On est pas ici pour faire de politique

mais pour se mettre au diapason du jour ~~ en chanson !

Après ça, chacun en pensera à sa façon.

Publicités

« Imposture » sur TMC et « Pas de Panique » suivi de « Chloé Saint-Laurent »

.. c’était le 29 juillet et avant-hier.
Deux films – vraiment pas spectaculaires.. mais qui forcent à la réflexion.

TMC – Imposture
Cinéma Policier-Thriller (1h46)

l'imposture - Laetitia Chardonnet10

Un mauvais écrivain (Patrick Bouchitey) enlève et séquestre une excellente écrivain.

En quelques mois – dans la cave, Laetitia Chardonnet s’adapte et fini par aider son tortionnaire à écrire : lui écrit, mais sous sa direction.
S’établit une étrange relation – presque amoureuse (1), entre amour filial et amour tout court, se tisse entre eux.
Puis, elle a l’opportunité de se sauver.. et se sauve.

Il l’a retrouve 6 mois plus tard à l’opportunité d’un salon littéraire : Elle avait emporté le manuscrit sur une disquette et à fait publier le bouquin sous son nom .. En somme : il s’est bien fait avoir par celle qu’il avait eut.

Ce petit article pour situer nos sentiments – En extrapolant un peu : peut-on aimer sans possession ?

Les années 70 de « faites l’amour pas la guerre » à l’époque bénie des Beatles, donnèrent lieu à des expériences de groupes, de non-possession où chacun s’ « échangeait », n’avait pas de partenaire défini/e .. Puis on a laissé cette forme de société idéalement .. utopique dont les résultats n’étaient pas terribles; pas toujours concluants, pour en revenir à une forme plus traditionnelle.

Bien que cette expérience puisse nous aider à nous poser de bonnes questions comme : Qu’en est-il de la possession dans l’amour ? la jalousie est-elle un composant naturel ? Où nous situons nous là dedans ? dans notre société ? Acceptez-vous d’avoir été trahi/trahie, cocufié ?

Autre film – thème très différent, mais il touche aussi à la psychologie, même si ça n’a rien à voir avec le sexe.

Dans « Pas de Panique » Frédéric Diefenthal est atteint d’hypégiaphobie, la phobie des responsabilités. Il perd ses moyens dès qu’il lui faut prendre une décision.

Pendant une bonne cinquantaine d’années, l’ensemble de notre psychologie, de ces troubles, a été réglée par les pseudos lois freudiennes avant que d’éminents penseurs ne mettent Freud à la poubelle. Freud s’avérant être un fumiste qui aurait aimé imposer aux sociétés les solutions à ses propres problèmes (2), mercanrile par dessus le marché.

Malgré ça – le plis étant pris, on continuer à nous saouler, nous bassiner avec de la psychologie freudienne de bas étage à tous les étages..

Prenons un exemple : Les filles et leurs « problèmes » .. Les gars boutonneux aussi – il est vrai.
Chacun son truc : on est jamais content, jamais satisfait de nos relations avec les autres, du moins quand on est jeune; quand on se cherche encore.

Par dessus le marché : notre société incite les filles à une « sur-exposition » à but de séduction : Trop maigre, trop enveloppée, le visage trop rond, les cheveux trop « gras » avec pellicules. peu de seins.. fesses plates ou « en goutte d’huile ».
L’entourage .. la famille « trop proche » qui n’aide pas non plus à la construction à cause de la surprotection.

On peu se poser des questions : souffre t-on d’une affection quand on est pas bien dans sa peau ? faut-il courir chez le psychiatre quand on a rêvé d’inceste ou de tuer sa mère ?
La maladie, c’est plutôt d’avoir contracté la « freudite »; avoir la conviction que ce fumiste de Freud peut quelque chose à vos supputés vrais problèmes (en admettant que vous en ayez de vrais « problèmes »).
Dans les pays pauvres, où il faut bosser 12 à 14h par jour, on a pas le temps d’avoir des états d’âme; on ne vas pas « au » psy chaque fois qu’on se raye un ongle.

pas de panique - Gaëla Le Devehat 6

Nous avons tous nos petits travers.. Ce sont nos mini-névroses qu’on appelle globalement « le caractère »; chacun a le sien et C’EST TRES BIEN COMME çA;
tu te rends compte si tout le monde se ressemblait ?

A en croire les psys : nous avons TOUS au moins UN problème.

Quand vous arrivez en avance : vous êtes angoissé
Si vous arrivez en retard – vous êtes immature
Pile à l’heure : Vous êtes un maniaque.

Il y a cette histoire fumante :

Le mec ne sait plus si son copain est au troisième ou au quatrième, alors – au second, il sonne chez le médecin pour se renseigner. En en sortant : le doc lui a diagnostiqué trois pathologies graves . 😉

Bref : à moins de sérieux problèmes de comportement (qui relèvent de psychiatre et pas d’ « analyses » bidons), c’est un fait que lorsqu’on avance mal dans la société, on peut avoir intérêt à se rapprocher de la thérapie de groupe – ces jeux de rôles qui ont l’avantage de vous faire rencontrer des gens comme vous. Ainsi, on constate qu’on est pas tout seul à traîner des casseroles.
Les autres sont le miroir de soi-même, quelque part – ils vous aident à vous voir plus clairement.
A condition de ne pas frapper à la porte de « gourous » bien sur, ou de « gourous » freudiens..

Pour les petits problèmes – toujours sur l’air « il y a toujours plus malheureux que soi », se faire des potes et aller à la piscine, les gorges du Verdon ou un stage d’équitation.. c’est encore la meilleurs des thérapies.

Bref : pour en revenir à ce film avec Diefenthal.. tombé dans cette « thérapie de groupe », il rencontrera celle qui « ne supporte pas le contact ».. provoirement, puisqu’à la fin : Ils se marièrent et eurent beaucoups de petits complexés.

Encore des histoires « mentales » avec notre profileuse de « Profilage »

Ce soir Télérama 8 août 2013 :

Jeudi 08 août de 20h50 à 21h45 sur TF1
Série policière – Profilage
Thèmes de l’émission : Réussir ou mourir

Jeudi 08 août de 21h45 à 22h45 sur TF1
Série policière – Profilage
Thèmes de l’émission : Renaissance

Jeudi 08 août de 22h45 à 23h50 sur TF1
Série policière – Profilage
Thèmes de l’émission : Lame de fond

Cet adorable « Tu m’aimeras », la semaine prochaine :

Tu m’aimeras – Saison 2 Episode 11

Prochain épisode : jeudi 15 août à 22h35

Chloé et Matthieu découvrent le cadavre d’une jeune femme laissée pour morte, dans un état de coma éthylique, sur une aire d’autoroute. La victime, qui sortait d’une soirée speed-dating, essayait de reprendre goût aux sorties après une rupture particulièrement difficile. S’est-elle arrêtée par hasard sur cette aire d’autoroute ou avait-elle accepté un rendez-vous dans un lieu si peu accueillant pour une femme seule ?

tu-m-aimeras-2-chloe-profilage31

Et c’est comme ça tout les mois d’août .. où on nous ressort généralement tous les meilleurs navets. Sauf sur ce coup là : « Profilages » car on l’aime bien notre « Chloé Saint-Laurent » (Odile Vuillemin), avec son air godiche décalée sapée par Emmaüs, qui ne se sépare au grand jamais, de son sac jaune…

Un grand malheur malheureusement, dans cette série où on trucide à qui mieux-mieux : « Dexter ».

Côté psychologie US.. borderline psycho-malade gravos : la séquence de la série « Dexter » où figurait Julia Stiles (« 10 bonnes raisons de te larguer ») s’achève un peu en queue de poissonne : Julia Stiles vient de trucider son violeur et décide (puisque son affaire est réglée) qu’elle n’a plus rien à faire avec Dexter qui lui, va continuer à massacrer les massacreurs.

(1) Syndrome de Stockholm – Wikipédia
Le syndrome de Stockholm désigne la propension des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers à développer une empathie, voire une sympathie, …
fr.wikipedia.org/wiki/

(2) Lire « Mensonges freudiens » Jacques Benesteau, et « Crépuscule d’une Idole – L’affabulation freudienne » de Michel Onfray. Après sa lecture on conclu :

Michel Onfray – après s’être fourvoyé, après un long détour par la psychanalyse en arrive à la conclusion à laquelle on est arrivé aussi : Sigmund Freud fut un gros coquin fumiste. Gros coquin qui a quand même pollué la planète de ses idées perverses durant un siècle et que, bien qu’on note une heureuse accalmie.. ça persiste encore de nos jours.

Coluche dit

dans le film « Deux heures moins le quart avant J.C » : « De toute façon, ‘pharaon’ pour moi, c’est un bon boulot.. avant : j’étais garagiste ».
Là, c’est un peu moins gratifiant comme « boulot », même vraiment moins gratifiant, c’est Dexter, dans la série « Dexter » – son job primaire c’est criminologue des projections sanguines lors de meurtres à base d’hémoglobine; mais il fait aussi des extras et dans ce cas, ça s’appelle : criminel en série.
Mais Dexter a son éthique quand même : il ne butte que des criminels particulièrement salaces, eux mêmes criminels en série – comme ça, ça va plus vite.
 

 
Bon, ça, c’est le scénar classique; scénario que devient particulièrement croustillant dans ce cas précis : c’est quand il s’amourache d’une == elle-même == criminelle.

Encore plus troublant, ce sont ces deux trois épisodes ( » Les filles des barils ») où il trucide un mec devant une fille qu’il croyait inconsciente.. manque de bol : elle est témoin de meurtre de Dexter.
Va t-il la trucider à son tour ? puisqu’à priori, c’est la seule solution « honnête »..?
Eh bien non ~~ puisqu’il ne lui reproche rien dans le fond; il va la manipuler un minimum pour la convaincre de ne plus tenter de s’échapper et aller le donner à la Police.. et la fille fini quasiment par le remercier.. pour de très bonnes raisons mais on vous laisse la surprise des cinq dernières minutes bien sur.

Voyez : on peut être « borderline » mais être sympa.

Notable aussi : c’est que la fille en question, c’est Julia Stiles (Lumen Ann Pierce ») connue par « Dix bonnes raisons de te larguer » avec cette zique nickel-sympa alternative rock de « Letters to Cleo » (voir illustration); Kay Hanley vocal et gratte, pas trop anorexique.. mais on la garde quand même.

Les mots d’excuses ne seront pas acceptés

Samedi 20:45 sur TF1 : Al.Hy dans « The Voice ».
 

 
Au fait, dans un article précédent.. on avait congratulé les musiciens accompagnant « The Voice », mais en oubliant le travail de la régie, des opérateurs/cameramen dont les poursuites sont des plus professionnelles (la moille [moy] est un art (1)).. sans eux : pas de « belles » d’image.
Merci aux travailleurs de l’ombre, ces chef-ops, ces électros, le/la monteuse.. Il faut éviter de s’engueuler avec la monteuse.. elle peut vous saccager un film – ce que le « direct » évite; en direct, c’est la régie qui « monte » – plus vite que son ombre.. sélectant telle caméra, sur 6 ou 8 de 10° de seconde en 8° de seconde.. un art invisible.. seulement visible par l’oeil du spectateur qui se régale (comme nous) ou pas 😉

Merci pour ces contre-plongées qui mettent en valeur « les jupes des filles’ .. Qui nécessitent une évidente préparation.
 

 

(1) Moy, moï, moye, moïe : ensemble de deux manivelles – la verticale et l’horizontale, qui servent à déplacer l’angle de la caméra sans compter les trav dr/gauche, avant/arr tout en serrant ou desserrant le zoom – pire que le point mousse si tu veux; quand on se fait pas engueuler par la régie, dans l’oreillette !

Gaspillage et les diverses façon de gueuler

Ça, ce fut notre première feuille sur Al.Hy qui venait de nous scotcher dans The Voice – Au lendemain matin du 2012/04/28 :

On est étonné que les télés n’y aient pas songé plus tôt : remplacer ces vieilles croûtes des médias, de la chanson.. « The Voice », qui existe depuis quelques mois, et prétend découvrir de nouveaux talents qui « feraient leur premiers pas ».. Ces « jeunes » qui passent à « The Voice » sont pour la plupart écoeurants de qualités – prêts à poubéliers les vieilles peaux qui encombrent le dimanche après-midi.. mais bien sur, ils ne sont pas encore dans les petits papiers des patrons des médias .. Ils sont des dizaines à frapper à la porte de la zique et de la chanson sans personne « derrière » eux..
Ici, ouvert d’esprit mais pas disposé à gober n’importe quoi, on écoute ça – The Voice, presque à chaque fois.. du « coin de l’oreille ».. souvent fameux, parfois « pourrait mieux faire » mais, ce soir, on reste scotché à la prestation de AL.HY, laissant loin derrière Kate Bush.. sa voix est moins éraillée (2)(3) dans « Wuthering heights « .

C’est une fille et très jolie, pas sex-symbole/bimbo, pas trop anorexique (!) mais alors une voix, une « joliesse » et des sensibilités, une gestuelle de colibri de sexe femelle (colibri fille); bref, elle n’a plus grand chose à apprendre de la scène on dirait (alors que c’est la première fois qu’elle la fréquente hors patronage), il lui suffit de garder ce « naturel ». Naturel qui est de composition, sur le texte de Kate Bush, sans quoi : elle peut tout faire, même du trash pompier merdeux si nécessaire..

Julia insuffisante.. ils gardent Al.hy .. « Monstrueuse » qu’ils disent tous les trois, les coatches.
Monstueuse.. on est goude d’accord.

« Wuthering Heights » sur le site TF1 – accrochons-nous :
 

 
[Une seconde source là, sur YouTube, mais elle était au format 1.33 (Laurel et Hardy) et puis comme elle ne contient pas la pubbe obligatoire, TF1 l’a censurée comme de bien entendu].. Merci RuTube 😉

Très loin de ce style habituel et convenu qui veut qu’on fasse des hou-hou-hous à chaque strophe (d’aucun appellent ça très molo, genre Shakirâle, Chat-qui-râle).. Elle, Al.Hy nous scotche littéralement.
Elle gueule et saute 5 octaves (2) qu’on en a encore les oreilles sifflantes. Ma-gi-que; c’est fille a une voix de malade. Elle tape encore plus fort que Ludivine .. c’est dire. La voix parsemée de petites cailloux blancs, de petites surprises, un peu comme quand on mâche du nougat tendre si tu veux, que ça vous mièle les papilles.. et qu’on sent avec surprise gourmande un bout d’amande ou surtout de pistache.. vous la croquez.. vous pensez qu’elle est vert tendre.. vous croquez vert tendre; Al.Hy, c’est exactement la même chose mais en mieux. Mieux qu’un éclat, qu’une pépite plutôt, de chocolat blanc (Lindt), à la noix de coco : de l’émotion brute de fonderie. Rien à jeter.. même pas/ surtout pas l’emballage !

Comment parvenir à la quasi perfection dans le genre avec du matos presque ordinaire dans le fond – ne cherchons plus : on l’a trouvée.

Cette fille n’est pas une bimbo – elle est mignonne sexy comme il faut sans plus.. mais, quand elle se met à glousser, plutôt : roucouler, se déplace (cannes plus que convenables – regardez bien la vidéo), alors, ça devient pire que le banana-slip, elle a une gestuelle douce, gracieuse.. délicate, prend entre le pouce et l’index le bord de la robe (tout en se rappelant qu’elle porte des jarretelles .. il y a peut-être des enfants !).. pince le tissus sur son épaule comme ne peut le faire qu’une vraie « fille » ..
Bon – ça fait bien 8 fois qu’on re-visionne et ouï la pellicule – maintenant, on en est venu à préférer sa version à celle de Kate Bush.. le désastre !

Elle se démerde fort bien au clavier ce qui ne gâche rien. Il lui arrive de se grimer « fille de bastringue » pour chanter le saoul (Izia [la fille de Jacques Higelin] ‘Back in town’).. question de goût. En plus de chanteuse : bonne comédienne.
On note à la seconde illustration, à l’écartement de ses talons, qu’ Al.Hy est bien une fille – ce qui nous rassure; ce qui nous rassure moins, qui nous déçoit même : on ne voit pas bien la marque de ses jarretelles (troisième illustration) ! On en profite pour noter à sa peau « trop » blanche, qu’on peut la cataloguer « rouquine » sans hésitation bien qu’en vrai, elle soit châtaigne.

Gueuler (bien) c’est un métier.

et on se demande bien pourquoi ils ne sont pas eux, ces jeunes – au toppe 10, plutôt que de nous réchauffer du ringard protégé par les Lobbies du spectacle ?

Le commentateur, durant l’émission, félicite les zigmuciens.. qui sont-ils ? pas savoir, mais c’est vrai que les mecs déchirent, clavier & drums : du trop rare.

Quant à des détails sur son parcour.
s à Al.Hy.. à part « Ophélie Marie Moisan » et le Lycée Ernest Couteaux, on reste sur notre faim, les paparazzi ne l’ont pas encore phagocité.

Bon, il faut savoir s’arrêter – effacer cette fille de notre oreille sans quoi, d’inévitables troubles du comportement, des « manques » vont se manifester.. le mieux est peut-être d’écouter une de ces vieilles façons de gueuler, un autre genre; de la musique ancienne comme on dit, mais la musique ancienne goude
 

 
(1) que l’on retrouve dans « Dior – J’adore » 2012.
(2) Même avec de la réverb.

2. Come to My Garden de Minnie Riperton
Message de l’auteur de la liste :
« Avant Mariah il y a eu Minnie. Une des rares voix capable de jouer sur 5 octaves. Une voix partie trop tôt »

5 octaves, c’ est exceptionnel, surtout vers le bas, 4 peut-être ?

(3) Quand elle chanta « La Foule », elle avait choisit de mettre sa patte, sa sensibilité – c’était une erreur, car c’était la dimension vocale et non pas une composition.. il eut fallut rivaliser avec E.Piaf; bref, elle ne nous avait frappé plus que ça dans cette reprise.