Il faudrait être nul pour pirater (Al.hy) .. sauf

mais bon : tout le monde l’a fait.. même Al.Hy probablement.

« Pirater » Madonna, c’est comme « voler les riches » en somme.. ils ne sont plus à ça près .. mais par contre : pirater une « grande » débutante, c’est un peu c*n, car ça revient à scier justement la branche sur laquelle on aime bien s’asseoir.
Si on télécharge Al.Hy sous cape : sur qu’on la retire définitivement du marché.
Le challenge est simple .. c’est la barre des 100.000. Au dessus tu reviens en deuxième semaine – en dessous : « On vous écrira ».

Après une sortie, passé 15 jours, on retrouve tout ça.. le dernier clip, le dernier tube de Lady Gaga sous YouTune, RuTube, YuKu ou bien sur DailyMotion .. sans parler de mails passoires ou de GigaTribes ..

Les techniques ont changé.

C’est un fait que cette histoire de droits d’auteurs – musiqueux, livre, cinoche.. ces règles datent du Moyen Age – de l’époque de Charles Cros plus exactement. Ces règles ont été édictées à une époque où bien sur – la télé couleur, non plus que la télé d’ailleurs, ni même la radio ! n’avaient pas encore vu le jour.
Alors « l’internet ».. je t’en parle même pas.

Il est vital de rétribuer les auteurs, sans quoi, ils feraient mieux charcutiers ou vendeurs de journaux .. nous distraire, nous faire les aimer, ça a un prix, mais encore faudrait-il que les textes suivent les technologies (1).

Il y avait une idée à creuser mais dont le consensus reste encore à trouver, c’est de taxer (légèrement) tout ce qui peut charrier les médias. Et ensuite répartir selon des règles de popularité par exemple.. jetant aux orties ces règles poussiéreuses.
Le tort des SACEMs, c’est que leur cible est trop ciblée.. Ce problème dépasse Charles Trenet, la question – est devenue un enjeu planétaire, même celui de la CULTURE d’une façon plus générale.

(1) Textes qui – sommes toutes, ne protègent que les argentiers, « pas trop » les auteurs ni interprètes.

Publicités

Chansons à texte

On est tout en extase devant le Coca-Cola; on a tous cette amour pour les chansons « en américain ».

Par chance : le français moyen – c-à-d 95%, n’est pas capable d’aligner une phrase korrect en US. Comprendre – alors, c’est encore pire.. comment dit-on « A peu près », en anglais ? On dit : .. more, less (2).

Ainsi, on s’extasie sur des chansons comme :

« Seulement toi .. hou hou [..]
Le danse magique que tu as faite.. bla bla

Fait que mon rêve devienne réalité ..
Seulement toi .. a ah ♫ ♫  »

ou autres « Only you », heureusement sans trop s’y appesantir.
Je me suis souvent amusé de quelques chansons creuses des Beatles (que j’adore par ailleurs), Zaz – n’en parlons pas :

« Qu’on me donne la tour Eiffel ♫
Je n’en veut pas
Qu’on me donne un chèque en blanc
Je n’en veut pas
Qu’on m’donne une verre de soda
Je n’en veut pas (bis) .. »

Ake ça vole pas haut non plus et qu’Al.hy présente quand même nettement mieux !

Il faut taper dans le ringard : Jacques Brel, Brassens, Trenet (1).. moins ringard : Barbara (Une petite cantate) ou « Cargo Culte » de Gainsbourg (1), pour que ça le fasse.

Cette année, c’est le cinquantenaire de la Biteulmania
« On a l’impression que depuis les Beatles, on a rien fait de mieux – La pop n’a rien fait de mieux depuis » dit Europe_1/ Le mec exagère un peu, il y a eut Jackson, mais on comprend bien.

Le râpe.. alors n’en parlons pas :

Ke je kiffe pa lé keuffes .. Euh !

.. d’abord fodrait apprendre le français.

(1) Cargo Culte

Je sais moi des sorciers qui invoquent les jets -dans la jungle de Nouvelle-Guinée.
Ils scrutent le zénith convoitant les guinées que leur rapporterait le pillage du fret.
Sur la mer de corail au passage de cet appareil – ces créatures non dénuées de raison,
ces « papous » attendent des nuées ~~ l’avarie du Viscount et celle du Comet.
Et comme leur totem n’a jamais pu abattre à leurs pieds ni Boeing ni même DC4,
ils rêvent de hijacks et d’accidents d’oiseaux.
Ces naufrageurs naïfs armés de sarbacanes – qui sacrifient ainsi au culte du cargo,
en soufflant vers l’azur et les aéroplanes…

Où es-tu Melody ?

et ton corps disloqué – hante-t-il l’archipel que peuplent les sirènes ?

Ou bien, accrochés au cargo dont la sirène d’alarme s’est tue, es-tu restée ?

Au hasard des courants as-tu déjà touché ces lumineux coraux des côtes guinéennes
où s’agitent en vain ces sorciers indigènes – Qui espèrent encore des avions brisés,
n’ayant plus rien à perdre ni Dieu en qui croire .. afin qu’ils me rendent mes amours dérisoires, moi, comme eux, j’ai prié les cargos de la nuit.
Et je garde cette espérance d’un désastre aérien qui me raménerait Melody ~~
Mineure détournée de l’attraction des astres
[..]

Read more: GAINSBOURG SERGE – CARGO CULTE LYRICS
[ From: http://www.metrolyrics.com/cargo-culte-lyrics-gainsbourg-serge.html ]

Grand malheur : ce texte n’est pas de moi.
 

 

Wiki – Serge Gainsbourg : chant, composition

Alan Parker : guitare, Dave Richmond : basse, Dougie Wright (?) : batterie
Jean-Claude Vannier : composition, orchestration, direction musicale
Enregistrement guitare, basse, batterie : Marble Arch, Londres (21-23 avril 1971)
Directeur orchestration et arrangement : Jean-Claude Vannier, Production : Jean-Claude Desmarty
Prise de son : Jean-Claude Charvier, Assistant : Rémy Aucharles, Mastering : Jean-Marie Guérin

Boudé par le public à sa sortie (seulement 71 400 exemplaires vendus et certifié disque d’or en 19832)..

(1) Quand dis « ringard » – ça a le sens de « très anciens.. on ne va pas cracher dans ma soupe à Charles quand il chantait  » ..les petits oiseaux qui vendaient des petits bouts de gruyère » au claire de Lune.

..Il y a des canards qui parlent anglais
Je leur donne du pain ils remuent leur derrière
En m´disant  » Thank you very much Monsieur Trenet

(2) Je l’ai appris le mois dernier en regardant malgré moi, cette pubbe Nespresso.

La psychologie dans tout ça

Al.Hy a fait des choix quand à son style, ses textes et éventuelles « reprises » (son producteur aussi !)

Choix à 90% de son ego donc..

N’empêche qu’a part l’alhyen convaincu d’avance, il y a le « reste » du public potentiel, soit environ 65 millions de français.
Vous l’avez remarqué – bien sur : quand il s’agit de vendre une voiture à un public troisième âge : le fond musical, c’est toujours les Beatles ou les Stones.. (4° âge : Berthe Silva ou Charles Trenet) à l’extrême rigueur « SuperTramp ».- les jeunes qui peuvent acheter, ce sera « Empire of The Sun » et ne voyons pas de hasard là dedans – les cabinets de conseil en pub se trompent rarement ! C’est ce qu’on appelle pointer « la cible », je suis une cible de la pubbe.
Rester confiné dans ses honorables convictions, ne « pas faire de concession » n’est pas toujours de meilleure augure question marketing .. dosage difficile – sans aucun doute.

Qu’elle le veuille ou non, notre princesse éthérée aussi a une cible, c’est « le plus large public ». Et pour le « toucher », pourquoi pas un ou deux trucs de ce genre :

On voit bien Al?Hy (à quelques mots près), entonner « House of Rising Sun », sapée blazer et chemise blanche prête pour la pendaison.. ce qui ferait se tourner l’oreille même à ce vieux plublic de Johnny Halliday.. le troisième âge aussi : « achète ».. il a même un pouvoir d’achat supérieur aux djeunes !

En outre : c’est dans son registre (sauf les basses) et la forcerait à nous étonner encore une fois.

Elle pourrait même le jouer presque d’une seule main au clavier !..

Ce n’est qu’un exemple, bien sur – mais c’est à creuser.

Et en plus (moins) : les droits ne valent rien.

SOS Taratata

Al.Hy et d’autres, nous demandent de soutenir « Taratata » menacé de coupure de subventions.

C’est vrai que ces émissions qui sponsorisent les jeunes et moins jeunes chanteurs sont bien sympas.

Al.Hy ‏@alhypheurite 11 Juin
Al.Hyiens ! Unissons nous pour sauver Taratata !!!!! Votre Al.Hy

Sur twitter.com/alhypheurite .

Maintenant, la bonne adresse pour râler et soutenir la plateforme qui recevra bientôt notre Al.Hy : Ici, et aussi, là

Bien que que « Taratata », ce n’est ni Mozart ni Descartes, mais la musique et les chansons populaires font aussi partie de la culture.. de notre patrimoine. Qui oserait mettre Barbara ou « les petits oiseaux qui vendent de petits bouts de gruyère » le soir venu de Charles Trenet – à la poubelle ?

[Tags keywords Nagui Gérard Pullicino France 2, France 3, France 4, FR_2, FR_3, FR_3, TV5]