Les rapports suspects entre Al.Hy et Alceste

Parcours dans les neurones d’Al.Hy aux alentours de 2010.

Alceste est furieux parce que Philinte vient de prodiguer des marques d’amitié à un homme qu’il connaît à peine. Philinte lui rappelle les exigences de la politesse. L’opinion d’Alceste est qu’on a le devoir de dire la vérité partout et à tout le monde. Il ne voit qu’hypocrisie dans la politesse, et même dans tous les faits et gestes de l’humanité.

il aime une coquette médisante, Célimène. Alceste se calme et convient de sa faiblesse.

Elle montre à Alceste son ridicule et ses contradictions.

Trahi, Alceste veut se venger et offre son amour à Éliante,

le petit nicholas 28

Alceste a perdu son procès. Il ressent une haine de plus en plus vive contre l’humanité.

Alceste, lui, reste là, encore prêt à pardonner à Célimène et à l’épouser, si elle accepte de le suivre pour vivre avec lui à la campagne. Célimène hésite, puis refuse. Alceste déclare alors son intention de rompre avec elle et de se retirer dans la solitude.

(Lire la suite sur : http://www.etudes-litteraires.com/moliere-misanthrope-resume.php#ixzz2bMac9LOc )

Dans « Le Petit Nicolas » : Alceste est « un copain qui mange tout le temps ».

L’Alceste de Molière n’est-il pas un gros naïf qui s’est trompé de société, dans le fond ? du moins : un idéaliste un peu à côté de la plaque ?
Critiquer la société a pour sens « chercher à améliorer » bien sur, mais est-ce que Molière y est arrivé ? Encore en 2013, on est en droit de se poser la question 😉
Pour changer la société, il faudrait commencer par changer l’homme (et surtout : la femme) – ce n’est demain la veille.

Dans « le cas » Al.Hy – son intérêt pour le personnage d’Alceste : s’identifie t-elle à lui ? Elle reconnait à plusieurs reprises sa verdeur, voire sa naïveté (ce qui est caractéristique qu’une jeune qui met les pieds dans la société, surtout dans les médias – bien que lorsqu’elle « choisit » Alceste, elle ne s’appelle pas encore « Al.Hy ».
Ou plus simplement : ne nourrit-elle pas de la sympathie pour un semblable ?
C’est un peu la même chose dans le fond.

Puis : « hypocrite » et « heureux » – qui sont les deux autres composant d’Al.Hy.

Pourquoi-comment ce contrepoint à « Imbécile heureux » ?
Certainement pas des qualificatifs à Alceste qui au contraire, regrette l’hypocrisie de la société et est malheureux de son amante incertaine.
Ou alors : hypocrite et « fier de l’être ». Mais dans ce cas, Ophélie ne s’identifie pas mais est critique de cette gente au contraire.

On est bien incapable d’analyser la démarche alhyenne d’autant qu’on est pas parvenu à paparazziter son « petit carnet noir », mais tout ça éclaire quand même – sinon sur les solutions, au moins sur les questions qu’à 16/17 ans, elle se posait.

La psychanalyse – déjà que je ne lui accorde que très peu de crédit ici, c’est pas le propos – mais c’est vrai qu’on traîne tous nos traumas. Moi, par exemple : je suis trop « carré ».. Quand je vois une image qui n’est pas « à la bulle » (1) que l’horizon barre en couille d’un degré, il faut toujours que je redresse l’horizontal, sans quoi, ça me provoque une perturbation neuronique.

(1) Expression en prise de vue qui a pour sens : la caméra ou l’appareil, n’était pas bien horizontal. Il y a un petit niveau à bulle sur les pieds de caméra.

Publicités

« Garfunkel and Oates »

Des alhyens ont retenu deux A/R pour « Les States » ..

Grand bien leur fasse.
Ils ont planifié, pour la plupart :

  • D’acheter une petite Statue de la Liberté surveillant le Monde ( aussi appelée souvenir)
  • D’aller faire un tour organisé Route Sixty Six
  • Goûter si les MacDo sont vraiment meilleur sur place.
  • Acheter une centaine de cartes postales (même si c’est les mêmes comme de toute façon, les destinataires sont différents. Les remplir de quelques mots du genre :

    « Loin mais proche de cœur. [Signé] Nous deux » si vous êtes deux à avoir bravé l’Atlantique rugissante.

    Ça marche avec tout le monde et en plus, ça paraît original, unique, personnel autant que sincère.

    Ensuite – comme on va acheter deux tasses sous-titrées « Rocky Horror Picture Show » à Soho _ il est aussi fortement conseillé aux intellectuels, d’aller voir ce spectacle grandiose « Garfunkel and Oates » (toutes les places à 25 USD) où gesticule en particulier notre petite Kate Micucci. Ce sketch est vraiment sans intérêt mais c’est justement pour cette raison que ça restera un souvenir imputrescible que vous pourrez raconter au coin du feu dans votre chaumière et à la table de vos proches.

    Bon : c’est ni Dante ni Molière, ni Shakespeare mais au moins dans ce sens : ça le fait quand même.

    Nous : les States – pardon, mais ça ne nous branche pas trop déjà qu’on est saoulé de tout ça à la maison. Les US, c’est naturellement un rêve de jeunes mais en prenant de la bouteille et en lisant entre les lignes, on devient beaucoup plus critique – le rêve américain perd pas mal de sa consistance – enfin, c’est le cheminement qui a été le nôtre.

    [Tags Keywords géopolitique, NWO, équilibre, BRICS, forces, mondial]