Torchons et serviettes

Pour faire un album « Génération Goldman » on se dit qu’ils vont prendre des vieux – eh bein.. pas trop puisqu’on trouve Moire et la victorieuse « surprise » Amel Bent de The Voice Jenifer.. comme de toujours bien entendue et Baptiste Giabiconi, même la « chanteuse » (si on veut) « ZAZ..

Jean-Jacques Goldman : L’album-hommage ’Génération Goldman’ par Jean, 25 février 2013 Jean-Jacques Goldman fait l’objet d’un album-hommage.

bouche51

[..] des artistes de la nouvelle génération, comme M. Pokora, Jenifer, Tal, ou encore Shy’m [..] En dehors d’un petit duo avec Grégoire et d’une prestation-surprise en mai 2011 en soutien à l’association Ela, son absence se fait cruellement [..] Un album-hommage à Jean-Jacques Goldman intitulé Génération Goldman sort le 19 novembre. Les grands succès du chanteur y sont repris par les artistes à la mode : M Pokora et Tal (Envole-moi), Jenifer (Sache que je), Amel Bent (La Vie par procuration, Zaz (Pas l’indifférence), Shy’m, Corneille, Christophe Willem, Florent Mothe, Merwan Rim, Emmanuel Moire, Baptiste Giabiconi (Là-bas), Amaury Vassili… A noter enfin qu’il s’agit d’un projet confié au label My Major Company [..]

En savoir plus sur http://www.evous.fr/Jean-Jacques-Goldman-album-hommage-reprises,1178477.html#WgQBrFIQ8vdSCXmP.99

.. bref : tout qu’est-ce qui faut pour montrer la musique qui monte – sauf : Al.Hy.

Ignorer Al.Hy : c’est comme ignorer le Soleil ou la Lune..
On en revient toujours à cette même poignée de lèche Bruel ~~ pardon : bottes sans imagination.. qui inondent nos dimanches après midi.

Sans blagues.. qu’on aime ou pas – avouez qu’Al.Hy était une invitée IN-CON-TOUR-NABLE.

Publicités

Mais si

.. US, Réunion .. même du Mexique.
C’est peut-être Jennifer Lopez ou Salma Ayek qui a cliqué sur https://hypheurite.wordpress.com pour voir le minois d’Al.Hy et bien sur, en profiter pour se désembuer les oreilles.

Russie avant hier, HongKong avant avant-hier.
De la Lune : non – rien, mais avec les vacances ..

Salma n’est pas trop chanteuse, mais elle a d’autres « avantages » , avantages qu’on ne voit pas dans ce splendide « Frida » mais le propos est différent :

frida-salma-hayek-02

.

La vulgarité comme qualité & Pour Mlle Sydony peut-être, mais pas pour Al.Hy

Maddie_hasson_the_finder_promo_shot_DrLI3GS.sized

Là, on évoque deux trucs :

  • La vulgarité sympathique dans les médias et
  • Trop en faire question maquillage
  • .
    Item #1 :

    On a quatre cas d’espèces :

  • Cette fille dans la série TV récente des « Sherlock Holmes » : Rachel McAdam
  • puis – La fille dans la série « The Finder ».. Maddie Hasson.
  • Et enfin, les deux dernières/nouvelles actrices (« Amy » (1)) féminines dans « Dr Who ».
  • Clara Oswald et Billie Piper.
  • .
    dans le désordre.

    38217-doctor-who-billie-piper jenna-louise-coleman2

    Toutes les quatre ne sont pas des bimbos dignes de Playboy.. elles ont des frimousses passablement ordinaires, voire vulgaires mais qu'elles sont tellement attachantes.
    Comme quoi : il faut se méfier – même de cette fille qui monte devant vous, dans le métro, peut avoir un « quelque chose » de craquante – suffit de chercher.

    Item #2. C'est pas difficile : s'il ne tenait qu'à Al.Hy – hors renforcer les ongles à doup de Dior : elle ne se maquillerait pas.
    Le second thème c'est "Comment peut-on trop en faire" ou : "les limites du maquillage".
    Ce sont des pubbes récentes qui vantent des ailes de papillons en guise de cils.
    Et on y voit des cils.. des cils, mais des cils que la moindre bourrasque risque de porter tort aux porteuses de ces postiches.. Postiches pour potiches, que je me risquerais.

    doctorwhoreviews-com-03

    C’est vrai que pour un petit thon – améliorer la nature le temps d’une boite de nuit.. dans la pénombre c’est sympa, mais les limites elles aussi, ont leur limite.

    Vous voyez où on veut en venir avec ces deux items un peu contradictoires.. c’est que rien ne vaut le naturel.
    Qu’il vaut mieux savoir que votre comparse pue de la g.. dès le premier réveil.
    J’ai une copine blacke.. que la première fois q’elle a retiré sa perruque.. ça fait tout drôle 😉

    Par contre : c’est vrai qu’un trait de rouge sur les lèvres d’une fille à la peau claire de lune (comme Al.Hy), c’est un clin d’oeil paradisiaque.

    (1) Karen Guillian (dernière illustration) as « Amy » (prononcer [é-mie]) Karen qui est une pure perle rouquine scotish à côté de ces deux sympathiques noiraudes.

    .. mais pas que

    Al.Hy est une excellente chanteuse (gueularde disent de mauvaises langues qui n’aiment pas le « piquant », le piment) mais ce n’est « pas que » une chanteuse..
    Elle a fait « bac lettres » puis s’est arrêté puisqu’il n’y a pas de MBA « chanteuse ».. mais les lettres l’on forgée en « non dépourvue de bon sens » :

    Rien n’est complètement vrai, rien n’est complètement faux. Les contrastes se distinguent et s’assemblent sans cesse, créant une énergie qui fait tourner le monde. Parfaitement. (sur son AlHyOfficiel Facebook au 30 juillet).

    « Parfaitement », c’est moins sur, mais c’est certain qu’il n’y a pas de vert sans rouge.. que des gars inutiles s’il n’y avaient les filles.

    Comme ces yin / yang chinois qui aident le monde à tourner (1).

    Idem des jugements binaires : on ne peut se draper de justice sans entendre les deux sons de cloches.
    C’est un défaut bien occidental que d’avoir inventé le Bien et le Mal, comme si c’était si simple. Pascal et Descartes et leur logique qui oblige à tout nommer, affecter une « valeur » à toute chose sans exception.

    Le yin et le yang se cherchent perpétuellement, leur mouvent est éternel et ces « changements » continuels, sont la base de la philosophie taoïste : Le Yi Jing (易经 yì jīng .. est un manuel chinois dont le titre peut se traduire par « Classique des changements » ou « Traité canonique des mutations ».
    Livre des Mutations, des Changements; qui fait une grande place au hasard d’ailleurs même à la divination, comme toutes ces religions ancestrales.

    (1) 阴 yīn – 阳 yáng). Yin contient à droite, le symbole de la Lune, le yang, du Soleil.