Un peu de sexes, maintenant (Maj)

Sous-titre : « Ce que les gens sont compliqués, quand même ».

♥ Mais noooon !

Pas de « Q », ou alors, c’est qu’on s’est trompé de site.

sdm Mélusine Mayance  Léna

Qu’Al.Hy soit une pretty gal, c’est une chose.. mais ici, on ne parlera pas de bimbos. Je me pencherai seulement sur un curieux phénomène de société.
Ce phénomène, c’est que – contrairement à des ouvertures sociétales comme le mariage homosexuel (qu’on soit farouchement « pour » ou farouchement tout contre.. et c’est ce qui va me faire parler à la première personne :

c’est que des choses des plus naturelles deviennent suspectes.
On vit – d’un côté, une libération sexuelle pas loin de l’outrance.. des Meetic d’échangisme ornant nos publicités alors que comme je l’ai vécu dernièrement : je passe pour un dangereux pervers d’avoir demandé – dans le bus, à une maman, de faire une photo de sa splendide gamine.
Bon, c’est vrai que j’ai des enfants qui ont passé la 20 aine, mais, est-ce que « demander poliment » fait de moi un maniaque ? Vas comprendre.

Voyez l’illustration par exemple.
Après les heures de vol (pas « viol ») si j’écris que j’adore Audrey Lamy, on va déjà dire que c’est louche eut égard nos différences d’âge.. à la rigueur; mais tu imagines que je dise aimer la coiffure, le cou – la gorge, de Mélusine ? alors, une commission rogatoire n’est pas loin ..

bassin2

Et cette hystérie est générale que systématiquement (depuis cette légitime chasse aux pédophiles), quand il s’agit de sexe ou plus simplement de beauté du sexe opposé, tu te fais suspecter de borderline serial-killeur en puissance.
N’aurai-je plus le droit de parler des « dessous l’Al.Hy » sans qu’on fronce les sourcils ?
« Il est fumeur en plus ».
D’où nous vient cette chasse hystérique.. aux hystériques justement ? Drôle de société où on dresse les uns contre les autres – les homos contre les pas, les noirs contre les fromages blanc, les jeunes contre les moins .. Les méfiance et défiance (par « devoir de précaution ») représenteraient un « progrès » ? Déjà qu’on utilise plus des mots comme « gentils ».

alizee12

♥ La différence

entre les jeunes et les anciens, c’est l’expérience ou « les expériences ». Ainsi : si les jeunes découvrent, les vieux peuvent en parler, eux, de ce qu’ils ont découvert au fil de l’eau.

Connaître les filles « en détail » ne fait de nous des sadingues.
Personnellement, j’ai été opérateur de prises de vues ciné, caméraman et ai donc été très près de l’esthétique des gens, des femmes.. ce qui m’a fait les observer sous tous les angles.. maquillage, tout ça..
Tiens .. deux exemples qui montre combien on peut devenir « technicien en filles » sans pour ça, en abuser.
Ces exemples attrayant au comportement, aux déplacements devant la caméra.. pourquoi un mec et une fille, ce sont bien deux « gens » différents.. non permutables.

Par exemple : le port du pantalon.

Contrairement à ce que racontent les médias : hommes et femmes sont très différents « physiquement » (sans compter les hormones et les métabolismes). L’ossature est différente; la mâchoire, les arcades sourcilières, la nuque – la médecine légale le sait bien. Pire : l’os iliaque n’a rien a voir et nul opération n’y ferait rien.
Ce qui influe par exemple, sur le port du pantalon; une fille dans un jean – ça va, mais dans un tissu léger : c’est nul.

Ossature qui déteint sur le comportement (C’est le deuxième de mes exemples). lors se nombreux mouvements – du à l’attache des fémurs dans l’iliaque, les filles resserrent leurs genoux dans leurs mouvements, quand elles marchent ou courent.. les gars – c’est le contraire; ils donnent parfois même l’impression d’être nés sur un tonneau !

chloe al.hy 5

A l’arrêt, les filles (regardez les dessins de mode) on la pointe des pieds vers l’intérieur – les types : le contraire.
Voyez l’illustration où « visiblement » Al.Hy est bien une fille !! Un gars ne se tiendra JAMAIS comme ça; et Chloé – qui pour les mêmes raisons, se tient (comme un cheval) : « en danseuse », sur une jambe (droite) – toujours à cause des attaches à l’os iliaque.

C’est ainsi que des professions – comme opérateur ciné ou photographe, finissent par avoir des « travers » professionnels qui n’ont rien de pervers .. ce qui m’autorise à « dévisager » telle gonzesse de haut en bas sans rougir de honte.
Vous voyez bien, qu’on peut être âgé, près des filles – sans être un dangereux psychosé 😉

Publicités

« Imposture » sur TMC et « Pas de Panique » suivi de « Chloé Saint-Laurent »

.. c’était le 29 juillet et avant-hier.
Deux films – vraiment pas spectaculaires.. mais qui forcent à la réflexion.

TMC – Imposture
Cinéma Policier-Thriller (1h46)

l'imposture - Laetitia Chardonnet10

Un mauvais écrivain (Patrick Bouchitey) enlève et séquestre une excellente écrivain.

En quelques mois – dans la cave, Laetitia Chardonnet s’adapte et fini par aider son tortionnaire à écrire : lui écrit, mais sous sa direction.
S’établit une étrange relation – presque amoureuse (1), entre amour filial et amour tout court, se tisse entre eux.
Puis, elle a l’opportunité de se sauver.. et se sauve.

Il l’a retrouve 6 mois plus tard à l’opportunité d’un salon littéraire : Elle avait emporté le manuscrit sur une disquette et à fait publier le bouquin sous son nom .. En somme : il s’est bien fait avoir par celle qu’il avait eut.

Ce petit article pour situer nos sentiments – En extrapolant un peu : peut-on aimer sans possession ?

Les années 70 de « faites l’amour pas la guerre » à l’époque bénie des Beatles, donnèrent lieu à des expériences de groupes, de non-possession où chacun s’ « échangeait », n’avait pas de partenaire défini/e .. Puis on a laissé cette forme de société idéalement .. utopique dont les résultats n’étaient pas terribles; pas toujours concluants, pour en revenir à une forme plus traditionnelle.

Bien que cette expérience puisse nous aider à nous poser de bonnes questions comme : Qu’en est-il de la possession dans l’amour ? la jalousie est-elle un composant naturel ? Où nous situons nous là dedans ? dans notre société ? Acceptez-vous d’avoir été trahi/trahie, cocufié ?

Autre film – thème très différent, mais il touche aussi à la psychologie, même si ça n’a rien à voir avec le sexe.

Dans « Pas de Panique » Frédéric Diefenthal est atteint d’hypégiaphobie, la phobie des responsabilités. Il perd ses moyens dès qu’il lui faut prendre une décision.

Pendant une bonne cinquantaine d’années, l’ensemble de notre psychologie, de ces troubles, a été réglée par les pseudos lois freudiennes avant que d’éminents penseurs ne mettent Freud à la poubelle. Freud s’avérant être un fumiste qui aurait aimé imposer aux sociétés les solutions à ses propres problèmes (2), mercanrile par dessus le marché.

Malgré ça – le plis étant pris, on continuer à nous saouler, nous bassiner avec de la psychologie freudienne de bas étage à tous les étages..

Prenons un exemple : Les filles et leurs « problèmes » .. Les gars boutonneux aussi – il est vrai.
Chacun son truc : on est jamais content, jamais satisfait de nos relations avec les autres, du moins quand on est jeune; quand on se cherche encore.

Par dessus le marché : notre société incite les filles à une « sur-exposition » à but de séduction : Trop maigre, trop enveloppée, le visage trop rond, les cheveux trop « gras » avec pellicules. peu de seins.. fesses plates ou « en goutte d’huile ».
L’entourage .. la famille « trop proche » qui n’aide pas non plus à la construction à cause de la surprotection.

On peu se poser des questions : souffre t-on d’une affection quand on est pas bien dans sa peau ? faut-il courir chez le psychiatre quand on a rêvé d’inceste ou de tuer sa mère ?
La maladie, c’est plutôt d’avoir contracté la « freudite »; avoir la conviction que ce fumiste de Freud peut quelque chose à vos supputés vrais problèmes (en admettant que vous en ayez de vrais « problèmes »).
Dans les pays pauvres, où il faut bosser 12 à 14h par jour, on a pas le temps d’avoir des états d’âme; on ne vas pas « au » psy chaque fois qu’on se raye un ongle.

pas de panique - Gaëla Le Devehat 6

Nous avons tous nos petits travers.. Ce sont nos mini-névroses qu’on appelle globalement « le caractère »; chacun a le sien et C’EST TRES BIEN COMME çA;
tu te rends compte si tout le monde se ressemblait ?

A en croire les psys : nous avons TOUS au moins UN problème.

Quand vous arrivez en avance : vous êtes angoissé
Si vous arrivez en retard – vous êtes immature
Pile à l’heure : Vous êtes un maniaque.

Il y a cette histoire fumante :

Le mec ne sait plus si son copain est au troisième ou au quatrième, alors – au second, il sonne chez le médecin pour se renseigner. En en sortant : le doc lui a diagnostiqué trois pathologies graves . 😉

Bref : à moins de sérieux problèmes de comportement (qui relèvent de psychiatre et pas d’ « analyses » bidons), c’est un fait que lorsqu’on avance mal dans la société, on peut avoir intérêt à se rapprocher de la thérapie de groupe – ces jeux de rôles qui ont l’avantage de vous faire rencontrer des gens comme vous. Ainsi, on constate qu’on est pas tout seul à traîner des casseroles.
Les autres sont le miroir de soi-même, quelque part – ils vous aident à vous voir plus clairement.
A condition de ne pas frapper à la porte de « gourous » bien sur, ou de « gourous » freudiens..

Pour les petits problèmes – toujours sur l’air « il y a toujours plus malheureux que soi », se faire des potes et aller à la piscine, les gorges du Verdon ou un stage d’équitation.. c’est encore la meilleurs des thérapies.

Bref : pour en revenir à ce film avec Diefenthal.. tombé dans cette « thérapie de groupe », il rencontrera celle qui « ne supporte pas le contact ».. provoirement, puisqu’à la fin : Ils se marièrent et eurent beaucoups de petits complexés.

Encore des histoires « mentales » avec notre profileuse de « Profilage »

Ce soir Télérama 8 août 2013 :

Jeudi 08 août de 20h50 à 21h45 sur TF1
Série policière – Profilage
Thèmes de l’émission : Réussir ou mourir

Jeudi 08 août de 21h45 à 22h45 sur TF1
Série policière – Profilage
Thèmes de l’émission : Renaissance

Jeudi 08 août de 22h45 à 23h50 sur TF1
Série policière – Profilage
Thèmes de l’émission : Lame de fond

Cet adorable « Tu m’aimeras », la semaine prochaine :

Tu m’aimeras – Saison 2 Episode 11

Prochain épisode : jeudi 15 août à 22h35

Chloé et Matthieu découvrent le cadavre d’une jeune femme laissée pour morte, dans un état de coma éthylique, sur une aire d’autoroute. La victime, qui sortait d’une soirée speed-dating, essayait de reprendre goût aux sorties après une rupture particulièrement difficile. S’est-elle arrêtée par hasard sur cette aire d’autoroute ou avait-elle accepté un rendez-vous dans un lieu si peu accueillant pour une femme seule ?

tu-m-aimeras-2-chloe-profilage31

Et c’est comme ça tout les mois d’août .. où on nous ressort généralement tous les meilleurs navets. Sauf sur ce coup là : « Profilages » car on l’aime bien notre « Chloé Saint-Laurent » (Odile Vuillemin), avec son air godiche décalée sapée par Emmaüs, qui ne se sépare au grand jamais, de son sac jaune…

Un grand malheur malheureusement, dans cette série où on trucide à qui mieux-mieux : « Dexter ».

Côté psychologie US.. borderline psycho-malade gravos : la séquence de la série « Dexter » où figurait Julia Stiles (« 10 bonnes raisons de te larguer ») s’achève un peu en queue de poissonne : Julia Stiles vient de trucider son violeur et décide (puisque son affaire est réglée) qu’elle n’a plus rien à faire avec Dexter qui lui, va continuer à massacrer les massacreurs.

(1) Syndrome de Stockholm – Wikipédia
Le syndrome de Stockholm désigne la propension des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers à développer une empathie, voire une sympathie, …
fr.wikipedia.org/wiki/

(2) Lire « Mensonges freudiens » Jacques Benesteau, et « Crépuscule d’une Idole – L’affabulation freudienne » de Michel Onfray. Après sa lecture on conclu :

Michel Onfray – après s’être fourvoyé, après un long détour par la psychanalyse en arrive à la conclusion à laquelle on est arrivé aussi : Sigmund Freud fut un gros coquin fumiste. Gros coquin qui a quand même pollué la planète de ses idées perverses durant un siècle et que, bien qu’on note une heureuse accalmie.. ça persiste encore de nos jours.

Coluche dit

dans le film « Deux heures moins le quart avant J.C » : « De toute façon, ‘pharaon’ pour moi, c’est un bon boulot.. avant : j’étais garagiste ».
Là, c’est un peu moins gratifiant comme « boulot », même vraiment moins gratifiant, c’est Dexter, dans la série « Dexter » – son job primaire c’est criminologue des projections sanguines lors de meurtres à base d’hémoglobine; mais il fait aussi des extras et dans ce cas, ça s’appelle : criminel en série.
Mais Dexter a son éthique quand même : il ne butte que des criminels particulièrement salaces, eux mêmes criminels en série – comme ça, ça va plus vite.
 

 
Bon, ça, c’est le scénar classique; scénario que devient particulièrement croustillant dans ce cas précis : c’est quand il s’amourache d’une == elle-même == criminelle.

Encore plus troublant, ce sont ces deux trois épisodes ( » Les filles des barils ») où il trucide un mec devant une fille qu’il croyait inconsciente.. manque de bol : elle est témoin de meurtre de Dexter.
Va t-il la trucider à son tour ? puisqu’à priori, c’est la seule solution « honnête »..?
Eh bien non ~~ puisqu’il ne lui reproche rien dans le fond; il va la manipuler un minimum pour la convaincre de ne plus tenter de s’échapper et aller le donner à la Police.. et la fille fini quasiment par le remercier.. pour de très bonnes raisons mais on vous laisse la surprise des cinq dernières minutes bien sur.

Voyez : on peut être « borderline » mais être sympa.

Notable aussi : c’est que la fille en question, c’est Julia Stiles (Lumen Ann Pierce ») connue par « Dix bonnes raisons de te larguer » avec cette zique nickel-sympa alternative rock de « Letters to Cleo » (voir illustration); Kay Hanley vocal et gratte, pas trop anorexique.. mais on la garde quand même.