Les smseux (Petite maj)

cappe tourrond

Les djeunes sont friands de SMS.. certains vieux l’étaient aussi d’une certaine façon; par exemple : on utilisait le télégraphe de monsieur Chappe pour se dire deux ou trois trucs et on racontait pas l’Ancien Testament – tu peux me faire confiance (3). Puis, ce fut le tour de la télégraphie « Morse », le code « Q ». QRA, signifie : « Lieu de résidence », QRT : arrêter, mourir.. QFE : « Quelle est la pression atmosphérique à l’altitude de l’aérodrome (ou au seuil de la piste)en hPa) ? », et des extensions familières comme « 77 » : bonjour, 88 : baisers (réutilisé par les CBistes).
Aujourd’hui donc, on reste dans la ligne et on va au plus rapide fort de nouvelles technologies mises à notre disposition.
Mais c’est vrai que dans l’usage courant, 88, ça manque quand même de romantisme.. vrai que ça fait reculer la langue française déjà qu’elle tousse à cause de l’améringlish.

C’est Stéphanie Bédard qui m’engueulait parce qu’elle pensait qu’involontairement, je soignais mal ma grammaire, faisais des fautes ( » .. mois saucisse. ») et qu’elle admettait mal des tournures surréalistes au 3° degré.. avant que je ne m’explique.

Les smseux vont être tro déçus car Al.Hy tient son langage, elle – même quand elle tchatte. En outre, et je l’adore pour ça : fruit du hasard certainement : elle a un verbe aussi débridé, marrant, que le mien. On a pourtant un précipice d’écart d’âge mais on vibre que je la comprend à mi mot comme elle me comprend je l’espère. Et tout ça sans sms..

A moins que ce soit une « grosse » coquine.. futée rusée kom elle est, elle s’adapte; elle use d’un bon français ou de SMS selon avec qui elle dialogue // oui, c’est plutôt ça.

Revenons-en à son esprit saute-mouton débridé :
Hier 20 h, elle me dit par exemple : « Je vais à la chasse » pour dire : « Met ton clavier en pause.. je vais acheter de la viande morte à la superette du coin car je commence à avoir la dalle ». Ou déclare à ses alhyens :

Al.Hy 17 août
Envolée sur Zébulon depuis quelques jours, voici ma carte pause-(t)-hâle.
J’ai déjà hâte de vous retrouver,.. Tellement de choses nous attendent..

Ce qui dénote un caractère trempé d’une bonne dose d’humour // Vous avez peut-être vu comme moi, Al.Hy tirer la langue durant une interview (Après Wuther .. de mémoire)

« Mots » exactement du genre de ceux que j’écris moi même 😉
Et Al.Hy – involontairement ou pas (certainement) ne joue pas qu’avec les mots mais aussi avec le sens car sur l’illustration où elle tombe dans une piscine enroulée de palmiers :

Envolée sur Zébulon depuis quelques jours, voici ma carte pause-(t)-hâle
J’ai déjà hâte de vous retrouver,.. Tellement de choses nous attendent..
Sachez, mon adorable tribu, que je serai bientôt au service de vos oreilles !
Baisers mouillés,
Al.Hy

qui a l’évident sens de « hale » comme « halée » (bronzée) par le soleil. Que dire : triple sens : carte postale, mais « pause » (congés bien mérités) ..

Idem pour ce qui est d’autres jeux de mots dignes de Salvador Dali – genre « Je ma muse » qui défriserait Stéphanie, mais qui est mignon comme toute (1). Moi, c’est de même facture genre « petite nana chronique » ou « internenette » que je m’aime bien aussi.
Ophélie/Al.Hy préparait un bac lettres.. alors, elle use correctement les mots – c’est normique.
Elle en use joliment d’ailleurs pendant que nombre de mots tombent aux oubliettes sous la pression de l’anglais – comme ce « stress » qui ne veut strictement rien dire alors qu’en français, on a bien 50 mots pour exprimer telle idée. Tiens – ne serait-ce que :

design kate micucci

Affolement, angoisse, angoissé, anxieux, appréhension, alarmé, à cran, agité, à bout, aversion, avoir peur, contrainte, craintif, choqué, commotion, claqué, crevé, dépassé, débordé, harassé, épuisé, embarrassé, embêté, empoisonné, épouvanté, ennuyé, émotion, ébranlement, exploité, éreinté, exténué, énervé, effroi, s’effrayé, effarouché, fatigué, forcé, fébrile, fourbu, frayeur, frémir, frousse, frissonner, hantise, harassé, humilié, impressionné, inquiet, impatient, intimider, las, lessivé, menacé, meurtri, miné, moulu, noyé, obligé, contraint de/à, obnubilé, outré, obsédé, paniqué, poursuivi, apeuré, pressé, peine, peureux, phobique, pusillanime, pensif, préoccupé, palpiter, perdre ses moyens, rompu, s’alarmer, soucieux, soucieux, songeur, secousse, surchargé, surexploité, surmené, sursauter, tarauder, terreur, terroriser, traumatisme, tendu, tension, tourmenté, troublé, timide, timoré, avoir le trac, tracassé, trembler, tourmenté, trouille, vanné, vidé ..

.. je me suis arrêté à la lettre « v » et encore – j’en oublie bien une vingtaine.

Dans cette pauvre langue qu’est l’anglois.. il n’y aurait qu’un mot pour résumer tout ça ?
Le français est une belle langue mais il est vrai qu’on a intérêt souvent, à la raccourcir, simplifier mais l’ « améliorer » aussi, jouer avec – comme fait le poète, lui inventer des tournures comme « Je ma muse » qui couvre joliment bien un concept, celui d’être inspirée par le feunne.

Ce polichinelle qui critiquait Al.Hy qu’elle gueule ou crie.. moi, quand j’entend Al.Hy, je vibre en accord « parfait » avec ses ré, ses la ♬ et ses zut. Idem pour sa façon de s’exprimer internetement.

Ou alors – suite à un accident de bracelet (2) : Ophélie est un peu ma fille.

(1) « Tout » s’accordant avec Al.Hy, comme chacun l’a comprit.

(2) Ref. à « La vie n’est pas un long fleuve tranquille ».

(3) Un épisode de Kaamelott rigole d’un ancêtre au télégraphe Chappe.. où on communiquerait avec deux drapeaux comme dans la marine aussi.

[Tags Keywords Kate Micucci]

Publicités

Elle peut le faire !!

Al.Hy s’est beaucoup prêté à l’objectif de sa photographe « principale » Amel Kerkeni, qui lui fait de splendides photos.

« .. splendides photos. » bien qu’un peu classiques.

Mais il ne faudrait pas oublier que celle-là :

al.hy 385661_157900147686969_1225689229_n retouchee. ext

bluffante sexy est de Stéphanie Volpato (FB) qui tire les portraits et la mode.

Ici, on a quelques photos « un peu sexy » ou « sexy par destination » (1) d’Al.Hy – mais Al.Hy prétendant vendre sa voix plutôt que ses charmes, est radin question « sexy » ce qui n’empêche que Stéphanie est quand même parvenu à la convaincre de mettre des jarretelles pour l’occasion.

C’est un fait la sexualité compte beaucoup dans notre vie et que l’ignorer – surtout dans les médias, ce serait dommage.. même à petite dose.
La chanson, la poésie, mais l’image « physique » aussi, fait partie de nos besoins oniriques – d’autant qu’Al.Hy s’intéresse surtout à un publique jeune, particulièrement prêt à séduire et à être séduit.

En somme : merci Stéph. d’avoir poussé Al.Hy dans des retranchements qui ne nous déplaisent pas 😉

(1) En matière de justice – une arme par destination, c’est un objet ordinaire dont l’usage a été détourné pour servir d’arme – comme un crayon pointu. «  »sexy par destination », se serait « sexy malgré elle » en somme.

.. à César, ce qui .. & Al.Hy trop honnête ?

ci, sur (Al.)Hypheurite.wordpress … je fais la chasse aux photos (petites & « grandes »), d’Al.Hy. Soit pour faire découvrir Ophélie et Al.Hy à ceux qui la connaissent peu ou pour ceux qui souhaitent se faire un book « collector » en présageant qu’une star est née.
Je fouille partout.. dans les greniers, même les « Copains d’Avant le Déluge », mais je dois bien l’avouer : j’use et re-use de AlHy.Skyrock qui a été 50% de mes source.
Je ne vole pas sans conserver et manifester le copyright © quand il y a lieu.. le nom du photographe et toujours, le nom du fichier est relayable à sa source (survol de la souris sur l’image).. beaucoup d’images SUR skyrock ne sont pas DE skyrock; skyrock lui même « collecteur » d’images en somme.

L’épopée The Voice sur Skyrock fut une grande chose mais avec quelques ratées.. comme par exemple ce « sous-skyrock », cette ramification : sofienerock76.skyrock.com ou j’étais passablement gavé, un peu agacé par une forme de manque de prise au sérieux. Je veux dire que sur Skyrok, les débuts d’Al.Hy sont présentés sur le style « Destin de Lisa » ou encore « Blanche Al.Hy et les 7 nains ». au moins une dizaine de pages – une centaine d’articles, sont enrubannés, surchargés d’images gif animées de gros coeurs qui palpitent d’étoiles ze diamants.. niveau gamin de 13 ans; c’est presque puéril.
Si c’est gentil au début, ça fini par fatiguer.
Voilà l’intérêt que je trouve à hypheurite.wordpress : c’est la présentation nette, claire, précise sans fioritures.. Al.Hy est une ‘grande personne » en somme.
Ce n’était pas méchant bien sur – au début ça part d’un bon sentiment « al.hyens », mais à la longue, ça fait un peu cour de récréation. A mon sens : ce romantisme de quatre sous me semble plutôt desservir Al.Hy qui maintenant, est en « voix » de « professionnalisation ».

Al.Hy elle même, finit par exprimer cette idée avec d’autre mots :

sr1

Où on voit qu’Al.Hy, contrairement au parterre de lèche bottes médiatiques habituels, ,’ a pas sa langue dans sa poche.

sr2

On voit, sur cet écran de clôture – combien l’ancienne Ophélie en culottes courtes, tient à ce que l’on ne voit plus d’elle, qu’une professionnelle – Belle, posée, qualitative – prête à entrer dans l’arène et rivaliser avec les meilleures du toppe Ten.

.. avec cette sibylline profession de foi : « Tou(te)s seul(e)s au monde » – un des douze morceaux d’Al.phabête – l’album actuemllement sous presse.

« .. la plateforme Skyrock ne me plait plus du tout »
Le milieux du spectacle est fait – d’un côté de hyènes, argentiers, de l’autre : lèches bottes et autres promos canapé.. on ne peut pas dire qu’Al.Hy fayotte des amis mais au moins, elle ne cache pas son sentiment. Preuve en est qu’elle s’y est déjà frotté à ce « spectacle à la Patrick Bruel » et que les cartes qu’elle joue ne sont pas les mêmes.