FaceBook et libertés

emily

Bon – on est pas ici pour causer politique.. politique US, mais comme une masse de jeunes et moins jeunes alimentent leur FaceBook « personnel » d’informations personnelles, on peut bien se poser quelques questions dont « les limites de nos liberté ».
D’ici peu, Facebook va devenir une façon volontaire de se faire pucer, pardon « RFIDer ».. Je suis effarée de la manière qu’ont mes amis de livrer nombre de détails sur leur vie privée.. ça devient presque une sorte d’exhibitionnisme.. une façon ludique de se donner en pâture.
Après, on se plaint des retours de flammes.

Aujourd’hui : tu votes Hollande alors qu’à la prochaine, tu voteras peut-être Sarko.. c’est ton choix. Mais on s’inquiète de ce que nos maîtres politiques pourraient faire de nos informations, collectées au fil de l’eau – en cas de réelle crise.
« Fichage, répression, encartage ».. ça nous rappelle des choses.

Il faut savoir que FaceBook contient un excellent moteur fouille merdre qui est – à condition que vous ayez laissé votre photomaton, capable de vous reconnaître dans n’importe quel FaceBook ou groupe adjacent !

« La NSA ne surveille ‘que’ 1,6 % du trafic Internet », vient-elle de déclarer. Pas si grave alors ? Rassurés ? Attention…

michelcollon

En fait, le Net transporte 1.826 petabytes par jour. Mais 62 % du trafic, ce sont les médias et le divertissement. Et si on déduit aussi le téléchargement (légal ou non) alors le Web, c’est seulement 11,9 %. Or, au moins deux-tiers des mails sont des spams. Bref, selon les stats des USA, la NSA s’intéresse à 2,9 % du trafic. Donc, elle espionne pratiquement tout.
Et nous prend pour des idiots. Si Google affirme indexer 0,0004 % des données sur le Net, la NSA représente donc… 400 Google. Et 126 facebook.
La question, c’est : pourquoi on nous espionne aussi largement ? ..

Al.Hy « indésirable » pour FaceBook ?

On va finir par se poser la question de la santé mentale de l’hystérico-malade-gravos Mark Suckerberg (the boos de FaceBook) :

indesirable 26

Quand je clique l’URL https://hypheurite.wordpress.com à partir de mon FaceBook « Laozi Adit », FaceBook provoque sur le site, cette curieuse d’entête.

On se demande ce qui – sur https://hypheurite.wordpress.com , peut-être « indésirable » ?
Al.Hy ?
Où plutôt : les critiques à FaceBook.. probablement.

Je me pose cette question – très sérieusement : par quel magie, Mark filtre ce qui lui fait dire ça.. sachant que ce nouveau site n’existe que depuis une semaine !! FaceBook ne vas pas chercher ses « informations » que dans le contenu de ce site dédié à une chanteuse.

Jusqu’où va l’espionnage sachant que FaceBook connait vos mots de passe (conservant les anciens familiers qui vous servent encore par ailleurs dans d’autres applications « confidentielles »), même les passwords de @Mail ..

On le sait : des « agences » scannent en permanence tous les mots « déplaisants » pour certaines grosses « administrations ».

Suites de l’hystérie :

Hier, mon fils c’est vu révoque son compte FaceBook « Motor Bike » alors qu’il ne s’en sert presque jamais.
Qu’est ce que ce dessin bizarre que cache Mark « à l’intérieur » de son blouson ? (1)
Sur mon compte « Laozi Adit » (réservé aux échanges avec Al.Hy », à chaque fois que je poste, j’ai un cryptogramme à fournir.. je ne me souviens pas y avoir été obligé avec mon ancien compte « John Frazer », blacklisté pour de soit-disant eMails en double..

On va dire qu’on n’a pa trop Mark parmi nos amis mais avouez qu’il nous a aussi un peu dans le nez.

« FaceBook sait tout sur vous (et vos amis) & Facebook veille sur vous ♫ dormez bien ».
Vous l’avez remarqué, quand vous insérez une image avec un ami, Facebook encadre le visage et vous demande innocemment : « Qui est cet ami ? » et de proche en proche : l’espion FaceBook va connaitre – non seulement toutes nos infos persos mais en outre, va pouvoir encarter, même nos frimousses ! Vous êtes – somme toute, « pucé » (RFID) comme l’est votre furet.

Bref : pour ce qui est des infos vraiment personnelles : méfions nous de ce lascar et de son FesseBouc !

(1) Il transpire à grosses gouttes qu’on lui pose les mauvaises questions, en se justifiant comme il peut devant les questions embarrassantes des deux journalistes : « Ce dessin correspond à une de mes missions dans l’armée.. » Que cache t-il ce brave Mark, à part avoir escroqué ses amis fondateurs de FaceBook ?