Mais c’est pas important

Là – je regardais du coin de l’oreille « Génération Top 50 » et le mec montre un clip de je sais plus quelle fille (mais c’est pas important) qui resta 42 semaines au TOP 50 : rappel – il y a 52 semaines dans un an.

dollar46 250

La fille, jolie rouquine aux yeux verts, justement – « chantait » une mélopée rappante.
Qua-ren-te deux semaines !! Tandis qu’Al.Hy répugne à se lancer (1) avec des reprises, préférant des textes écrits par de tristes inconnus.
Bien sur.. il y a l’ego, mais est-ce une si grave compromission que d’user d’un tremplin connu ?
Fodrait pas oublier que « La Jument .. » n’était pas d’elle et pourtant, tu vois comment ça l’a propulsé !

Mais bon – encore faut-il vouloir vraiment réussir – ne pas tout faire pour un suicide programmé. Le succès tient avant tout dans la popularité; popularité du chanteur ou popularité du morceau qu’il chante.. quand il n’y a pour l’instant : ni l’un ni l’autre, il faut vraiment que le hasard ait bon caractère.
Il est vrai qu’aider à la vente de cosmétique quand on se dit « chanteuse », ça relève d’une forme de prostitution, mais si on décide de reprendre « Walking on the Moon », de « Venus » de Shocking Blue ? C’est au contraire un hommage à un grand frère.. il n’y a que du gratifiant là dedans. Et – question « cartons », il ne faudrait pas oublier que notre Johnny belge national, n’a jamais écrit UNE SEULE ligne.. c’est vrai qu’il faut avoir apprit à écrire pour ça.

Tiens.. il y a même des idées de clips là-dessous : imagine Al.Hy chantant « Venus » et s’en allant au piano « debout », pour exécuter le long solo ..

(1) Si j’ose dire.

Publicités

Al.Hy > Lenny Kravitz > Prince > Michael Jackson (ouf !)

On se rappelle : Al.Hy chantant avec Lenny Kravitz – que ça décoiffait et qu’Al.Hy « débutante » (2) sur les plateaux télé se demandait où elle était tombée.. comme si elle chantait en duo avec Paul Mac Cartney.

C’est pas du tout le sujet, sauf que Kraviyz dit qu’il a été influencé – entre autres, par « Prince ».

« Prince », encore un drôle de personnage.. voix de tête, de fausset (1), haute-contre ou un surprenant truc comme ça. Et que quand on compare son style à celui de Michael Jackson, on est forcé de voir une certaine fraternité. A part le « moon walk » quand même : tout y est.

Et – comme ce qui sort de l’ordinaire déplaisant souverainement aux masses : Prince, tout comme M. Jackson fut taxés – pour le moins, de sexualité suspecte 😉

Encore que les funk R&B – tout ça, c’est pas trop mon truc.. mais là : on fera une exception :

(1) « Sic mea fata » générique de début de « Blanche » de Walerian Borowczyk & L. Branice M. Simon G. Wilson 1971

(2) Débutante sur les plateaux, mais plutôt « rôdée » vocal et rodée clavier.

[Tags Keywords Sex, pédophile, homo, homosexuel, pervers, Kiss ]

La « musique noire » vue de France, les années 60/70 (Maj)

Les ricains avaient des bases militaires en France (Les GI’s) jusqu’à ce de Gaulle « s’en sépare ». Gamin gamin, j’ai été baigné dans cette musique, mes parents avaient un commerce dans un PX (magasin militaire réservé aux troufions US, on y payait en « dollars d’occupation ».. roses).

Suit une liste de mes groupes préférés jusqu’en 75.. « Gaby » tenait un café près de Pigalle.. J’y ai vu Claude François dans sa dernière année. « Gaby » était fréquenté quasi exclusivement par des ricains et arboraient des dizaine de chanteurs US connus qui était passés s’abreuver chez elle. Heinz (noir) et Gaby (blanche) ont divorcés et Heiz est allé planter son restau à 100m.. « Chez Heinz » où il a également reçu la crème du show-biz US.

Voilà pour le principal de cette liste.

Chuck Berry, Heartbeats, Jive Bombers (Bad Boy)
Major Lance, Sam Cook (qu’on entend aussi dans ce très bon « Witness » Harrison Ford, Kelly McGillis [illstration]), The Carpenters
The Chiffons, The Drifters,
The Marcels (Blue moon), The Marvelettes, The Monkees
The Pacemakers, The Rivingtons (Papa Oom Mow Mow où le chanteur a exactement les mêmes raclements de gorge qu’Al.Hy), The Searchers, The Tremoloes, Jackie Wilson (pastiche dans la Bamba).

Puis « Ray Charles ».. Stevee Wonder, mais là : on a dit « stop ».. S. Wonder – ça m’a vite gonflé.

Côté musique blanche de la même époque :

Andrew sisters, Bill Haley, Neil Sedaka (Oh Carol !), Bobby Darin (Splish Splash), Jerry Lee Lewis, Roy Orbison & son Candy .. man, The Four Seasons (Sherry)
Paul Anka, The Everly Brothers.

Vous avez vu ces tronches ? C’est savoureux souvent !

Et puis arrivent les Chris Montez, Ritchie Valens, Eddie Cochran (reprise .. une petite merveille, par Bryan Setzer dans La Bamba), The Searchers, – new style.

Voila pour le principal

Pourquoi ces listes sinon pour voir ce qu’on peut faire avec des voix profanes – comment on concevait le spectacle à l’époque du rock’n roll.

Si vous avez eu la flemme pour les autres.. matez au moins celle-là, elle vaut vraiment le jus :

.. qui réclame quand même une explication pour les trois quatre qui n’auraient pas capté :

« Non monsieur Jerry.. C’est Monsieur Chuck Berry qui doit terminer – vous : vous passez en première partie, en « américaine » (ce qui est moins gratifiant on le sait). Jerry Lee qui fini par s’incliner :

winona rider vie volee 3

« Bon, bein faisons comme ça « Minou » répond-il en tapant sur l’épaule de Chuck.. avant qu’il mette – quelques minutes plus tard, le feu à la salle et pas qu’à son clavier.

Comme on l’imagine assez bien, derrière lui et en « vedette », l’autre va avoir grand mal à briller !! Et il lui fait : « Aller – vas-y ‘tueur’ !  »

On attend pas ça d’Al.Hy ~~ chez qui s’est moins « extériorisé ».

Là, c’est la fille dans ce films, la croustillante gothique » à ses moments perdu : Winona Rider :

winona_r

qu’on voit dans :

Beetlejuice – Betelgeuse, Great Balls of Fire, Les Deux Sirènes, Edward aux mains d’argent, Dracula, Les Quatre Filles du docteur March, « Alien, la résurrection », Black Swan, etc.