Lilly et cœtera ..

D’abord :

Je ne sais pas à quel hauteur, mais Lily and the pricks est un groupe de couple qui – entres autres, produisent Al.Hy

Lilly Wood and the Prick (stylised as Lilly Wood & the Prick) is a French alternative, pop and folk duo established in 2006 by Nili Hadida and Benjamin Cotto when they met in a café and decided to collaborate on writing songs together.
After collaborating on a number of songs. In 2008 they made a cover of « L.E.S. Artistes » from Santogold. They also met guitarist Pierre Guimard who heard their songs on Myspace and offered to work with them and opened his studio for production of their work.
2008 saw release of their track on a compilation entitled Folk & Proud followed by in 2009 the EP of the duo Lilly Who and the What? referring to the stage name of the duo. It was released on Choke Industry independent label founded by Pierre Guimard and by Matthieu Tessier, the duo’s manager. After 2009, they signed with another independent label called Cinq7.[1]

Des french qui chante anglois.

Pierre Guimard aussi « fait partie » de la production et pour « presser » tout ça, il y a bien sur Universal Records label « Mercury ».

Mais quand on voit le résultat de ce ramassis de « production », je dirais : pourrai mieux faire.. le résultat n’est pas là.
Al.Hy dit « Je m’en fous, ça me va très bien ».. qu’on la croit qu’à moitié quand on la sait débordante d’ego..

Al.Hy déborde de près de 300 « add » FaceBook, une pile de contact collectés pendant ses humanités à
EF2M
(Paris, Marseille, Tourcoing ..) un book gros comme ça collecté durant The Voice et pièces rapportées genre « Patrick Bruel » probablement, mais rien n’y fait. Comme les poètes, Al.Hy est elle une chanteuse vraiment maudite ?

Les « maudits » sont les meilleurs remarque.

Vas comprendre.

Du moment qu’elle n’est pas trop « rap » & L’histoire « MyMajorCompagny »

Video – Saint-Amand : Ophélie, une voix et un talent à produire sur le net

envoyé par lobsduvalenciennois – L’info internationale vidéo.

Une voix à part, un look rétro, la jeune chanteuse Ophélie Moisan a tout pour réussir. Or, ça tombe bien : chacun peut devenir son producteur via un site web désormais bien connu.

[..] jeune chanteuse amandinoise de 16 ans, élève en première littéraire au lycée Couteaux de Saint-Amand. Une première partie de Stanislas au théâtre le 13 mars dernier, un concert au prochain Festival de l’Eau et dernièrement, une inscription sur My Major Company, le site web sur lequel les internautes peuvent produire leurs artistes préférés et leur permettre de réaliser un disque (lire encadré) [..]

Plus pop qu’Ophélie Moisan, difficile de trouver [..] Elle ne jure d’ailleurs que par les Beatles, Queen, Lily Allen même si elle avoue, cependant, avoir des goûts «très éclectiques» en matière de musique : «J’aime pas mal de choses. À partir du moment où la chanson est bonne». En revanche, exit le métal et le rap. «Ça, c’est pas mon truc», insiste-t-elle.

[..] A ce jour, via ce site, sept personnes soutiennent financièrement les projets musicaux d’Ophélie, pour un montant total de 190 euros. Le chemin est encore long pour atteindre les 100 000 euros, nécessaires à la sortie d’un album, «Mais en même temps, ça ne fait que très peu de temps que je suis inscrite. Il faut attendre que les gens apprennent à me connaître», sourit Ophélie.

Retrouvez l’article complet dans l’Observateur du Valenciennois du 23 avril 2010.
http://www.mymajorcompany.com/Artistes/opheliemoisan/

Où on est bien d’accord : le rap et consort – et tout ce qui s’y rattache – c’est du caca.. est-ce de la musique d’ailleurs ? Et puis, ce ton contestataire n’est pas des plus sympa.

Bon – si c’est ce qu’elle en pense : on la garde Al.Hy ~ 😉