Sarah Siry

Dans notre trombinoscope de gauche, on voit des dessins (genre « plume ») sympas. Pour la plupart, ils sont de la patte de Sarah Siry sarahsiry (FaceBook) qui vit à Bordeaux.
Ce serait le Bordeaux qui aurait rapproché Al.Hy et Sarah ? va savoir.

250685_347849588617432_422670893_n

Publicités

La vulgarité comme qualité & Pour Mlle Sydony peut-être, mais pas pour Al.Hy

Maddie_hasson_the_finder_promo_shot_DrLI3GS.sized

Là, on évoque deux trucs :

  • La vulgarité sympathique dans les médias et
  • Trop en faire question maquillage
  • .
    Item #1 :

    On a quatre cas d’espèces :

  • Cette fille dans la série TV récente des « Sherlock Holmes » : Rachel McAdam
  • puis – La fille dans la série « The Finder ».. Maddie Hasson.
  • Et enfin, les deux dernières/nouvelles actrices (« Amy » (1)) féminines dans « Dr Who ».
  • Clara Oswald et Billie Piper.
  • .
    dans le désordre.

    38217-doctor-who-billie-piper jenna-louise-coleman2

    Toutes les quatre ne sont pas des bimbos dignes de Playboy.. elles ont des frimousses passablement ordinaires, voire vulgaires mais qu'elles sont tellement attachantes.
    Comme quoi : il faut se méfier – même de cette fille qui monte devant vous, dans le métro, peut avoir un « quelque chose » de craquante – suffit de chercher.

    Item #2. C'est pas difficile : s'il ne tenait qu'à Al.Hy – hors renforcer les ongles à doup de Dior : elle ne se maquillerait pas.
    Le second thème c'est "Comment peut-on trop en faire" ou : "les limites du maquillage".
    Ce sont des pubbes récentes qui vantent des ailes de papillons en guise de cils.
    Et on y voit des cils.. des cils, mais des cils que la moindre bourrasque risque de porter tort aux porteuses de ces postiches.. Postiches pour potiches, que je me risquerais.

    doctorwhoreviews-com-03

    C’est vrai que pour un petit thon – améliorer la nature le temps d’une boite de nuit.. dans la pénombre c’est sympa, mais les limites elles aussi, ont leur limite.

    Vous voyez où on veut en venir avec ces deux items un peu contradictoires.. c’est que rien ne vaut le naturel.
    Qu’il vaut mieux savoir que votre comparse pue de la g.. dès le premier réveil.
    J’ai une copine blacke.. que la première fois q’elle a retiré sa perruque.. ça fait tout drôle 😉

    Par contre : c’est vrai qu’un trait de rouge sur les lèvres d’une fille à la peau claire de lune (comme Al.Hy), c’est un clin d’oeil paradisiaque.

    (1) Karen Guillian (dernière illustration) as « Amy » (prononcer [é-mie]) Karen qui est une pure perle rouquine scotish à côté de ces deux sympathiques noiraudes.

    Une petite explication d’abord ..

    Si on mélange :

  • « Alceste » du Misthrope et
  • si on mélange au mélange : « hypocrite » et « heureux » ..
    et qu’on touille un peu, ça fait – comme tout le monde l’a comprit :
  • .
    Al.Hy… le nom de scène d’Ophélie.

    Plus précisément : Alceste donne « Al » et « hypocrite » + heureux : hyph .. heur.. Hypheurite :
    Al.hypheurite .. c’est pourtant pas difficile de voyager dans les méandres des neurones d’une jeune amandinoise

    Ici, on vous dira tout sur Al.Hy (1), mais au goutte à goutte, gourmands !
    Il faut un début à chaque chose 😉

    Pour les connaisseurs, on défoncera beaucoup de portes ouvertes, mais – passé les 81.000 « alhyiens » ~~ réguliers, faudrait pas oublier les 65.919.000 français qui restent à initier à cette nouvelle et sympathique secte des alhyens.
     
    la-belle-al-hy-tentera-de-remporter-the-voice
     
    (1) Ce qu’on ignore ou que la bienséance interdit : on ne le dira pas.. à chacun son jardin secret quand même, même si on est devenu une personnage publique !

    [Tags Keywords Ophélie est née le 01/01/1994 Juliette]