Souvenir souvenir ♪ ♫ Al.Hy sur la corde raide de Barbara

On écrivait ça sur un autre site – le 5 mai 2012 .. il y a un plus d’un an. On venait de tomber raide fanne d’Al.Hy qu’on ne connaissait une semaine plutôt, ni d’Eve ni Dedans.

Al.Hy : le désastre : elle a décide de chanter un truc imp-pos-sible.. pas du tout « tendance » : Göttingen de Barbara; Barbara, c’est un gros morceau. Et puis, c’est pas vendable Cette Allemagne triste, terne blaffarde .. pendant que le publique de The Voice, tout ce public djeune ne rêve que de s’éclater, pas à réfléchir; rêce de zique blake – alors que sa challenger, Amalia, elle, la reine du godspelle ensoleillé se trémousse devant un public extasié.. Bref, AL.HY va dans le mur en plein tout droit : aucune chance. De surcroît, « Göttingen », outre : précieuse, fine, délicate, ne propose aucune prouesses vocale, ce pour quoi se vendait Al.Hy avec Kate Bush ou What’s Up.

Pendant l’émission, on essaye bien de composer le # de tel pour faire le « 2 » mais les gabonais sont toujours trop occupés..
Dans le genre deprofondis pour Al.Hy, TF1 nous envoie « I can’t get no satisfaction » – satisfaction – tu parles.. d’autant qu’Amalia tient le haut du pavé vocal sur ce coup là.. la coach qui lui envoie des yeux doux. Bref : les dés sont éjectés : Al.Hy va droit au plot.

Finalement, Jenifer fait son devoir : elle a noté Amalia et Al.Hy a l’insu de nous présentement.. Reste à attendre le vote improbable des auditeurs/voyeurs/spectateurs.

Ecœuré, on s’apprête à fermer le poste par mesure d’économie et puis on entend : « Al.hy – Elle peut tout chanter » (Pagny), « Elle est complétement folle » (c’est bien notre avis) des trucs minimum positif si tu veux.. qui proposent à notre oreille de rester vigilante.

Et puis, arrive 21:30 avec ces chiffres :

Jenifer a donné Amalia : 20, Al.hy 30 .. improbable écart !?
Le publique qui compte 60% va bien renverser la vapeur..

Et ça tombe :

Publique : Amalia : 29, Al.Hy : 70. Comme quoi : on a bien fait de gaspiller de l’électricité.. pour Al.Hy.

Amalia ne faisait pas le poids.. fair play pourtant de ponctuer « [Al.Hy] Elle le mérite ». Sympa aussi, encore gentille, elle en profite pour remercier tous ces mecs de l’ombre des « sondiers » dit-elle.. les cameramen..

Gravos AL.Hy : clap clap ♪ clap – tu nous a fais peur.. mais, il y a certainement un petit nuage bleu au dessus de ta tête – il veille sur toi.

Ici, on tire notre chapeau aussi, à ces musiciens, cameramen, régie.. régie. Sauf qu’on ne remercie pas la régie quend elle change de caméra alors qu’Al.Hy pince et soulève sa robe de la main gauche.. en salle, on a du lui voir les genoux – pas nous. C’était pas la bonne caméra qui était à l’antenne !

avec des musiciens de renom tout au long du programme. Oui, mais ils ont bien des noms ces types ?? Le clavier et la percussion : simplement impressionnants. Les trilles en gouttes d’eau du clavier ♫ ♫♫ ♫ ♫ ♫♫ qu’on arrive pas à compter si ce sont 4, 5 ou 7 croches et doubles croches – sans eux rien n’est possible que de la guimauve genre Dalida ou du tamtam.. qui sont-ils ? on ne saurait le dire. Les média, c’est ça : bio ou pas – tu vois le produit final sans jamais connaitre sa composition.. Michel-Yves Kochmann très probablement.
Il y a deux types de « musicien » (mais c’est surtout à l’enregistrement studio, pas en direct), celui qui joue d’un instrument et le musicien arrangeur. L’arrangeur, c’est celui qui a un épouvantable « feeling ».. celui qui rend une « reprise » encore plus belle que l’original.
Merci aussi.. euh : tout le monde.. la lumière, les effets – ce monstre d’arrangeur qui fait que c’est tellement tro-beau que personne ne songe à l’applaudir.. Désolé de vous barber, mais ici, on connait tous ces ouvriers de l’ombre, alors, on est plus sensible.

Pour la petite histoire ; Pour le Barbara – Al.Hy était souffrante en montant sur scène, chaude.. de fièvre (1).

Et plus tard : le r’n’bee n’a plus la cote : Aude pourtant moins bien « servie par la Nature » que Rubby, bat Rubby d’une courte tête.. l’exotisme ne suffit pas toujours.

Là, ce sont les « produits dérivés » de nos idoles en quelques sorte : Passé The Voice_1 il y aura THE VOICE TOUR 2012 – le 29 juin 2012

Au moins, les télé réalités, les « The Voice » serviront opportunement à remplacer toutes ces vieilles peaux qui font porte-manteau le dimanche sur TF1 ou TF2.

Ophélie est un prodige o combien en avance techniquement, mais heureusement, elle est encore brute de fonderie, naïve, gentille, joueuse et innocente. Malheureusement : le monde du showbiz attend de la croquer au tournant (comme Nolwenn L. espérait se faire croquer par Bruel et ses Enfoirés qui portent si bien leur nom), n’en doutons pas.

Là, on se rappelle comment elle vous les a tous scotché avec son premier « What’s up » où Jenifer dit d’elle « .. votre voix, elle est juste monstrueuse » :

Même pas sous la torture, c’est Jenifer qui avoue avoir poussé AL.Hy a faire « Götingen » – la malade, mais bon – ça à marché. A noter aussi que Jenifer – outre chanteuse, est quand même assez bien roulée, qu’elle remue gracieusement – on ne pas dire qu’elle ait vraiment de vilaines jambes. lle et sexy Al.Hy, ça fait une belle paire.

Star Academy dont elle est lauréate en janvier 2002

En aparté : The voice – une invention française ? Même pas.

(1) LE VISAGE DE L’ACTUALITÉ |

Samedi, Al.Hy a décroché sa place pour la finale de « The Voice ». L’Amandinoise de 18 ans, découverte sur Internet par les casteurs de l’émission, s’était fixée comme objectif de participer à la tournée. Elle a fait mieux. Elle aborde donc le prochain « prime » sans trop de pression.

Comment avez-vous réagi samedi quand vous avez appris votre qualification pour la finale ?

« La pression de tous les prime est retombée. Je me fiche de ce qui va arriver. Je suis là jusqu’à la fin et je vais le savourer. Je suis très heureuse de faire ça et de pouvoir chanter ce que j’aime. Pour la demi-finale, j’étais très stressée et malade. J’avais 40° de fièvre. J’étais sous traitement cortisone pour avoir de la voix. L’après-midi, j’ai pu dormir mais je n’étais pas bien du tout. Quand on est malade et que l’on doit chanter, on se dit que l’on n’est pas sur le même pied d’égalité. Finalement, ça m’a servie. »

(2) Ex : videos.tf1.fr/the-voice/the-voice-al-hy-interprete-what-s-up-7017117.html retiré

Publicités