Quelle idée !?

C’est « @Slava K » qui poste un extrait de pellicule, sur YouTube.

En regardant ce clip, tu es quand même obligé de dire que « le beau » n’est pas une exclusivité occidentale.

Nous, occidentaux – on est borné que tout nous vient « .. des States » mais quand tu zieutes cette vidéo, tu te demandes quand même si tu n’es pas en train de rater des trucs (on a qu’une vie).

Selon moi : le thème de ce film serbe (ou un truc comme ça), c’est un âne suicidaire qui n’arrive pas à ses fins – en pleine « guerre » OTAN/Serbie, mais il vaut mieux le voir (« Life Is A Miracle », « La Vie Est Un Miracle » (1)) pour se faire une idée.

Zavez pas peur.. ça se termine à peu près bien – on ne va quand même pas faire crevette Natassa !
Détail : lui, c’est vilain communiste serbe et elle une musulmane.
Al.Hy ne me grondera pas – j’ai dis qu’on faisait peu de social/sociétal et PAS de politique ici, mais ça fait partie du scénario, je ne vais pas le réécrire – déjà que je ne sais pas le serbe.

C’est marrant quand même .. on y peut rien et on retombe toujours dedans : notre ami @Slava K, qui édite cette vidéo « slave », ne trouve pas mieux de l’accompagner d’une (jolie) zique US – les slaves, y savent pas faire de musique tendre comme nous.

(1) Tiens.. ça fait penser que je ne l’ai pas revu depuis bien .. 8 mois. Ce film est tro génial humour, humour décalé, surréel, esthétique, fin, déconnant.

[Tags Keywords Black, Wonderful ,Life ,Life ,Is , Miracle, 2004, Emir, Kusturica, Nataša, Tapušković, Solak ]

Publicités

Les vieux – c’est toujours comme ça

« De mon temps, c’était l’bon temps »
et c’est comme ça à chaque génération : les jeunes sont des « blousons noirs » ou « des punks », à notre époque, c’était différent, on aidait les vieilles dames à traverser au passage clouté.

Tout ça, c’est faux – bien sur (les époques se ressemblent), mais c’est un peu vrai quand même..

Voyez par exemple cette émission « Fans des années 80 » qui commencent en 70 d’ailleurs – émission à trois heures du mat’. Cette redite de redite montre quand même l’hyper créativité de cette époque qui a vu des Beatles aux Pink Floyd.. Led Zep, Andy Warhol et j’en passe.

Mon fils – très critique sur la pauvreté française et pauvreté occidentale – a passé son adolescence en Chine et il supporte très mal le « climat » français, le rap, le manque de créativité.
Lui et moi : on est des vieux en somme.

Quand j’écris « Beatles aux Pink Floyd.. », ça dépasse les musiciens chanteurs bien sur, ça affecte la société en profondeur; c’était « la guerre du Vient-Nam » qui – contrairement à l’Afghanistan, a affecté, modelé, les visions artistiques, musicales .. le théâtre et le cinoche.
Comme quoi : « une bonne guerre », ya qu’ça de vrai 😉

A notre époque : à par le rap, on a guère droit qu’à la télé-réalité.. tous deux en guise de « révolution culturelle » 😉

Heureusement que quelques museaux sortent du lot – comme Al.Hy, sans ça « Bonjour Tristesse ».