Tu te rends compte ..

si la pubbe n’existait pas ?

emma frites je grand jeu renault 2010

Avoue que ce serait dommage ..

Acheter – c’est une chose mais se régaler l’oeil, c’en est une autre – et puis, c’est à l’oeil.

Cette gourdasse « Emma » a donné lieu à une véritable saga les 2010 (Renault « Le Grand Jeu ») sur le ton de : Quelles sont les chances d’Emma de se faire bien voir par son patron ?

[Tags Keywords Emma, le grand, jeu, Renault, 2010 ,réalisateur, Pascal ,Chaumeil ]

Surréelle (Maj)

hystetique 4

Certains alhyens – même Al.Hy d’ailleurs, disent qu’elle, et cette tribus nous vient de la planette Zébulon.. en vrai, moi, je ne pense pas.
La masse de Zébulon, c’est deux fois celle de la Terre et en conséquence – sa pesanteur entraînerait que la hauteur moyenne des zébulonais, ce serait 80 cm (un peu moins de 3 pieds 6 pouces).
A moins qu’Al.Hy – la cheffe, soit plus grande que la moyenne des habitants de Zébulon.

Mais ce qui m’est certain, c’est qu’Al.Hy n’est pas plus normale que moi – elle souffre d’originalité et d’un surréalisme léger. Preuve en est : elle et ses coreligionnaires forgent des néologismes comme les ennemis extra-terrestres pourchassés naguère, par David Vincent // qui ont un petit doigt (2) raide qu’on les reconnait comme ça.

Là, par exemple – sur l’illustration : un constate un effet pervers de cette affection où Al.Hy parle d’ hystétique plutôt que d’esthétique. Comme ces « babus » (1) du Gruyère Qui Tue, qui ne pouvaient dire « indubitablement » disant invariablement « indibutablement ».. c’était leur marque de fabrique, marque qui trahissait aussi les terriens « infectés » par ce gruyère « venu d’ailleurs » qui prenait le contrôle de votre cerveau sitôt consommé.

Al.Hy produit aussi des mots malsheureux .. assez contagieux. Al.Hy n’est est pas arrivé aux al.hytérations du genre « Y a pas d’hélice hélas, c’est là qu’est l’os. » (La Grande Vadrouille), mais c’est pas loin.

De la même façon, on démasque les alyens quand ils ne peuvent s’empêcher d’utiliser ces néologismes .. un petit lexique d’une dizaines de mots qui – à base « d’alhy » leur fait fourcher la langue. Sauf « alligator » qui est déjà un mot terrien.

Perverse Al.Hy, qui vient envahir la Terre en nous hypnotisant de sa voix, nous – pauvres terriens.

Tout ça ne m’empêche pas de rester un allié_d’Al.Hy.

(1) Vous noterez qu’il y a même des chiens babus.

(2) Non pas « Tordu » (Grain d’oeil à @Michou)

[tags Keywords Malvina; Signé Furax un grand moment radiophonique]

Photos

On vient de passer sur le FaceBook de Stéphanie Volpato qui « tire le portrait » d’Al.Hy de manière non-déplaisante.. ça, c’est une chose mais pas que – Stéphanie, avec son oeil aiguisé, pointe une curieuse feuille des lieux les plus beaux mais les plus ignorés..

Sur etvonweb :

achez etvonweb.be

etvonweb.be ne se limite pas aux belles images – on y trouve un peu n’importe genre :

BEAUTÉ & BIEN-ÊTRE, GASTRONOMIE, HIGH-TECH & DESIGN, EVASION, MOTEURS, ART & CULTURE

.. on se demande bien ce que viennent faire les moteurs ..

Piano forte (Secrets d’Al.Hycoves)

Al.Hy nous corrigera le cas est chiant ..

Le clavecin « pince » les cordes, ainsi – on peut pas jouer du clavecin autrement que l’instrument ne le décide.. on ne peut pas jouer « fort » ou moins fort; c’est joli.. « baroque », inimitable sonorité mais, c’est un peu limité. Alors que le piano – muni de marteaux, permet qu’on frappe « fort » ou pas, ce qui donnera la même note mais à des puissances différentes.

Des pianos ont même des pédales pour ventiler les cordes et agir sur la couleur et le sustain. Pour détail : demandez à Al.Hy qui s’use les doigts depuis sa 4° année.

Aussi : ce n’est pas évident de traduire ces différences de pression sur un clavier électronique .. sur un Moog, car la touche est ou « ouverte » ou fermée – un point c’est tout.

Pour pallier.. donner l’illusion, les « claviers » sont muni de filtres (électroniques) d’ « attaques », de sustain .. différentes..

Un clavier électronique, permettrait facilement de couvrir 30 octaves si toutefois notre oreille pouvait les entendre !

On s’accorde a appeler « piano voix » un clavier qui couvre le registre d’une « bonne » voix humaine masculine à féminine de basse à soprane ++, contre alto, alto – c’est à dire : 6 octaves. Le piano forte classique couvrant lui 12 octaves.

piano 75faef919a7aa0f1d2e29a431557a7f4

La couleur, dans la musique.

Eh oui !!
On sait que l’oreille humaine entend des vibrations (sons) de – disons 15 hz, jusqu’à 18, 19.000 Hz parfois même un peu plus.
Il est pourtant une curiosité..

Un peu de maths d’abord (zavez pas peur, elles ne mordent pas !)

Par exemple son « la » bat à une fréquence de 440 cycles par seconde. Si on ajoute à ce son, un peu de son « harmonique » #3 (1320 Hz), le son est plus agréable à l’oreille..
Et – curieusement, c’est encore vrai dans les aigus sachant qu’on ne devrait plus rien entendre.. Ce fut un débat dantesque entre amateurs de musique digitale (CD-ROM) pourfendue par les oreilles fidèles à « l’ analogique » (amplis à tubes/lampes).

tessiture7

Tiens.. tant qu’on y est : il y a de rares personnes qui ont « l’oreille absolue », c’est à dire qu’ils n’ont pas besoin de diapason pour accorder – leur oreille est sensible à une différence de 1 Hz !

Même une oreille ordinaire est déjà très sensible au « désaccord ». Par contre : l’oeil est le parent pauvre de la sensibilité – on est incapable de trouver la couleur bleue d’un paquet de gauloises dans un éventail (charte) de bleus ou de rouges pour le can de Coca-Cola. De là la « sensibilité » du boulot d’étalonnage aux ciné/télé.

Tendance en deux lignes (En 28 mots, très exactement)

A Saint-Trop, le mono n’a plus la cote.. les filles remettent « le haut ».

Il n’y en a plus que deux sur dix à tomber le haut.

(Source FR3 19:45)

BACON-BRA-pic-1

Passé ces 28 malheureux mots.. qui devrait nous attrister, mais en fait – c’est tout le contraire. On ne retournera pas le couteau dans ces poitrines qui feraient mieux de se cacher – on dira plutôt qu’une demoiselle, c’est un peu comme un cadeau.. la présentation, l’emballage compte autant que son contenu.
Et puis : ça permet de rêver.. la mode, ça sert à ça : cacher dans l’espoir de mieux « mater », se rincer l’oeil; c’est de que nous dictent nos hormones.
On a jamais sifflé une fille en mono sur la plage alors qu’une nana qui sait un peu y faire – incite à rêver de voir ce qui se trame « sous les jupes des filles ».. incite à s’extasier – en le manifestant bruyamment !

Les filles qui n’aiment pas qu’on les siffle :

  • les thons – elles sont moches (elles ne risquent rien); on les remarque surtout car elles détestent qu’on siffle les autres !
  • moches et ne savent pas se rendre mignonnes (sachant qu’une demoiselle ordinaire peut se faire craquante si elle le veut – en trois coup de cuiller de rouge à lèvres.
  • féministes – donc moches (mal bai..ées) qui ne savent pas se rendre ..
    .
    Pour notre bonheur : « restent » les autres.. celles qui ont de l’humour 😉 En Chine – il est une mode qui transforme les laiderons en petits lots. La soluce, c’est d’enfiler une jupette très courte par dessus un jean.. sans jean : se serait on ne peut plus provoquant; elles ne montrent strictement rien (surtout pas ses rondeurs), mais le résultat est toujours bluffant.
    En fait : c’est de l’érotisme qui ne dit pas son son nom – on se ballade avec une jupette raz duc.. que chaque jeune a déjà maté sur les sites spécialisés – gardé en mémoire profonde, mais on la met PAR DESSUS un jean !

    Voyez.. on en revient toujours à l’ « emballage » 😉

    Note sur l’illustration : Bacon Bra, il s’agit d’un soutif comestible.