Un peu de sexes, maintenant (Maj)

Sous-titre : « Ce que les gens sont compliqués, quand même ».

♥ Mais noooon !

Pas de « Q », ou alors, c’est qu’on s’est trompé de site.

sdm Mélusine Mayance  Léna

Qu’Al.Hy soit une pretty gal, c’est une chose.. mais ici, on ne parlera pas de bimbos. Je me pencherai seulement sur un curieux phénomène de société.
Ce phénomène, c’est que – contrairement à des ouvertures sociétales comme le mariage homosexuel (qu’on soit farouchement « pour » ou farouchement tout contre.. et c’est ce qui va me faire parler à la première personne :

c’est que des choses des plus naturelles deviennent suspectes.
On vit – d’un côté, une libération sexuelle pas loin de l’outrance.. des Meetic d’échangisme ornant nos publicités alors que comme je l’ai vécu dernièrement : je passe pour un dangereux pervers d’avoir demandé – dans le bus, à une maman, de faire une photo de sa splendide gamine.
Bon, c’est vrai que j’ai des enfants qui ont passé la 20 aine, mais, est-ce que « demander poliment » fait de moi un maniaque ? Vas comprendre.

Voyez l’illustration par exemple.
Après les heures de vol (pas « viol ») si j’écris que j’adore Audrey Lamy, on va déjà dire que c’est louche eut égard nos différences d’âge.. à la rigueur; mais tu imagines que je dise aimer la coiffure, le cou – la gorge, de Mélusine ? alors, une commission rogatoire n’est pas loin ..

bassin2

Et cette hystérie est générale que systématiquement (depuis cette légitime chasse aux pédophiles), quand il s’agit de sexe ou plus simplement de beauté du sexe opposé, tu te fais suspecter de borderline serial-killeur en puissance.
N’aurai-je plus le droit de parler des « dessous l’Al.Hy » sans qu’on fronce les sourcils ?
« Il est fumeur en plus ».
D’où nous vient cette chasse hystérique.. aux hystériques justement ? Drôle de société où on dresse les uns contre les autres – les homos contre les pas, les noirs contre les fromages blanc, les jeunes contre les moins .. Les méfiance et défiance (par « devoir de précaution ») représenteraient un « progrès » ? Déjà qu’on utilise plus des mots comme « gentils ».

alizee12

♥ La différence

entre les jeunes et les anciens, c’est l’expérience ou « les expériences ». Ainsi : si les jeunes découvrent, les vieux peuvent en parler, eux, de ce qu’ils ont découvert au fil de l’eau.

Connaître les filles « en détail » ne fait de nous des sadingues.
Personnellement, j’ai été opérateur de prises de vues ciné, caméraman et ai donc été très près de l’esthétique des gens, des femmes.. ce qui m’a fait les observer sous tous les angles.. maquillage, tout ça..
Tiens .. deux exemples qui montre combien on peut devenir « technicien en filles » sans pour ça, en abuser.
Ces exemples attrayant au comportement, aux déplacements devant la caméra.. pourquoi un mec et une fille, ce sont bien deux « gens » différents.. non permutables.

Par exemple : le port du pantalon.

Contrairement à ce que racontent les médias : hommes et femmes sont très différents « physiquement » (sans compter les hormones et les métabolismes). L’ossature est différente; la mâchoire, les arcades sourcilières, la nuque – la médecine légale le sait bien. Pire : l’os iliaque n’a rien a voir et nul opération n’y ferait rien.
Ce qui influe par exemple, sur le port du pantalon; une fille dans un jean – ça va, mais dans un tissu léger : c’est nul.

Ossature qui déteint sur le comportement (C’est le deuxième de mes exemples). lors se nombreux mouvements – du à l’attache des fémurs dans l’iliaque, les filles resserrent leurs genoux dans leurs mouvements, quand elles marchent ou courent.. les gars – c’est le contraire; ils donnent parfois même l’impression d’être nés sur un tonneau !

chloe al.hy 5

A l’arrêt, les filles (regardez les dessins de mode) on la pointe des pieds vers l’intérieur – les types : le contraire.
Voyez l’illustration où « visiblement » Al.Hy est bien une fille !! Un gars ne se tiendra JAMAIS comme ça; et Chloé – qui pour les mêmes raisons, se tient (comme un cheval) : « en danseuse », sur une jambe (droite) – toujours à cause des attaches à l’os iliaque.

C’est ainsi que des professions – comme opérateur ciné ou photographe, finissent par avoir des « travers » professionnels qui n’ont rien de pervers .. ce qui m’autorise à « dévisager » telle gonzesse de haut en bas sans rougir de honte.
Vous voyez bien, qu’on peut être âgé, près des filles – sans être un dangereux psychosé 😉

Publicités

Ecstasiés

Patricia 25 jul 2013 sur ta télé FR3. Elle répond à la question « Personne ici, n’en a jamais fumé [de MArie-Jeanna], bien sur »..

Elle dit « .. un p’tit peu » durant l’émission BCBG « Les chiffres & les lettres ». L’autre .. présentatrice FR3 (« Arielle » ou un truc comme ça) ) qui ne sait plus où se mettre quand eux, présentateurs, ne finissent jamais leurs phrase de vanter le vin ou le scotch sans un « .. avec modération » tonitruant.

Si AL?Hy se piquait, ce serait pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien-pas-bien etc – du tout. La poudre idem. Bien que nous – dans le milieux du spectacle et encore plus de la zique : on n’a jamais vu personne « ne pas fumer » si tu vois.
MDMA_animation
C’est vrai que brouter un peu n’a jamais envoyé personne au psychiatre (la poudre : si). Par contre : les trucs de synthèse où « léger » dérivés de l’héro, opiacés, sont particulièrement vicieux. Les trucs de synthèse bousillent effectivement quelques neurones à chaque passage; le plus célèbre était le LSD.

Le crack est beaucoup plus vicelard :

Un dérivé de la cocaïne : le crack
Le crack est un mélange de cocaïne, de bicarbonate de soude et/ou d’ ammoniaque, qui se présente sous la forme de petits cailloux. L’usager en inhale la …
http://www.drogues-dependance.fr/cocaine-un_derive_le_crack.html

car il induit une accoutumance , une lente dépendance (comme la coke dont il est les épluchures) et c’est un tremplin pour tomber en plein dans les trucs plus durs : la poudre voir la piquouze.

Les effets secondaires sont surtout sociaux (chacun fait ce qu’il veut de sa paillasse), car avec un petit salaire et au prix où est « la ligne », la fin du mois arrive le 5. Après : on puise dans la caisse de ce salaud de patron.. etc on fait les conneries qui remplissent journalièrement deux colonnes des journaux.

Le kif, le shit et autres herbe au doux nom de Marie-Jeanne : d’évidence, ce n’est pas cliniquement plus grave que le tabac d’autant que certains fument deux paquets par jour alors que rares sont ceux qui vont se rouler 40 pétards/jour.

Le tabac comme « drogue douce » comme ils disent.. d’abord, je suis fumeur. On dit que « fumer rend gentil » (je suis très gentils) (1), mais ce n’est pas un conseil à donner. Pourtant, les statisticiens nous montre souvent des images de cancer du poumon souvent bricolées.. en oubliant que l’amiante, le charbon et surtout la pollution aux hydrocarbures (que tout le monde ou presque – respire tous les jours derrière l’autobus) ont bien 90% de responsabilité dans cet épouvantail. A l’époque où j’ai commencé à cloper (du « bois fumant » !) ce n’était pas interdit et si c’était si mortel : les autorités qui nous protègent à coup de « cellules d’assistance psychologique » et de « devoir de précaution », interdirait tout bonnement le tabac.
Chimiquement aussi : le vieux tabac brun « Caporal Gris » est dix fois moins toxique que toutes les saloperies, appétants qu’on trouve dans le tabac « jaune ».
Un petit coup de patte à ceux qui prétendent que le shit, c’est « meilleur » que le tabac : ils ne se vantent pas que la plupart du temps, on met 10% dans.. du tabac !! « J’ai arrêté de fumer.. je me borne au cannabis » elle est bien bonne.

On ne conclura pas sans survoler les petits poumons d’Al.Hy.. qui a cessé de fumer nous a t’elle juré/craché.. Le tarpé ? elle fréquente les gens de la musique.. que veux-tu, mais rien ne dit qu’elle fume. Et puis : question d’entretenir sa voix, elle n’a pas le choix.
Elle se rattrape sur une bonne demi côtes de Provence.. chacun son truc.

Note sur l’illustration du bas : ce n’est pas Al.Hy – la preuve : ce n’est pas un clavier Apple ~~ 😉

(1) Pas comme les « anciens fumeurs » – en « manque » d’évidence, qui sont d’une hystérie anti-fumeur qu’on les inviterait bien chez le psychologue.