« Ah si j’étais ri-cheu ♫ « 

Pour échapper à ces crapules vendeurs de ronds en plastique dans un boitier et une jaquette.. échapper aux argentiers MGM, Univer sale ou autres – le mieux est encore de promouvoir la vente en ligne iTune ou My Maajor Compagny (1)(2).
Sur un CD à 15/20 euros, cette crapule se réserve quand même 90%.. c’est cher le plastique !!

Combien peut-bien toucher un artiste – à vue de nez ?
C’est compliqué bien sur car les intervenants peuvent être nombreux.. impliquant un partage du maigre gâteau (pour les principaux intéressés !) entre « reprises », auteur, interprète, fabrication, production souvent fruits de protocoles ..

Là, on a un article chartsinfrance qui donne des idées :

quinquabelle

« Le téléchargement est surtout utilisé pour des achats de single » confirme Claire Giraudin, en prenant l’exemple de la plateforme iTunes. La Sacem, notamment garante du respect et du reversement des droits d’auteurs, explique percevoir « entre 90 centimes et 1,10 euros, soit 9% du prix hors taxes sur un CD de quinze titres » acheté sur la plateforme Apple. « Par titre vendu, la Sacem perçoit 7 centimes d’euros au total pour le ou les auteur(s), le ou les compositeur(s) et le ou les éditeur(s) », sachant qu’un morceau unique coûte généralement 99 centimes au consommateur. Quant à l’interprète, on estime qu’en moyenne 2 centimes lui reviennent [..]
Invité
le 02/12/2011, 15:58

Si je peux me permettre, la Sacem ne rémunère pas les interprètes, uniquement les auteurs compositeurs et éditeurs.. donc ce que perçoivent les interprètes leur est versé en vertu du contrat qui les lie à leur label.. et par leur label.

Encore (en 2006) :

Les interprètes qui sont liés à leur producteur par un contrat d’exclusivité traditionnel reçoivent à ce titre deux revenus principaux : les cachets d’enregistrement, dont les niveaux restent très bas et – pour les artistes principaux – les royautés (pourcentage) sur les ventes de leur disque et sur les utilisations secondaires de leur travail.
En moyenne, pour un album de variété française, l’interprète principal reçoit des royautés qui correspondent à 4 % du prix de vente TTC au public soit moins de 60 centimes d’euro par CD. Ces royautés doivent être partagées entre les artistes s’il s’agit d’un groupe.

Note sur l’illustration : elle renvoie au site d’une quinqua « quinquabelle, bourré de splendides images.

(1) Dont un des fondateurs est – comme par hasard : Michael Goldman.

(2) Et de trouver un moyen de régler une fois pour toutes cette question de « piratage ».

[Tags Keyword eMule, HADOI]

Torchons et serviettes

Pour faire un album « Génération Goldman » on se dit qu’ils vont prendre des vieux – eh bein.. pas trop puisqu’on trouve Moire et la victorieuse « surprise » Amel Bent de The Voice Jenifer.. comme de toujours bien entendue et Baptiste Giabiconi, même la « chanteuse » (si on veut) « ZAZ..

Jean-Jacques Goldman : L’album-hommage ’Génération Goldman’ par Jean, 25 février 2013 Jean-Jacques Goldman fait l’objet d’un album-hommage.

bouche51

[..] des artistes de la nouvelle génération, comme M. Pokora, Jenifer, Tal, ou encore Shy’m [..] En dehors d’un petit duo avec Grégoire et d’une prestation-surprise en mai 2011 en soutien à l’association Ela, son absence se fait cruellement [..] Un album-hommage à Jean-Jacques Goldman intitulé Génération Goldman sort le 19 novembre. Les grands succès du chanteur y sont repris par les artistes à la mode : M Pokora et Tal (Envole-moi), Jenifer (Sache que je), Amel Bent (La Vie par procuration, Zaz (Pas l’indifférence), Shy’m, Corneille, Christophe Willem, Florent Mothe, Merwan Rim, Emmanuel Moire, Baptiste Giabiconi (Là-bas), Amaury Vassili… A noter enfin qu’il s’agit d’un projet confié au label My Major Company [..]

En savoir plus sur http://www.evous.fr/Jean-Jacques-Goldman-album-hommage-reprises,1178477.html#WgQBrFIQ8vdSCXmP.99

.. bref : tout qu’est-ce qui faut pour montrer la musique qui monte – sauf : Al.Hy.

Ignorer Al.Hy : c’est comme ignorer le Soleil ou la Lune..
On en revient toujours à cette même poignée de lèche Bruel ~~ pardon : bottes sans imagination.. qui inondent nos dimanches après midi.

Sans blagues.. qu’on aime ou pas – avouez qu’Al.Hy était une invitée IN-CON-TOUR-NABLE.

Comparer Al.Hy (Adorables gueulardes)(Maj Stéphanie)

.. Voilà, ça devait bien arriver.

On a tout retourné.. les Voice « Un », les Voice_2 etc .. dans tous les sens et : résultat de nos courses : il n’y a guère que

Stéphanie Bédard qui le fasse (se comparer à Al.Hy) et à 90% – ce qui n’est déjà pas si mal. Et puis : sur scène, comme Al.Hy dans un autre genre : toutes deux remuent joliment, savent utiliser l’espace à leur avantage.
En boite de nuit ou sur une piste de danse : pour que tout le monde s’arrête admiratif : il suffit de lâcher Stéphanie.

Stephanie Lamia.. alors là – j’en parle même pas.. la comparer physiquement à Al.Hy à la rigueur ? Mais question registre : c’est le jour et la nuit.

Là – on a fait la fête aux Stéphanie et Al.Hy.. pour le reste de la brochette The Voice : notre inspiration s’est arrêté là; pas mal de « pas mal ».. quelques effets boeuf, sans doute mais rien qui casse la baraque des performances vocales.

C’est un blogueur qui disait d’Al.hy : « Je l’aime pas car elle crie » comme si, dans les arts picturaux, le ROUGE était interdit – mais bon D.. tu n’es pas forcé de t’abîmer les oreilles, tu peux te contenter de ça.

Pour les choses sérieuses :

Craquante non ?
Sans dec. et seulement techniquement – vous l’avez noté : elles ont toutes deux ce même raclement de gorge alhyen. Stefanie, c’est quasiment de l’Al.Hy question registre bien que celui d’Al.Hy soit un peu plus large avec plus de profondeur dans les basses.
Mais bon, avouons que ça le fait bien; c’est gravos super goude.

J’en profite pour souligner qu’au Québec, dans « Belle & Bum » par exemple : on met souvent plein feux sur les musiciens alors qu’en France, il faut gratter profond avant de mettre des noms sur telle ou tel.

« Belle & Bum », c’est une émission habituelles de Stéphanie Après 10 belles années, Belle et Bum fait toujours danser et chanter tout le Québec! Le plus gros party musical de la télévision d’ici se poursuit! Chaque samedi devient une occasion pour festoyer!

Emission hébdomadaire avant qu’elle ne s’essaye à The Voice pour débarquer finalement dans la comédie zicale « Les Robin des bois ».

Wiki :

En 2005, Stéphanie atteint la finale de Star Académie. Par la suite, elle devient chanteuse-maison pendant 2 ans à l’émission musicale Belle et Bum sur Télé-Québec.
Elle participe par la suite aux spectacles suivants: Joe Dassin: La Grande Fête Musicale (présenté aux États-Unis et au Québec), Big Bazar, Noémia, De Juliette à Don Juan; à quelques revues musicales dont Get Up!, Hollywood Melodies; elle est également choriste pour quelques spectacles des festivités du 400ème de Québec et pour le spectacle Paris/Québec qui eut lieu tous les ans sur les Plaines d’Abraham à Québec.
Sa voix versatile l’amène à prêter sa voix à divers projets (Marc Dupré, Peter Ranallo, Pubs, Pinnochio 3000, Ao La Fantastique Légende).
En 2012, elle participe à la première saison du télé-crochet musical français The Voice, la plus belle voix2,3. Elle est éliminée au premier live face

Que dire de ces candidates, de ces perles « éliminées », c’est un autre sujet.

Note : Via FaceBook interposé, Stéphanie nous a tiré les oreilles à cause de cet article qui manquaint de limpidité.. c’est vrai qu’on était allé un peu trop vite en besogne.. « Plus vite que la musique » comme vient de le dire Al.Hy.. En espérant être plus clair 😉 maintenant.

[Tags Keywords Robin des Bois album Génération Goldman]