Le coefficient d’attachence

Ne cherchez pas dans les dicos.. le Robert – même, n’en parle pas. Le « coefficient d’attachance » est un concept hypheurite.wordpress – bientôt sous copyright.

Dans le domaine des médias, musique, ciné, série ou autres, on adhère – aime bien tel acteur à cause de deux paramètres

  • Les hormones sexuelles bien sur – au sexe opposé et
  • L’identification : on s’identifie toujours à mieux que soi. Les moches se reconnaissent en quelque sorte.
  • mais-pas-que.

    GDF SUEZ DolceVita Julie

    Il y a aussi un paramètre important – sans rapport direct avec les deux précédents, c’est « combien un acteur (musicien, potiche de pub (3) .. actrice) est attachant ». Par exemple, j’aime platoniquement Marina Foïs.. Agnès Covolato.. avouez que ce n’est quand même pas pour « ce que vous croyez » !

    J’en suis arrivé là en constatant combien je m’attachais progressivement ..
    Quand tu vois un série débile, que tu es obligée par ce que ton copain aime ça, tu finis par être toi-même pris au piège d’acteurs qui pourtant échappent aux deux premiers critères (1), vas comprendre.

    Chacun ses siens – bien sur.. moi, je craque pour Mademoiselle ERDF qui est si mignonne, qui pourtant n’est pas une sexe symbole. Craque pour Miss Reblochon que son papa lui explique que seules les gours ou incultes disent « gros blochon »..

    Anne Girouard : La reine Genièvre .. qui ressemble à une boniche cloporte mais qui a un jeux si naturel et si douce & tendre (2) parfois.. qu’elle m’accroche pourtant (et pas pour ses mensurations)

    mlle reblochon 02 2 kaamelott attachance 2

    Comme quoi : ya pas k’le Q dans la vi.

    Whoopsse !! Que j’allais oublier la principale : Al.Hy.. car mes « rapports » avec Al.Hy sont du même tonneau (avec en plus que je ne crache pas sur sa jarretelle bleu) : Al.Hy est – outre excellente chanteuse : a-tta-chan-te.. disons : coef. 9,5 sur l’échelle d’Hypheurite qui compte justement, 9,5 degrés.

    Anne Girouard Kaamelott retour du roi 5

    (1) combien on « s’habitue » à des séries débiles de vampires blacks ou blancs qui font des petits éternels avec de blaques ou blanches.

    (2) Télérama : Samedi 07 septembre de 19h05 à 20h45 sur 6ter
    Série humoristique – Kaamelott

    Au Ve siècle après Jésus-Christ, l’Angleterre s’appelle encore la Bretagne. Le christianisme naissant et les anciennes traditions celtes …

    Mme Auchan est attacheuse ..

    mrs auchan 4

    (3) Sans parler de Nolwenn Leroy.

    Publicités

    Piano forte (Secrets d’Al.Hycoves)

    Al.Hy nous corrigera le cas est chiant ..

    Le clavecin « pince » les cordes, ainsi – on peut pas jouer du clavecin autrement que l’instrument ne le décide.. on ne peut pas jouer « fort » ou moins fort; c’est joli.. « baroque », inimitable sonorité mais, c’est un peu limité. Alors que le piano – muni de marteaux, permet qu’on frappe « fort » ou pas, ce qui donnera la même note mais à des puissances différentes.

    Des pianos ont même des pédales pour ventiler les cordes et agir sur la couleur et le sustain. Pour détail : demandez à Al.Hy qui s’use les doigts depuis sa 4° année.

    Aussi : ce n’est pas évident de traduire ces différences de pression sur un clavier électronique .. sur un Moog, car la touche est ou « ouverte » ou fermée – un point c’est tout.

    Pour pallier.. donner l’illusion, les « claviers » sont muni de filtres (électroniques) d’ « attaques », de sustain .. différentes..

    Un clavier électronique, permettrait facilement de couvrir 30 octaves si toutefois notre oreille pouvait les entendre !

    On s’accorde a appeler « piano voix » un clavier qui couvre le registre d’une « bonne » voix humaine masculine à féminine de basse à soprane ++, contre alto, alto – c’est à dire : 6 octaves. Le piano forte classique couvrant lui 12 octaves.

    piano 75faef919a7aa0f1d2e29a431557a7f4

    La couleur, dans la musique.

    Eh oui !!
    On sait que l’oreille humaine entend des vibrations (sons) de – disons 15 hz, jusqu’à 18, 19.000 Hz parfois même un peu plus.
    Il est pourtant une curiosité..

    Un peu de maths d’abord (zavez pas peur, elles ne mordent pas !)

    Par exemple son « la » bat à une fréquence de 440 cycles par seconde. Si on ajoute à ce son, un peu de son « harmonique » #3 (1320 Hz), le son est plus agréable à l’oreille..
    Et – curieusement, c’est encore vrai dans les aigus sachant qu’on ne devrait plus rien entendre.. Ce fut un débat dantesque entre amateurs de musique digitale (CD-ROM) pourfendue par les oreilles fidèles à « l’ analogique » (amplis à tubes/lampes).

    tessiture7

    Tiens.. tant qu’on y est : il y a de rares personnes qui ont « l’oreille absolue », c’est à dire qu’ils n’ont pas besoin de diapason pour accorder – leur oreille est sensible à une différence de 1 Hz !

    Même une oreille ordinaire est déjà très sensible au « désaccord ». Par contre : l’oeil est le parent pauvre de la sensibilité – on est incapable de trouver la couleur bleue d’un paquet de gauloises dans un éventail (charte) de bleus ou de rouges pour le can de Coca-Cola. De là la « sensibilité » du boulot d’étalonnage aux ciné/télé.

    Tendance en deux lignes (En 28 mots, très exactement)

    A Saint-Trop, le mono n’a plus la cote.. les filles remettent « le haut ».

    Il n’y en a plus que deux sur dix à tomber le haut.

    (Source FR3 19:45)

    BACON-BRA-pic-1

    Passé ces 28 malheureux mots.. qui devrait nous attrister, mais en fait – c’est tout le contraire. On ne retournera pas le couteau dans ces poitrines qui feraient mieux de se cacher – on dira plutôt qu’une demoiselle, c’est un peu comme un cadeau.. la présentation, l’emballage compte autant que son contenu.
    Et puis : ça permet de rêver.. la mode, ça sert à ça : cacher dans l’espoir de mieux « mater », se rincer l’oeil; c’est de que nous dictent nos hormones.
    On a jamais sifflé une fille en mono sur la plage alors qu’une nana qui sait un peu y faire – incite à rêver de voir ce qui se trame « sous les jupes des filles ».. incite à s’extasier – en le manifestant bruyamment !

    Les filles qui n’aiment pas qu’on les siffle :

  • les thons – elles sont moches (elles ne risquent rien); on les remarque surtout car elles détestent qu’on siffle les autres !
  • moches et ne savent pas se rendre mignonnes (sachant qu’une demoiselle ordinaire peut se faire craquante si elle le veut – en trois coup de cuiller de rouge à lèvres.
  • féministes – donc moches (mal bai..ées) qui ne savent pas se rendre ..
    .
    Pour notre bonheur : « restent » les autres.. celles qui ont de l’humour 😉 En Chine – il est une mode qui transforme les laiderons en petits lots. La soluce, c’est d’enfiler une jupette très courte par dessus un jean.. sans jean : se serait on ne peut plus provoquant; elles ne montrent strictement rien (surtout pas ses rondeurs), mais le résultat est toujours bluffant.
    En fait : c’est de l’érotisme qui ne dit pas son son nom – on se ballade avec une jupette raz duc.. que chaque jeune a déjà maté sur les sites spécialisés – gardé en mémoire profonde, mais on la met PAR DESSUS un jean !

    Voyez.. on en revient toujours à l’ « emballage » 😉

    Note sur l’illustration : Bacon Bra, il s’agit d’un soutif comestible.