirs » ou « des punks », à notre époque, c’était différent, on aidait les vieilles dames à traverser au passage clouté.

    Tout ça, c’est faux – bien sur (les époques se ressemblent), mais c’est un peu vrai quand même..

    Voyez par exemple cette émission « Fans des années 80 » qui commencent en 70 d’ailleurs – émission à trois heures du mat’. Cette redite de redite montre quand même l’hyper créativité de cette époque qui a vu des Beatles aux Pink Floyd.. Led Zep, Andy Warhol et j’en passe.

    Mon fils – très critique sur la pauvreté française et pauvreté occidentale – a passé son adolescence en Chine et il supporte très mal le « climat » français, le rap, le manque de créativité.
    Lui et moi : on est des vieux en somme.

    Quand j’écris « Beatles aux Pink Floyd.. », ça dépasse les musiciens chanteurs bien sur, ça affecte la société en profondeur; c’était « la guerre du Vient-Nam » qui – contrairement à l’Afghanistan, a affecté, modelé, les visions artistiques, musicales .. le théâtre et le cinoche.
    Comme quoi : « une bonne guerre », ya qu’ça de vrai 😉

    A notre époque : à par le rap, on a guère droit qu’à la télé-réalité.. tous deux en guise de « révolution culturelle » 😉

    Heureusement que quelques museaux sortent du lot – comme Al.Hy, sans ça « Bonjour Tristesse ».

    Le style de notre feuille « hypheurite.wordpress.com »

    Lors s’un échange avec une personne publique, je me sens obligé de justifier de mon style qui plait ou mais déplaît aux puristes :

    « Pour ce qui est des fautes de syntaxe etc [..] il faut que je précise que je m’adresse à des jeunes qui font eux-même preuve d’une certaine liberté de langage comme tu sais – et encore, je ne « kiffe » pas 😉
    En outre des « ya » familiers pour « il y a », j’use volontairement de libertés surréalistes parfois, jonglant avec les « meaux ».. leurs sonorités avec l’ellipse et l’antiphrase comme alliées.
    C’est un style – bon ou mauvais, du à l’abus de Boris Vian et Saint-John Perse, sans doute.
    Fort de ces précisions, je me sens un peu plus lisible.
    Encore : ne me reproche pas mon français car je suis un de ses acharnés défenseurs et c’est en l’aimant, c’est après l’avoir tant usé et usité, que je me permet ces libertés [..] »

    C’est un art difficile, la quadrature du cercle que d’être lisible par les défenseurs de la langue française et aussi sympathique aux jeunes qui justement prétendent se libérer des sentiers battus par leurs parents.
    « Je kiffe pas quand c’est écrit en Victor Hugo » disent les uns.. « Donner le bon exemple » d’un autre côté.. art difficile que de plaire à tous, c’est ainsi qu’ici, on s’exprime bon an mal an, « entre les deux ».

    [Tags Keywords opérateur de prises de vues ciné, sondier , garde mots]