Al.Hy_a_tort (La bonne et encore la bonne)

02sep20131

La première bonne, d’abord :

Al.Hy sort de sa coquine.. qu’on la croyait se peinturant les ongles des orteils de vernis .. aux Seychelles – voyez plutôt :

Al.Hy

J’aime · il y a 40 minutes

Nous sommes Lundi et c’est une journée idéale pour retrouver ses Al.Hyiés.. Le soleil brille sur mes projets, on entend le moteur démarrer et on peut même sentir l’odeur d’un EP qui ne cherche plus sa sortie. Il l’a trouvée, c’est très bientôt que nous allons démarrer. Quel bonheur !!!!
J’ai prétexté des vacances, mais la vérité est que je n’ai jamais cessé de travailler, de m’amuser de mes chansons … Afficher la suite

L’autre bonne :

Deux heures avant de tapoter cet encart sur son MacBook, Al.Hy me savonne d’un coup de fil que j’aurais fauté une erreur technique – périphérique.. avant que je ne sorte de la liste des suspects à cette horreur.

La sortie d’un album.. même d’un EP et même d’un single : c’est une usine à gaz que nous – on se contente de savourer.

Publicités

Surréelle (Maj)

hystetique 4

Certains alhyens – même Al.Hy d’ailleurs, disent qu’elle, et cette tribus nous vient de la planette Zébulon.. en vrai, moi, je ne pense pas.
La masse de Zébulon, c’est deux fois celle de la Terre et en conséquence – sa pesanteur entraînerait que la hauteur moyenne des zébulonais, ce serait 80 cm (un peu moins de 3 pieds 6 pouces).
A moins qu’Al.Hy – la cheffe, soit plus grande que la moyenne des habitants de Zébulon.

Mais ce qui m’est certain, c’est qu’Al.Hy n’est pas plus normale que moi – elle souffre d’originalité et d’un surréalisme léger. Preuve en est : elle et ses coreligionnaires forgent des néologismes comme les ennemis extra-terrestres pourchassés naguère, par David Vincent // qui ont un petit doigt (2) raide qu’on les reconnait comme ça.

Là, par exemple – sur l’illustration : un constate un effet pervers de cette affection où Al.Hy parle d’ hystétique plutôt que d’esthétique. Comme ces « babus » (1) du Gruyère Qui Tue, qui ne pouvaient dire « indubitablement » disant invariablement « indibutablement ».. c’était leur marque de fabrique, marque qui trahissait aussi les terriens « infectés » par ce gruyère « venu d’ailleurs » qui prenait le contrôle de votre cerveau sitôt consommé.

Al.Hy produit aussi des mots malsheureux .. assez contagieux. Al.Hy n’est est pas arrivé aux al.hytérations du genre « Y a pas d’hélice hélas, c’est là qu’est l’os. » (La Grande Vadrouille), mais c’est pas loin.

De la même façon, on démasque les alyens quand ils ne peuvent s’empêcher d’utiliser ces néologismes .. un petit lexique d’une dizaines de mots qui – à base « d’alhy » leur fait fourcher la langue. Sauf « alligator » qui est déjà un mot terrien.

Perverse Al.Hy, qui vient envahir la Terre en nous hypnotisant de sa voix, nous – pauvres terriens.

Tout ça ne m’empêche pas de rester un allié_d’Al.Hy.

(1) Vous noterez qu’il y a même des chiens babus.

(2) Non pas « Tordu » (Grain d’oeil à @Michou)

[tags Keywords Malvina; Signé Furax un grand moment radiophonique]