Samedi 14 heures ..

C’est là qu’ Al.Hy va avoir des problèmes (plus de deux millions de visiteux..) de taxis.. c’est la Braderie Annuelle de Lille.
Pour cause livraison de moules et de freuttes.

Sympas quand même, ces pérennes et anciennes coutumes.. bien actuelles – toujours mieux que de s’attraper des champignons et des crottes de chiens chez « Paris Plage ».

lille 4

Ça, c’est le foutingue habituel d’Al.Hy..
Va falloir qu’elle modifie quelque peu son parcours 😉
Sans compter la pause à la buvette de la Citadelle.. Al.Hy est humaine.

Là .. en bleu pour changer un peu :

lille 6

Un bain de foule en perspective.. juste avant la sortie de « Tous seuls .. » (au Monde).

On se demandait où se cachait (Maj)

Al.Hy qui est aux gabonais absents depuis presque 15 jours..
En Afrique ? Non – pas quand même, mais sur que ce n’est pas sur une plage du Chnord.

al.hy 17 aout 2013 1209344_443387639110397_250474449_n

Des filles se trouvent « grosses ».. bein didon !!

Image sous-titrée :

Envolée sur Zébulon depuis quelques jours, voici ma carte pause-(t)-hâle
J’ai déjà hâte de vous retrouver,.. Tellement [..]

Baisers mouillés,
Al.Hy

Al.la suite sur Al.HyOfficiel.

Et elle croit qu’on va la croire : « Baisers mouillés » quand tu sors de la flotte.. bonjour les sentiments 😉

Après tes victoires et galères successives, tu as bien mérité de te mettre un peu les doigts de pieds en éventail. En parlant de pattounes – tu sais que nos oreilles t’attendent de pieds ferme (enfin – je me comprend 😉 ).

Blanche

Al.Hy a bien la peau blanche.. bien que.

Quand je l’ai vue pour la première fois, dans The Voice, je me suis dit « Tiens, une belle rouquine » eh bein non.
C’est une (belle) brune – elle peut donc aller à la plage de Beurk-plage.. elle bronze pas moins pas plus que toi ou moi, alors que les pauvres rouquines se confondent vite avec les crustacés cuits et autres « fruits de mer ».

D’où m’est venu cette erreur tragique de croire à une rouquine ?
C’est simplement du à l’éclairage sur les plateaux télé.
A l’époque du noir et blanc, le chef opérateur (le type qui décide de la qualité, du rendu de l’image), était obligé de faire les pieds au mur en jouant avec les ombres pour chiader une image. Puis est arrivé la couleur. Maîtriser la couleur, ce fut une autre paire de manche : fini de modeler les ombres car il fallait tenir compte d’un énorme paramètre, c’est que – selon que l’éclairage était « néon », intérieur ou extérieur, il fallait se battre avec « trop verte » ou « trop d’orange », puis – se battre à l’étalonnage.
La télé a permis de s’affranchir un peu de cette balance des couleurs, grâce au numérique mais pour ce qui est des plateaux télé – surtout quant il y a beaucoup de monde, d’accessoire, pour éviter les ombres multiples et incontrôlées, on « arrose » de lumière à l’excès; l’image se sature de couleurs, elle devient « plate » mais suffisante.. on ne parle plus de belles images, de qualité – on se suffit que ce soit homogène.

C’est ainsi qu’Al.Hy, les cheveux quasi roux sous les spots, et la peau claire, nous faisait tout l’effet d’une rouquine.

Tendance en deux lignes (En 28 mots, très exactement)

A Saint-Trop, le mono n’a plus la cote.. les filles remettent « le haut ».

Il n’y en a plus que deux sur dix à tomber le haut.

(Source FR3 19:45)

BACON-BRA-pic-1

Passé ces 28 malheureux mots.. qui devrait nous attrister, mais en fait – c’est tout le contraire. On ne retournera pas le couteau dans ces poitrines qui feraient mieux de se cacher – on dira plutôt qu’une demoiselle, c’est un peu comme un cadeau.. la présentation, l’emballage compte autant que son contenu.
Et puis : ça permet de rêver.. la mode, ça sert à ça : cacher dans l’espoir de mieux « mater », se rincer l’oeil; c’est de que nous dictent nos hormones.
On a jamais sifflé une fille en mono sur la plage alors qu’une nana qui sait un peu y faire – incite à rêver de voir ce qui se trame « sous les jupes des filles ».. incite à s’extasier – en le manifestant bruyamment !

Les filles qui n’aiment pas qu’on les siffle :

  • les thons – elles sont moches (elles ne risquent rien); on les remarque surtout car elles détestent qu’on siffle les autres !
  • moches et ne savent pas se rendre mignonnes (sachant qu’une demoiselle ordinaire peut se faire craquante si elle le veut – en trois coup de cuiller de rouge à lèvres.
  • féministes – donc moches (mal bai..ées) qui ne savent pas se rendre ..
    .
    Pour notre bonheur : « restent » les autres.. celles qui ont de l’humour 😉 En Chine – il est une mode qui transforme les laiderons en petits lots. La soluce, c’est d’enfiler une jupette très courte par dessus un jean.. sans jean : se serait on ne peut plus provoquant; elles ne montrent strictement rien (surtout pas ses rondeurs), mais le résultat est toujours bluffant.
    En fait : c’est de l’érotisme qui ne dit pas son son nom – on se ballade avec une jupette raz duc.. que chaque jeune a déjà maté sur les sites spécialisés – gardé en mémoire profonde, mais on la met PAR DESSUS un jean !

    Voyez.. on en revient toujours à l’ « emballage » 😉

    Note sur l’illustration : Bacon Bra, il s’agit d’un soutif comestible.